Essai Dacia Jogger (2022) : 1 000 km au volant du Jogger GPL

voir les photos
Dacia Jogger
En attendant la version hybride, le Dacia Jogger propose une version Eco-G carburant au GPL.

Avec ses deux réservoirs, l'un de sans-plomb, l'autre de GPL, le nouveau Dacia Jogger Eco-G 100 peut théoriquement parcourir 1 000 km sans le moindre ravitaillement. Là n'est pas l'unique argument de ce gentil monstre qui a relié Nice à Paris par les ex-nationales 6 et 7, entre autres. Expérience.

Voiture à l'essai : Dacia Jogger 1.0 Eco-G 100 Confort 5 places

À partir de
16 700 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai et avis Dacia Jogger GPL 

Pour le journaliste-essayeur de base, un trajet Nice-Paris idéal se découpe comme suit. On démarre par la route Napoléon jusqu’à Grenoble, pour dévorer sa plâtrée de virages près des routes mythiques spéciales du rallye de Monte-Carlo ; puis on expédie la suite par l’autoroute car après tout, le coût des péages et du carburant sera remboursé par le magazine. En Jogger, le propos est ailleurs. D’abord car on imagine mal ses 2,90 m d’empattement briller d’agilité dans les lacets de la spéciale Sisteron-Thoard, ensuite car dans la peau du client Dacia, on tente d’allouer plus intelligemment notre budget. Pourquoi payer 2 € le litre de sans-plomb et 10 € le sandwich “triangle” quand les pique-nique maison et les ravitaillements – presque – abordables nous tendent les bras ?

Essai dacia Jogger 2022
Pour cet essai du nouveau Jogger, nous rejoindrons Paris depuis la Côte d'Azur.

Avec sa bicarburation essence et GPL, notre Jogger Eco-G sera un précieux allié, capable de s’abreuver au Gaz de Pétrole Liquéfié pour moins d’un euro le litre (0,92 € en moyenne au 1er mars 2022). De quoi prolonger à l’usage sa fidèle générosité à l’achat : facturé 16 700 € en cinq places, notre Jogger Confort embarque déjà la clim’ manuelle, le régulateur de vitesse, le radar de recul, et l’écran central tactile de 8’’ compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Une bonne manière d’économiser 1 000 € face au Jogger Extrême dont la clim’ auto, la carte mains libres, la caméra de recul ou les “vraies” jantes alu (ils sont pas beaux nos enjoliveurs ?) apparaissent superflus. En route !

Après une photo souvenir en bord de mer dans le croquignolet port du Cros-de-Cagnes, nous longeons la côte et l’ancienne Nationale 7 via Antibes et Cannes. Cette lente départementale D6007 devient DN7 en approchant le massif de l’Esterel, qui permet enfin de dépasser les... 12 km/h de moyenne via une superbe route tortueuse surplombant la Méditerranée. Les vastes surfaces vitrées du Jogger permettent d’en prendre plein les mirettes (avec un toit vitré ce serait encore mieux !) et la fatigue est encore loin : assise réglable en hauteur, volant ajustable en profondeur, sièges bien plus moelleux que ceux du feu Dacia Lodgy, le roumain montre d’emblée un joli sens de l'hospitalité.

Test nouveau Jogger GPL
Dans le massif de l'Esterel, entre Cannes et Fréjus, le tracé de l'ancienne N7 sinue...
Montagen sainte victoire
... avant de redevenir bien droit, ici au pied de la montagne Sainte-Victoire peu avant Aix-en-Provence.

Pour l’heure, on emmagasine un maximum d’images sans trop se concentrer sur les sensations de conduite. L’arrêt photo suivant se tiendra juste avant Aix-en-Provence (sur la D7N devenue DN7, il faut suivre !) avec, en toile de fond, la montagne Sainte-Victoire sublimée par les rayons d’un soleil déclinant. Il est déjà 17 heures : les kilomètres ont peu défilé et les multiples allers-retours imposés par les prises de vue ont fait grimper la consommation de GPL. L’ordinateur de bord dépasse ainsi les 9 l aux 100 km malgré notre rythme raisonnable et poursuivra son ascension sur la première portion d’autoroute, finalement indispensable pour rallier Lyon avant minuit.


