Essai comparatif : le Renault Captur hybride défie le Hyundai Kona
habillage
banniere_haut

Essai comparatif : le Renault Captur hybride défie le Hyundai Kona

C'est un renversement des rôles : alors que le Hyundai Kona thermique fait ce qu'il peut pour chiper des ventes au Renault Captur, sa version hybride simple s'impose en 2021 dans son domaine. Une référence à laquelle doit se mesurer le français, nouveau converti à la cause.

Par Camille Pinet
Publié le Mis à jour le

Le Renault Captur E-Tech hybride non rechargeable arrive en concessions en juin 2021, alors que le Hyundai Kona Hybrid restylé est disponible depuis début 2021.

Adrien Cortesi

RENAULT Captur 1.6 E-Tech 145 ch Initiale Paris

  • - Moteur : Hybride
  • - Puissance: 145 ch
  • - Lancement : Juin 2021
  • - A partir de 33 400 €
  • - Ni bonus ni malus

HYUNDAI Kona 1.6 hybrid 141 ch Executive

  • - Moteur : Hybride
  • - Puissance: 141 ch
  • - Lancement : Février 2021
  • - A partir de 32 750 €
  • - Ni bonus ni malus

En version thermique, ces deux-là n’avaient pas grand-chose à se raconter. Mal fini, mal suspendu, le Kona, dont le lancement remonte à 2017, ne constituait pas une grosse menace pour le Renault Captur, vraie référence parmi les petits SUV et renouvelé en 2019. Il en va pourtant bien différemment lorsque l’on confronte les deux véhicules dans leurs versions hybrides simples. D’abord parce que le Hyundai, bien plus raffiné dans cette déclinaison, a été restylé fin 2020. Mais aussi parce que leurs caractéristiques techniques apparaissent étonnamment proches :  145 ch pour le français contre 141 ch pour le coréen et seulement 0,3 kWh d’écart de capacité de batterie en faveur du Hyundai.

Essai Renault Captur et Hyundai Kona hybride
Les motorisations thermiques des Hyundai Kona et Renault Captur hybrides sont proches mais pas leurs transmissions : à crabot sur le Renault et à double embrayage sur le Hyundai.

Leurs gabarits se rejoignent, puisqu'un écart de 3 cm seulement en longueur les sépare, alors que le segment a tendance à s’éparpiller entre les 4,10 m du Volkswagen T-Cross et les 4,30 m du Peugeot 2008. Cette communauté de destins ne doit cependant pas cacher la principale différence technique qui sépare les deux concurrents : la transmission. Si le Kona renferme une boîte à double embrayage et six rapports, le Captur, lui, opte pour un original système de boîte à crabots pilotée par deux moteurs électriques. Car c’est bien le français qui joue ici le rôle de challenger, la motorisation coréenne ayant largement fait ses preuves, y compris dans le Kia Niro, cousin du Kona.
 

Prix Renault Captur hybride

Hyundai comme Renault sont encore amateurs de gammes à rallonge, alors que la tendance est à la simplification. La version E-Tech a droit aux cinq finitions du Captur, dont la luxueuse Initiale Paris de notre modèle d’essai. En toute logique il s’agit de la plus coûteuse de toutes, à 33 300 €, ce qui la place 1 150 € au-dessus de la version TCe 140 ch (malus inclus) et 4 250 € en dessous de l’hybride rechargeable (bonus inclus). Son tarif est donc légèrement inférieur à celui de feu la déclinaison diesel retirée du catalogue tout en bénéficiant, comme la Hyundai, d’avantages fiscaux non négligeables : exonération des taxes de carte grise dans de nombreuses régions et TVS supprimée pendant douze trimestres pour les entreprises. La dotation Initiale Paris, qui se caractérise par sa présentation extérieure et intérieure très léchée, profite également d’un équipement complet qui ne laisse place qu’à trois options : la conduite semi-autonome, le toit ouvrant électrique et la peinture métallisée.

Renault Captur E-Tech
Le Renault Captur est désormais proposé aussi bien en hybride simple qu'en hybride rechargeable, mais il n'existe plus en diesel.
Hyundai Kona Hybrid 2021
Le Hyundai Kona vient d'être restylé, mais les modifications sont mineures : la motorisation hybride reste identique.


