Vous êtes ici :

Essai extrême : la Mégane 4 RS châssis Cup enfin au Nürburgring !

Renault Mégane RS 280 rouge flamme dans le caroussel
En attendant la Mégane RS Trophy de 300 ch, voici la plus sportive des Mégane RS 280 : châssis Cup, disques de frein bi-matière, et poids de 1 407 kg en boîte manuelle au lieu de 1 430 kg en EDC.

Après avoir signé trois records en autant de versions sur la boucle nord du Nürburgring, la Mégane RS y revient avec un équipement inédit : ses roues arrière directrices. Réel avantage ou surpoids inutile ? Réponse dans notre essai extrême de Mégane RS 280, à châssis Cup et boîte manuelle.

Voiture à l'essai : Renault Megane RS 280 BVM

À partir de
37 600 €
4 253 € de malus

Page 1Essai extrême : la Mégane 4 RS châssis Cup enfin au Nürburgring ! 

Souvenez-vous. C’était il y a dix ans. A l’époque, une certaine Mégane RS « R26-R » s’adjugeait le meilleur temps au tour d’une traction de série (8 min 17 s), sur les 20,6 km de l’exigeante boucle nord du Nürburgring. On connait la suite : deuxième record en 2011 avec la Mégane III RS Trophy (8’’08), et troisième en 2014 (7’’54) avec la Trophy-R. Car entre temps, les rivales se sont pris au jeu : Seat Leon Cupra (7’’58), VW Golf GTI Clubsport S (7’’49), puis Honda Civic Type R (7’’44), dernière reine de l’impitoyable toboggan allemand.

Mégane II RS R26-R grise avant droit
Mégane II RS R26-R (2009)
Mégane III RS Trophy-R blanche arriÚre gauche
Mégane III RS Trophy-R (2014)
Renault Mégane RS 280 rouge flamme statique avant devant le panneau NÌrburgring
Mégane IV RS 280 (2018)

En authentique compétiteur, Renault Sport devrait retenter sa chance en 2019, probablement via une Mégane RS Trophy allégée et dotée de pneus typés « piste ». Mais la patience nous fait défaut : direction l’Allemagne, son fameux Nürburgring et ses autoroutes non limitées, pour jauger si la plus sportive des nouvelles Mégane 4 RS a déjà tout de la graine de championne !
 

Moteur Mégane RS 280 : 15/20

Le moteur en bref. Inauguré par la légère Alpine A110, le 1.8 turbo de la Mégane IV RS vient ici dans une plus méchante déclinaison : 280 ch et 390 Nm de couple, contre 252 ch et 320 Nm pour la « berlinette ». Indispensable pour déplacer les 300 kg supplémentaires de la Mégane RS, et se rapprocher des puissances rivales : une Seat Leon Cupra crache 300 ch et une Honda Civic Type R, 320 ch. Mais la Mégane RS Trophy 300 ch (et 420 Nm de couple) est d’ores et déjà annoncée…

Renault Mégane RS 280 rouge flamme moteur
Renault Mégane RS 280 rouge flamme action avant gauche au NÃÃ ’rburgring

Notre avis. Malgré sa puissance bien supérieure, le 1.8 TCe n’apparaît pas aussi flamboyant chez Renault Sport que chez Alpine. En cause ? Le poids plus élevé, bien sûr, mais aussi le caractère du bloc en lui-même : quand celui de l’A110 pousse graduellement jusqu’à la zone rouge, celui de la Mégane « s’effondre » davantage au-delà de 6 000 tr/min, et donne l’envie d’anticiper les changements de rapport sur circuit.

Quant à la sonorité, feutrée en mode de conduite Neutral, elle devient artificielle en modes Sport et Race qui invitent un bruit sourd via les haut-parleurs (la future version Trophy disposera elle d’un véritable silencieux à clapet actif). En Mégane RS finalement, la version à boîte robotisée génère un peu plus de sensations à l’accélération, grâce aux crépitements à l’échappement au passage de rapport supérieur, ou à l’originale fonction « Launch Control » qui facilite les départs arrêtés.

La preuve en vidéo. Tournée sur autoroute allemande, cette vidéo d’accélération depuis l’arrêt montre le caractère linéaire du 1.8 TCe. Si la 0 à 250 km/h est ici effectué sur le plat, une descente a permis d’emmener la Mégane RS au-delà de sa vitesse maximale annoncée (255 km/h). Amplement suffisant, de notre côté du Rhin !

Boîte manuelle Mégane RS 280 : 14/20

La boîte en bref. Issue de la précédente Mégane RS, la boîte reste une mécanique à six rapports de série. Un choix de « puriste », qui peut être remplacée par une boîte robotisée EDC6 à double embrayage (+ 1 800 €, mais malus inférieur de 1 000 €). Sur notre Mégane châssis Cup, elle est associée à un différentiel Torsen à glissement limité.

Renault Mégane RS 280 boîte manuelle
Renault Mégane RS 280 pédalier

Notre avis. Avec sa pédale d’embrayage ferme et son levier de vitesses aux verrouillages francs, la Mégane RS conserve un côté « roots » qui plaira aux fans de l’ancienne… et allergiques aux transmissions robotisées. La commande pourrait toutefois être plus rapide en usage circuit, où nous avons aussi loupé quelques descentes de rapports (exclusivement de 5e en 4e, en léger appui).

En utilisation extrême, mieux vaut donc rétrograder en usant du bon vieux talon-pointe, hélas handicapé par un pédalier qui ne facilite pas la manœuvre (où est la pédale d’accélérateur en « L inversé » des Clio 16S, Williams et RS ?). Un rapport final plus court (façon 308 GTi) aurait enfin dynamisé les performances globales, mais rappelons que les sévères malus écologiques ne facilitent pas l’exercice dans ce segment des sportives compactes, fortement taxées.
 