Essai Jogger sur autoroute

Au-delà du relief marqué de l’autoroute A8, un défavorable vent de face amplifie l’appétit du Jogger mais aussi ses bruits aérodynamiques, assez présents à 130 km/h : sous ses airs de break profilé, le bougre est juste 2 cm moins haut que le SUV Duster ! Le 0.9 TCe doit ainsi puiser dans ses ressources pour maintenir l’allure dans les longues rampes sans nécessiter de rétrogradage. Comptant six rapports bien étagés, la boîte mécanique tempère le régime moteur sur autoroute, où les suspensions confirment leur moelleux sur les raccords. Les ressorts semblent même moins rebondir qu’à bord de la petite sœur Sandero Stepway, comme s’ils étaient mieux tarés pour ce modèle plus haut et lourd.

Les kilomètres défilent bien plus rapidement et les reprises, correctes avec deux passagers à bord, permettent de vite reprendre notre allure après qu’un poids-lourd a squatté la file de gauche pour doubler un congénère. En mode GPL faisant souffler le turbo un peu plus fort, notre Jogger se relançait aussi bien qu’une VW Golf 8 flambant neuve… même si nous ignorions, faute de logo apparent, quelle motorisation l’animait (1.0 TSI 110 ?).

COnsommation Jogger GPL
Quelconque sur route, la consommation de GPL est devenue élevée à 130 km/h : 10 l/100 km.
Plein Dacia Jogger GPL
Une valeur vite relativisée par le coût du carburant : moins d'un euro le litre, même sur autoroute !

Peu avant Salon de Provence, l’autoroute A8 rejoint l’A7 et bifurque vers le nord. Le vent de face devient alors latéral et la consommation se stabilise juste en dessous des 10 l aux 100 km, après avoir tutoyé les 11 l sur la première portion. La seconde moitié de l’étape, parcourue en mode essence, débouche sur un tout autre résultat : 7,6 l malgré un relief et vent similaires. Les 35 % de surconsommation en mode GPL sont toutefois vite relativisés par le prix du gaz, tout bonnement inférieur de moitié : les aires d’autoroute de l’A7 affichent le litre de GPL à 0,99 € et le sans plomb 98, à 2 € tout rond. Imbattable.


Essai Dacia Jogger en ville

Une nuit-étape à Lyon nous fait redémarrer dans un environnement bien différent : la ville, et les bouchons matinaux d’une grande agglomération. Malgré la belle douceur de ses commandes (direction, commande de boîte, pédale d’embrayage), le Jogger s’y montre un rien moins docile. En cause ? Un duo « embrayage peu progressif / accélérateur très réactif », qui rend les décollages parfois difficiles à doser. L’astuce consiste ici à enclencher le mode de conduite Eco, qui écrête le couple et adoucit légèrement les évolutions à basse vitesse…

La longueur respectable du Jogger (4,55 m) empêche les stationnements dans les trous de souris, et altère logiquement le diamètre de braquage, supérieur de 130 cm à celui de la Sandero et d’un mètre par rapport au Duster (11,7 m entre trottoirs ici). Les ouvrants de belle taille, fort pratiques pour accéder facilement au troisième rang, installer un enfant dans son siège ou profiter d’un accès optimisé au coffre géant, imposent enfin de bien étudier les stationnements. Gare aux arrêts trop près d’autres voitures (les portes arrière sont longues !), ou aux parkings souterrains limités à 1,90 m de haut : hayon ouvert, le Jogger réclame 2,01 m sous plafond.