Prix Hyundai Kona Hybrid

Moins spectaculaire que le Captur en raison de l’absence de chromes et plus austère avec sa planche de bord noire, le Hyundai Kona parvient pourtant à faire encore mieux au chapitre de l’équipement en offrant en série l’alerte de trafic arrière, le siège électrique passager et l’affichage tête haute, indisponibles chez son concurrent, mais aussi le régulateur adaptatif de série. Et ce, en étant facturé 550 € de moins. Ajoutons-y la fameuse garantie de cinq ans, et le constat apparaît sans appel : c’est bien le Kona qui domine au chapitre des finances. 

 

À conduire

En dépit de ses 5 ch supplémentaires, la motorisation du Captur observe le même fonctionnement que celle de la Clio. Renault sait par ailleurs contenir le poids de son véhicule, qui revendique 88 kg de moins que le Kona sur la balance. Le Captur impressionne d’emblée par la fréquence de ses phases de fonctionnement en 100 % électrique. Il se caractérise également par ses accélérations plus vigoureuses, un allant attribuable à sa moindre masse, mais aussi à la puissance plus importante délivrée par ses machines électriques. Le SUV au losange se distingue aussi par sa grande douceur de fonctionnement, qui n’est troublée que par le moteur thermique. Non pas que celui-ci se montre particulièrement bruyant, mais il se déclenche à des moments et surtout à des régimes inattendus par le conducteur. C’est particulièrement vrai en côte, où ce bloc donne l’impression de « mouliner » pour rien, tandis que la transmission tarde à réagir lors de certains forts appels de puissance !

Renault Captur hybride 2021
Si le Captur offre une conduite sans à-coups, la boîte de vitesses manque parfois de réactivité.

Le Renault fait valoir un confort de bon niveau, même si ses grandes roues génèrent de petites trépidations à très basse vitesse. On apprécie également son excellente tenue de route, doublée d’une agilité nettement supérieure à celle de la version rechargeable. Du tout bon, sauf peut-être une sensation étrange procurée par la pédale de frein, qui semble résister à la pression comme celle d’une Citroën hydraulique. La régénération se montre d’ailleurs efficace et peut être amplifiée par un mode B, qui apparaît comme la seule commande spécifique de cette version à la conduite particulièrement facile. Enfin, côté consommation, nous avons relevé une moyenne très satisfaisante de 5,8 l/100 km sur l’ensemble de notre essai. Un chiffre qui baisse comme par magie dans les embouteillages, où le véhicule peut passer sous la barre des 4,5 l/100 km : tout l’intérêt de l’hybride. Sur autoroute, en revanche, la consommation dépasse les 7 l. C'est le seul terrain où le diesel reste le plus efficace.
 

Un Hyundai moins performant

Doté d’un système hybride plus conventionnel que le Renault, le Hyundai en a les avantages. Sa conduite apparaît en effet un peu plus naturelle, le régime du moteur thermique correspondant exactement aux actions du conducteur. Néanmoins cette normalité apparente ne doit pas cacher la lenteur de la transmission DCT à six rapports et le caractère sonore du quatre-cylindres lorsqu’il est fortement sollicité. La conduite du Kona reste cependant la plupart du temps empreinte de douceur, même si le coréen semble rouler un peu moins souvent que le français à la seule force de son moteur électrique. Il se montre également bien moins performant, la différence de 0,7 s dans l’exercice du 0 à 100 km/h étant nettement perceptible au volant.

Hyundai Kona Hybrid 2021
Hyundai Kona Hybrid 2021

Le Kona apparaît aussi moins incisif que le Captur sans être plus prévenant sur les petites irrégularités. À noter que des palettes au volant proposent de moduler la puissance de régénération au freinage selon trois niveaux. Une fonction qui joue, de ce fait, sur la décélération et qui permet de négocier certaines longues descentes sans toucher à la pédale de frein… Or c'est plutôt  bienvenu, tant celle-ci se révèle spongieuse et peu précise dans sa réponse. Malgré son poids élevé, le Hyundai affiche une consommation très proche de celle du Captur, ce qui prouve une nouvelle fois toute l'efficacité de son groupe motopropulseur. Malheureusement, l'autonomie du Kona est limitée par son réservoir de 38 litres, quand le Renault en affiche 10 de plus.
 

