A acheter : Le C5 Aircross vaut bien l'effort
habillage
banniere_haut

Essai comparatif : le Citroën C5 Aircross défie le Renault Kadjar

Par Xavier Chimits
Publié le Mis à jour le

Le Renault Kadjar restylé muscle sa face avant : calandre agrandie et puits d'antibrouillards chromés. Le C5 Aircross mise sur d'autres armes : proue plus fluide, personnalisée par des ajouts de couleurs.

thomas.antoine/ACE Team

CITROEN C5 Aircross PureTech 180ch S&S Shine EAT8

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 181 ch
  • - Lancement : Septembre 2018
  • - A partir de 36 250 €
  • - 210 € de malus.

RENAULT Kadjar 1.3 TCe 160ch FAP Intens EDC7

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 160 ch
  • - Lancement : Décembre 2018
  • - A partir de 34 300 €
  • - 473 € de malus.

En finition haute, Shine d’un côté, Intens de l’autre, le Kadjar demande moins : 34 300 €, contre 36 250 € pour le C5 Aircross. Un écart initial ramené à 1 830 €, une fois carte grise et malus réglé. Mais le C5 Aircross en offre davantage. Un moteur de plus forte cylindrée et plus puissant d’abord. Un équipement plus fourni ensuite : trois sièges indépendants et coulissants au rang arrière, hayon mains libres, siège conducteur électrique, sièges avant chauffants, recharge par induction d’un smartphone, régulateur de vitesse adaptatif, fonction Stop&Go dans les embouteillages ou conduite semi-autonome sur autoroute, vitrage acoustique, écran multimédia de taille supérieure.


Le compte n’y est pas

Citroën C5 Aircross PureTech 180 EAT8 Shine
Avec sa dalle numérique d'instrumentation de 12,3 pouces, le C5 Aircross s'inscrit dans l'air du temps.
Renault Kadjar TCe 160 EDC7 Intens
Le Kadjar est venu au numérique. Mais a gardé l'architecture initiale, avec puits de compteur central. Pas le même effet qu'une dalle.

Des éléments que pour la plupart le Kadjar restylé ne propose pas, même en option. Non qu’il ne veuille pas, mais ne peut pas, héritier direct d’un Qashqai conçu avant les récents progrès de l’informatique embarquée. Il réplique avec d’autres armes : jantes de 19 pouces qui font plaisir à l’œil mais pas aux reins, siège avant droit repliable, banquette rabattable automatiquement depuis le coffre, radio numérique, sièges avant à longueur d’assise réglable. Mais au total, le compte n’y est pas. Pour être pleinement compétitif face à un C5 Aircross qui sait de surcroit jouer mieux que lui la carte complice de la personnalisation en finition Shine (pack d’inserts extérieur en couleur de série, 200 € ailleurs), il aurait fallu que le Kadjar serre encore un peu son prix.

Citroën C5 Aircross PureTech 180 EAT8 Shine
Le toit vitré du C5 Aircross (1 400 €) débute à hauteur de la nuque du conducteur, mais s'ouvre. Il est plus long mais fixe sur le Kadjar (700 €).
Renault Kadjar TCe 160 EDC7 Intens
Dossier avant droit repliable : une aubaine pour embarquer de longs objets. Le Kadjar y a pensé. Pas le C5 Aircross.
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
noel.sagel136 Le 06/07/2019 - 13:52
Encore une fois RENAULT est perdant !!! Comme pratiquement à chaque fois, quelle que soit la marque qui lui soit opposée. Je finis par douter de l'objectivité de l'ARGUS. Est-ce parce que parce que RENAULT ne convie pas les journalistes pour les essais dans des lieux suffisamment idylliques ? Ou que l'hôtel n'est pas d'assez haut de gamme ? Ou l'oreiller insuffisamment garni ? Ou bien cela tient-au contenu de la boîte à gants ?
vimalakirti Le 28/01/2019 - 11:43
UNE BANNIERE INNENLEVABLE EMPECHE DE LIRE CORRECTEMENT L´ARTICLE LES DONNEES DU RENAULT SONT RECOUVERTES
Voir tous les commentaires (2)