Avis Dacia Jogger 2022
En ville, comme ici à Lyon, le Jogger impose de bien doser l'accélérateur et l'embrayage au démarrage.
Bouton ECO
Enclencher le mode Eco facilite la manœuvre en rendant la pédale de droite moins réactive.

Une fois son gabarit intégré, le Jogger ne connaît aucune contre-indication urbaine et s’y montre peu vulnérable grâce aux protections entourant sa carrosserie. Les citadins patentés privilégieront les finitions supérieures : caméra de recul en Extrême, frein de parking automatique et radars de stationnement avant en Extrême+. Si la caméra n’est pas indispensable au quotidien grâce à la lunette arrière bien verticale, elle le devient si l’on embarque régulièrement un passager central dont la tête et la ceinture de sécurité, rattachée au plafond, obstruent la rétrovision.


Essai Dacia Jogger sur route

La dernière étape de notre essai longue durée se profile. Finalement la plus sympa : nous suivons l’itinéraire de l’ancienne nationale 6, plus facile à pister que celui de la N7. L’arrivée en Bourgogne devient même savoureuse quand les restos d'étape, les anciennes pubs décrépies sur les façades et les stations-services “dans leur jus” jouxtent un parcours semblant figé dans les années 60. Après Chalon-sur-Saône, la route recommence à serpenter mais ses douces courbes entre les vignes handicapent bien moins le Jogger que les tortueux lacets de l’Esterel : direction précise plutôt que lourde en appui franc, châssis parfaitement stable plutôt que tristement sous-vireur dans les épingles.

Calés tantôt à 80 km/h, tantôt à 90 km/h suivant les départements traversés (quelle gabegie !), nous conservons un rythme coulé qui fait enfin chuter la consommation en mode GPL : 8,4 l aux 100 km dans ces conditions, toujours supérieurs aux 6,2 l relevés dans le même environnement au sans-plomb. Ces routes secondaires apparaissent clairement comme les préférées du Jogger qui, loin de générer ses petits à-coups en ville ou ses bruits d’air sur autoroute, met tout en sourdine pour prodiguer un confort d’auto moderne.

Dacia Jogger Saulieu
En Bourgogne, de nombreuses peintures publicitaires jalonnent le tracé de l'ancienne nationale 6.
Nationale 6 en Dacia
Avant son déclassement partiel en route départementale en 2006, la nationale 6 reliait Paris à l'Italie.

C’est reparti pour admirer les paysages et prendre le temps de se restaurer, loin des aires d'autoroute insipides et clonées. Cela dit, on ne fera que passer devant le Relais Bernard Loiseau, une table doublement étoilée dont le simple menu déjeuner égale le budget carburant de... deux Nice-Paris en Jogger Eco-G. Nous privilégierons un généreux sandwich à la sortie de Saulieu, avant un arrêt dans la station-service de “Johnny Fuel”, pétrie de pompes d'époque et d’un mur peint du regretté rockeur français.

Ici, point de GPL : c’est gazole ou sans-plomb 98, servi par la maman du fan de Johnny déjà soixantenaire (on parle du fils, on ne demande pas son âge à une femme voyons). On s’y ravitaillera tout de même en gaz… pour la maison, en casant six bouteilles dans le coffre sans rabattre le moindre siège. Qui dit mieux ?

 

À bord du Jogger 5 places

Chargement Dacia Jogger
Handicapant en ville, le vaste hayon devient idéal à l'heure de charger des objets lourds et encombrants.
Coffre dacia Jogger
Sans rabattre les dossiers arrière, le volume dépasse déjà les 700 l sous le cache-bagages. Géant !
Dacia Jogger Banquette
Trois vraies places à l'arrière et un espace suffisant pour les grands, mais l'assise centrale se passe de fixations Isofix.
Sièges Jogger Confort
Malgré une assise un rien « plongeante », comme souvent chez Renault-Dacia, les sièges avant restent confortables sur long trajet.
interieur Jogger Extreme
Identique à celle de la Sandero, la planche de bord présente bien, respecte les codes de l'ergonomie et demeure déjà correctement dotée en niveau Confort.
GPS Dacia
L'écran tactile de 8 pouces vient de série en Confort, avec connexions Android Auto et Apple CarPlay. Elles s'effectuent sans fil avec l'option GPS intégrée à 300 €.


