A conduire : dynamisme ou valeurs familiales ?
habillage
banniere_haut

Essai comparatif : le Citroën C5 Aircross défie le Renault Kadjar

Par Xavier Chimits
Publié le Mis à jour le

Le Renault Kadjar restylé muscle sa face avant : calandre agrandie et puits d'antibrouillards chromés. Le C5 Aircross mise sur d'autres armes : proue plus fluide, personnalisée par des ajouts de couleurs.

thomas.antoine/ACE Team

CITROEN C5 Aircross PureTech 180ch S&S Shine EAT8

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 181 ch
  • - Lancement : Septembre 2018
  • - A partir de 36 250 €
  • - 210 € de malus.

RENAULT Kadjar 1.3 TCe 160ch FAP Intens EDC7

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 160 ch
  • - Lancement : Décembre 2018
  • - A partir de 34 300 €
  • - 473 € de malus.
Le Citroën C5 Aircross PureTech 180 EAT8 face au Renault Kadjar TCe 160 EDC7

Cette question en ouvre une autre : un SUV est-il une berline à toit haut ou un monospace musclé ? Riche de sa double culture (Picasso chez Citroën, SW 7 places chez Peugeot), le groupe PSA laisse au public le choix de la réponse : le 3008 privilégie le conducteur (comportement de berline, cockpit de pilotage), le C5 Aircross l’ensemble de la famille.
Son 1.6 essence de 180 ch  a du nerf : 8,2 s de 0 à 100 km/h. Mais sa joie n’est pas audible de l’habitacle, un vitrage acoustique y veille. Sa direction est souple, ses suspensions aussi : leur double butée hydraulique lisse le bitume. Un régal en ville. Sur route, c’est selon. Oui pour les passagers, un peu moins pour le conducteur : légère paresse en courbe, tant à l’inscription qu’à la mise en appui. Pas un défaut, c’est l’option prise par Citroën : réglages différents de ceux du 3008, pour un usage familial à rythme doux.

Citroën C5 Aircross PureTech 180 EAT8 Shine
Suspension à butée hydraulique, vitrage acoustique, le C5 Aircross enlève la palme du confort, catégorie SUV compacts.
Citroën C5 Aircross PureTech 180 EAT8 Shine
A l'inscription en courbe, la direction douce du C5 Aircross manque de mordant, et ses suspensions fléchissent avant de se poser.


L’art du compromis

Renault Kadjar TCe 160 EDC7 Intens
Le Kadjar répond bien à la relance : 260 Nm de couple. Mais sa petite cylindrée (1.3) lui coupe le souffle sur un 0 à 100 km/h : 9,3 s.
Renault Kadjar TCe 160 EDC7 Intens
Excellent rapport confort/efficacité pour le Kadjar, même si des jantes de 19 pouces ne favorisent pas l'absorption des inégalités du bitume.

Le Kadjar se pose exactement entre 3008 et C5 Aircross. Pas aussi vif que le premier, pas aussi confortable que le second. Même si le C5 Aircross n’est pas une guimauve, le compromis, art de l’équilibre, a aussi des partisans. Son 1.3 de 160 ch, lui aussi modèle de discrétion, répond bien à la relance car il est fort en couple : 260 Nm. Au point d’affoler parfois les roues avant au redémarrage sur sol mouillé. Le bon étagement de la boîte robotisée à double embrayage, aussi prompte que la boîte automatique du C5 Aircross, fait oublier l’absence de palettes au volant, présentes sur le Citroën. Mais sur le 0 à 100 km/, effort plus violent et plus long, sa petite cylindrée bride son souffle : 9,3 s.


Plus de malus écologique pour celui qui consomme le moins !

Le Citroën C5 Aircross PureTech 180 EAT8 face au Renault Kadjar TCe 160 EDC7

Sur les chemins, le C5 Aircross va plus loin : 23 cm de garde au sol et option Grip Control (300 €) avec antipatinage à cinq modes et pneus tous temps.

Deux autres paramètres entrent en ligne sur le chapitre de la conduite. D’abord, la consommation. A priori, avantage C5 Aircross : malus inférieur, quoique bas dans les deux cas pour des SUV essence de cette puissance. S’il veut que ses mesures « provisoires NEDC corrélées WLTP », soient crédibles, il faudra toutefois que le législateur explique comment un Kadjar qui consomme 0,1 l/100 km de moins écope d’une écotaxe plus forte… Ensuite, l’appétence pour les chemins, qu’un SUV est censé parfois fréquenter. Le C5 Aircross va plus loin : garde au sol de 23 cm (18 cm pour le Kadjar), anti-patinage adaptatif optionnel à cinq modes, deux sur le Kadjar. En vérité, entre mode bitume et anti-patinage déconnecté, il en reste trois sur le C5 Aircross, un sur le Kadjar. Qui retrouvera bientôt une version 4x4, mais en mai prochain, et uniquement en dCi 150.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
noel.sagel136 Le 06/07/2019 - 13:52
Encore une fois RENAULT est perdant !!! Comme pratiquement à chaque fois, quelle que soit la marque qui lui soit opposée. Je finis par douter de l'objectivité de l'ARGUS. Est-ce parce que parce que RENAULT ne convie pas les journalistes pour les essais dans des lieux suffisamment idylliques ? Ou que l'hôtel n'est pas d'assez haut de gamme ? Ou l'oreiller insuffisamment garni ? Ou bien cela tient-au contenu de la boîte à gants ?
vimalakirti Le 28/01/2019 - 11:43
UNE BANNIERE INNENLEVABLE EMPECHE DE LIRE CORRECTEMENT L´ARTICLE LES DONNEES DU RENAULT SONT RECOUVERTES
Voir tous les commentaires (2)