Châssis Cup Mégane RS 280 : 19/20

Le châssis en bref. Toutes les Mégane 4 embarquent d’office les fameuses roues arrière directrices, qui braquent à l’inverse des roues avant sous 60 km/h (100 km/h en mode Race) puis dans le même sens au-delà. Facturé 1 500 €, le châssis Cup optionnel entraîne les modifications suivantes par rapport au châssis Sport de série : ressorts raidis de 30 %, amortisseurs à butées hydrauliques affermis de 25 %, barres antiroulis durcies de 10 % et bien sûr, différentiel à glissement limité mécanique (compatible avec la boîte manuelle ou EDC). Les ressorts spécifiques abaissent enfin la caisse de deux petits millimètres.

Notre avis. Secoués par une suspension raide sur route (et plus encore en ville), nous doutions de sa capacité d’absorption sur le bitume accidenté du Nürburgring. Ce serait mal connaître les sorciers Renault Sport, dont certains membres vivent vraisemblablement aux abords du circuit… Impériale sur les délestages en appui, évitant tout « coup de raquette » dans les grosses compressions, la Mégane RS châssis Cup fait s’imaginer rouler sur une piste parfaitement lisse tant elle efface avec talent les pires déformations.

Renault Mégane RS 280 rouge flamme action avant droite au NÌrburgring

Le conducteur peut alors aussi le rythme sans la moindre arrière-pensée, et profiter d’un comportement tout aussi exemplaire. Les roues arrière directrices servent ainsi l’agilité dans les (rares) virages serrés du Nürburgring, puis garantissent une belle stabilité dans les nombreuses courbes abordées à haute vitesse.

Contrairement à une Honda Civic Type R, cette efficacité n’ennuiera pas les amateurs de conduite facétieuse, puisqu’il suffit de forcer le trait à l’inscription (freinage dégressif et/ou léger surbraquage) pour impulser à la Mégane RS une légère attitude survireuse en entrée de virages. L’antidérapage à trois modes (Normal, Sport ou Off) s’adapte lui aux différents niveaux de pilotage.

Malgré la présence d’un différentiel autobloquant, la Mégane RS refuse juste de resserrer sa trajectoire à l’accélération façon Peugeot 308 GTi ou Honda Civic Type R, mais génère aussi moins d’effets de couple dans sa précise et ajustable direction (son degré d’assistance varie au fil des modes de conduite).

Freinage Mégane RS 280 : 16/20

Le freinage en bref. La Mégane RS fait toujours confiance à des étriers fixes Brembo à l’avant, pinçant des disques ventilés de 355 mm de diamètre. En option à 700 €, ils sont remplacés par des disques « bi-matière » (qui équipaient notre modèle d’essai), munis d’un bol en aluminium pour mieux dissiper la chaleur et réduire le poids par roue de 1,8 kg. Pour l’anecdote, la version à boîte manuelle conserve un frein à main classique, et non électrique comme avec la boîte EDC.

Renault Mégane RS 280 zoom étrier Brembo
Renault Mégane RS 280 rouge flamme filé droit sur circuit

Notre avis. Avec plus de 1 400 kg sur la balance, des performances élevées et des disques en acier, la Mégane RS aurait pu souffrir en matière d’endurance de freins au Nürburgring. Si la pédale du milieu s’allongeait légèrement lors du freinage le plus exigeant du circuit (celui de Breidscheid, suivant une longue descente ponctuée de plusieurs ralentissements), elle a conservé une efficacité constante lors de nos quatre tours de piste, soit plus de 80 km au total.

L’endurance nous a donc séduits, tout comme le dosage, servi par une pédale consistante sans « mordant » caricatural. L’ABS, lui, s’est révélé discret, profitant aussi de l’excellence de la suspension qui conserve toujours les roues en contact avec le sol. Seules les plaquettes manquent de discrétion : légers sifflements lors des freinages en ville, et grognements sourds, après une session sur circuit, peu agréables mais transparents en matière d’efficacité.
 

Bilan de l’essai extrême Mégane RS 280 BVM châssis Cup

Le Nürburgring est un circuit atypique, qui révèle des qualités différentes d’un essai sur route ou sur piste « classique ». Il l’a démontré lors de notre récente session en Alpine A110 (amusante dans les épingles, mais peu adaptée à la boucle nord), et le confirme à nouveau pour la Mégane 4 RS. Parfois cassant sur route bosselée, son châssis Cup optionnel devient irréprochable sur le grand huit allemand, en mêlant réelle efficacité, équilibre enthousiasmant et amortissement remarquable.

Un tel châssis mériterait donc un moteur encore plus explosif, notamment en usage circuit qui sollicite souvent les très hauts régimes. Annoncée à 300 ch et 400 Nm (voire 420 Nm avec la boîte EDC !), la Mégane RS Trophy devrait remettre les pendules à l’heure… avant qu’une version encore radicalisée retente un record sur notre circuit préféré. A suivre !

A revoir > Tous nos essais extrêmes au Nürburgring

Renault Mégane RS 280 rouge flamme action arriÃÃ ¡re sur deux roues

On aime

  • Le comportement efficace, et joueur sur demande
  • L’amortissement irréprochable au Nürbugring
  • Le freinage endurant, malgré les plaquettes bruyantes

On regrette

  • Le moteur performant, mais peu rageur à haut régime
  • La sonorité quelconque
  • La commande de boîte parfois accrocheuse
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Megane