À vivre

S’il fallait chercher une justification à l’écart de prix séparant le Captur du Kona, la présentation intérieure du Renault suffirait presque. Sa planche de bord apparaît en effet aussi soignée que celle du Hyundai semble triste. Certains matériaux du coréen ont gagné en qualité depuis le restylage, mais les plastiques durs et noirs règnent toujours en maître. L’intégration de la nouvelle instrumentation numérique, bordée d’un épais joint en caoutchouc a de quoi faire sourire, tandis que la sellerie en cuir paraît de moins bonne facture que celle du Captur.

Intérieur Renault Captur E-Tech
Le Renault Captur propose une qualité de finition de haut niveau et une présentation très soignée dans cette définition Initiale Paris.
Habitacle Hyundai Kona Hybrid
Le Kona Hybrid Exclusive est certes disponible avec une sellerie clair, mais sa présentation et sa finition sont en retrait par rapport à celles du Captur.

Dans sa finition Initiale Paris, celui-ci déborde d’attentions et de détails soignés, depuis les chromes aux inserts décoratifs en passant par les contre-portes entièrement moussées. Le Captur profite également d’une installation multimédia un peu plus intuitive et ludique que celle du Kona, dont les menus manquent de clarté malgré la modernité de son système. Ce dernier prend sa revanche en matière de volume de coffre, mais le français bénéficie de sa banquette coulissante pour moduler l'espace entre la soute et la place aux jambes. Aux places arrière, les rivaux font jeu égal : ils accueillent parfaitement deux adultes, la place du milieu étant à réserver aux enfants. Enfin, côté rangements, le Captur se montre plus astucieux grâce à son tiroir-boîte à gants et à son rangement de bas de console plus volumineux.

Banquette Renault Captur E-Tech.
Comme dans les versions à essence et Plug-In, la banquette du Captur E-tech 145 est coulissante.
Banquette Hyundai Kona Hybrid
Pas de banquette coulissante pour le Hyundai Kona, mais la place est tout à fait correcte pour deux personnes.

Retrouvez le bilan du match et les fiches techniques comparées en page suivante...

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Bertrand Bellois Le 04/06/2021 - 19:06
Bonjour, Merci pour vos messages. Des erreurs se sont effectivement glissées sur les volumes de coffre des différentes versions du Captur. Après recherches et confirmation auprès de Renault, voici les valeurs avec banquette reculée et avancée (banquette coulissante sur les trois versions). Essence : 404 à 536 l E-Tech 145 : 305 à 440 l E-Tech Plug-In 160 : 261 à 379 l Les articles vont être corrigés et les auteurs réciteront les valeurs par coeur à la prochaine conf de rédac ! Cordialement,
Bobin71 Le 04/06/2021 - 16:31
« Le volume de coffre est généreux et inchangé par rapport aux versions thermiques, grâce à la plus petite batterie que la version rechargeable : il varie de 422 à 536 litres. » Essai du Captur E-Tech 145 chez vos confrères de Caradisiac, article signé de Arnaud Lescure. Qui dit vrai sur ce coffre ? Pourtant un élément facilement mesurable ! S'il fait la même taille que le Captur thermique comment pouvez-vous le qualifier d'exigu quand tous les essais le trouve généreux ???? Et votre collègue Bellois range la capacité du coffre dans la catégorie "on aime"... Avec une capacité de 422 à 536 ! Il va falloir faire une conférence de consensus à la rédaction de l'Argus !!! C'est ici pour relire l'article de votre collègue ! C'est quand même la même voiture essayé il y a quelques semaines seulement !
Bobin71 Le 04/06/2021 - 16:19
Bonjour, Il semble qu'il y ait des erreurs dans votre appréciation du Captur. Sous l'image 36, la légende dit : « Contrairement à celle de l'hybride rechargeable, la banquette du Captur thermique est bien coulissante. De quoi compenser l'exiguïté du coffre. », or le Captur PHEV dispose de la banquette coulissante comme le reste de la gamme. Et ce Captur hybride simple dispose de la même capacité de coffre que ces cousins thermiques... De fait je ne comprends l'exiguïté du coffre dans les défauts... La capacité du coffre du Captur étant plutôt une de ses (nombreuses) qualités ! Avec une capacité qui va d'environ 400L à plus de 500L pour une voiture de 4,23m !!! J'espère que vous pourrez corriger ces erreurs. Cdt
Voir tous les commentaires (4)