Le GPL au quotidien

À son classique réservoir de sans-plomb de 50 l, le Jogger Eco-G ajoute une cuve de GPL de 40 l utiles. Moindre que celle du Duster GPL (49,8 l), elle impose des ravitaillements plus fréquents sur long trajet : tous les 350 km environ, la consommation réelle atteignant 10 l aux 100 km à 130 km/h. Le remplissage n’apparaît pas plus long qu’un plein d’essence, et impose juste un peu de poigne pour arrimer le pistolet à l’orifice de remplissage, situé sous la même trappe que son homologue à essence. Au déverrouillage du pistolet, il faut aussi s’habituer à l’impressionnant (mais inoffensif) rejet de gaz froid…

Comment faire le plein de GPL
En fin de ravitaillement, débrancher le pistolet de GPL génère un bref (et inoffensif) rejet de gaz.
Mode GPL Dacia
Le passage du mode sans-plomb au GPL peut s'effectuer en roulant via ce bouton situé à gauche du volant.

Lors de notre essai longue durée, nous n’avons pas eu de mal à trouver des stations distribuant du GPL, au nombre de 1 476 (sur plus de 10 000 stations-service en France) d’après le site stations.gpl.online.fr. Reste à surveiller leurs horaires, car moins de 600 disposent d’un automate à carte bancaire permettant les ravitaillements 24 heures sur 24. Comme sur les Sandero et Duster, l’installation GPL du Jogger jouit d’une intégration réussie, avec double jauge à l’ordinateur de bord (GPL + sans-plomb), vrai bouton lumineux permettant de basculer d’une carburation à l’autre, et passage automatique en mode sans-plomb lors des démarrages à froid ou si la cuve de GPL est vide. Celle-ci prend simplement la place de la roue de secours, qui devient indisponible même en option.

Autorisés à stationner dans les parkings souterrains (contrairement à une tenace idée reçue), les modèles au GPL cumulent d’autres avantages, comme l'exonération du coût de la carte grise dans la plupart des régions et, dans certaines grandes villes comme Paris, la gratuité totale du stationnement pour les résidents. Tout “benef” donc, à fortiori chez Dacia qui propose l’équipement sans surcoût, ou presque.

Retrouvez le bilan de l'essai, la fiche technique et tous les prix et équipements du Jogger Eco-G 100 en page suivante...

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (8)
rolly22

Malheureusement, je parle à peine le français, j'ai donc fait appel à un traducteur. Si la valeur de l'ordinateur de bord a été utilisée pour le GPL, la consommation supplémentaire de 35 % n'est pas correcte. Cela représente environ 10 à 15 % de trop par rapport à la consommation réelle de GPL. C'est pareil avec mon Duster 2021 et le Sandero Stepway III de ma femme.

CHANCELLIER

Bonjour, Afin de rivaliser avec des voitures aux prix inaccessibles pour bon nombre de citoyen, dacia ne pourrait, il pas commercialiser un dacia duster essence-gpl boîte automatique équipé du moteur 1,3l de 150c. Certe plus chère que le duster éco moteur 3 cylindres de 100c. mais plus accessible que certains modèles hybrides boîte automatique à pus de 35000€.

ManuLille

35% de surconsommation au GPL c'est juste énorme. J'ai 1 véhicule GPL de 2007, la surconsommation, en fonction de la saison et de la station service, est entre 10 et 20% ! PS : il y a moins de 10 000 stations services, le dernier décompte est à 9 656 ! le problème du paiement 24/24h et 7/7j par CB du GPL est que ça a longtemps été interdit en France (jusque fin 2015 ou 2016).

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Dacia Jogger