A vivre : le C5 Aircross, un cran plus haut...
habillage
banniere_haut

Essai comparatif : le Citroën C5 Aircross défie le Renault Kadjar

Par Xavier Chimits
Publié le Mis à jour le

Le Renault Kadjar restylé muscle sa face avant : calandre agrandie et puits d'antibrouillards chromés. Le C5 Aircross mise sur d'autres armes : proue plus fluide, personnalisée par des ajouts de couleurs.

thomas.antoine/ACE Team

CITROEN C5 Aircross PureTech 180ch S&S Shine EAT8

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 181 ch
  • - Lancement : Septembre 2018
  • - A partir de 36 250 €
  • - 210 € de malus.

RENAULT Kadjar 1.3 TCe 160ch FAP Intens EDC7

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 160 ch
  • - Lancement : Décembre 2018
  • - A partir de 34 300 €
  • - 473 € de malus.
Citroën C5 Aircross PureTech 180 EAT8 Shine

Ni petit volant ni i-Cockpit à la 3008 : le C5 Aircross reste dans un registre classique. Mais un bandeau de couleur allège sa planche de bord.

Le C5 Aircross délaisse la ligne tendue et la planche de bord futuriste du 3008. Il préfère une modernité plus conviviale, enrichie de touches de personnalisation : bandeau de couleur qui traverse sa planche de bord, rails de toit bi-ton et effilés, couleur encore sur les écopes d’air ou ses Airbumps latéraux, arches de toit et vitres de custodes noires. Une autre manière de retenir l’attention, comme sa sellerie à damier en finition Shine.


Atouts visuels : joystick, dalle lisse

Renault Kadjar TCe 160 EDC7 Intens

Une planche de bord sobre. Mais sans bandeau de couleur, à grille de BVA apparente. Et pas de grand écran vertical comme sur d'autres Renault.

Le Kadjar a été conçu à une autre époque, sous nom Qashqai. Bien sûr que les designers Renault auraient pu faire aussi bien. Ils n’en ont pas eu le loisir, peut-être parce que l’argent était parti sur l’Espace. Les SUV de nouvelle génération ont démodé ses traits. La personnalisation n’est pas son sport favori. Aucune offense, mais pas de surprise, pas le grand écran multimédia vertical des dernières Renault. Et un levier sur grille apparente pour sa boîte automatique, un puits de compteur central qui scinde son instrumentation numérique : joystick et dalle lisse sur le C5 Aircross…

 

Atout maître du C5 Aircross : ses sièges indépendants et coulissants...

Citroën C5 Aircross PureTech 180 EAT8 Shine
Empattement long, pas de tunnel de transmission, trois sièges coulissants : cinq personnes peuvent voyager à bord du C5 Aircross.
Citroën C5 Aircross PureTech 180 EAT8 Shine
Autre point en sa faveur : le coffre est vaste, 580 l, voire 720 l quand les sièges du deuxième rang coulissent vers l'avant.

Idem sur le chapitre de l’hospitalité. Le C5 Aircross a pris soin d’étirer de 5 cm l’empattement du 3008 : 2,73 m, soit 8 cm de mieux que le Kadjar (4,49 m). Les passagers arrière l’en remercient, sans que le coffre n’en souffre : 580 l, mieux que le Kadjar (527). Il offre surtout trois sièges indépendants et coulissants au second rang, au bénéfice soit de l’espace aux jambes soit du volume d’emport qui grimpe ainsi à 720 l. Enfin, pas de tunnel de transmission coupant son plancher comme sur le Kadjar puisqu’il renoncé à une version 4x4 : le passager central arrière est traité comme ses voisins immédiats.

Renault Kadjar TCe 160 EDC7 Intens
Son grand frère Koleos, à vocation familiale, n'offre pas de banquette coulissante. A fortiori, le Kadjar non plus. Dommage pour les deux.
Renault Kadjar TCe 160 EDC7 Intens
Plancher de coffre à double étage : le Kadjar garde ainsi une aire de chargement quasi plane en configuration deux places.

Le C5 Aircross est donc un vrai SUV familial : cinq personnes et leurs bagages peuvent y embarquer pour un voyage au long cours, pas quatre comme sur le Kadjar. La perfection n’est toutefois pas de ce monde : siège avant droit rabattable et commande automatique de repli des dossiers arrière depuis le coffre sur le Kadjar, pas sur le C5 Aircross. Mais cet oubli ne ruine pas l’œuvre accomplie.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
noel.sagel136 Le 06/07/2019 - 13:52
Encore une fois RENAULT est perdant !!! Comme pratiquement à chaque fois, quelle que soit la marque qui lui soit opposée. Je finis par douter de l'objectivité de l'ARGUS. Est-ce parce que parce que RENAULT ne convie pas les journalistes pour les essais dans des lieux suffisamment idylliques ? Ou que l'hôtel n'est pas d'assez haut de gamme ? Ou l'oreiller insuffisamment garni ? Ou bien cela tient-au contenu de la boîte à gants ?
vimalakirti Le 28/01/2019 - 11:43
UNE BANNIERE INNENLEVABLE EMPECHE DE LIRE CORRECTEMENT L´ARTICLE LES DONNEES DU RENAULT SONT RECOUVERTES
Voir tous les commentaires (2)