Essai Fiat 500 électrique 3+1 : une porte de plus qui change la vie

voir les photos
fiat 500
La Fiat 500 3+1 arrive en 2021 avec sa configuration 4 portes originale, à partir de 29 500 €.

La nouvelle Fiat 500 ne se distingue pas uniquement par son moteur électrique. Il faut aussi compter sur cette curieuse version 3+1 incorporant une petite porte antagoniste supplémentaire pour faciliter l'accès à l'arrière. Un aménagement facturé 2 000 €.

Voiture à l'essai : Fiat 500 3+1 électrique La Prima

À partir de
36 900 €
7 000 € de bonus

Page 1Avis et essai Fiat 500 3+1 2021 

Citadine prisée d’un public des beaux quartiers, souvent féminin, la Fiat 500 est un outil de charme pour se faufiler dans le trafic et emmener les enfants à l’école, d’autant plus avec sa nouvelle génération 100 % électrique apparue l’an passé. Poussant le raisonnement jusqu’au bout, les têtes pensantes de la marque de Turin ont imaginé une version facilitant l’accès aux places arrière de la citadine, avec l’ajout d’une petite porte antagoniste du côté droit uniquement (celui le plus sûr, côté trottoir).

Cette idée pragmatique n’est pas entièrement nouvelle : on l’a déjà vue s'appliquer aux Mini Clubman de première génération moderne (2008), Mazda RX-8 et autre BMW i3. Ce système de porte, aussi appelé « suicide », est présent sur certains pick-up et à bord de la Mazda MX-30. Avantage, l’absence de pilier milieu permet une large ouverture (gain de 44 cm) pour faciliter l’accès à cette version, sans bousculer la jolie silhouette de la 500 électrique aux dimensions inchangées (3,63 m).

fiat 500 2021
L'accès aux places arrière est grandement facilité par cette ouverture dégageant 44 cm en largeur.

C’est aussi une forme de clin d’œil à la toute première 500 de 1957 et à ses portes s’ouvrant à l’inverse de la marche. La porte arrière de la 3+1 ne peut en outre être actionnée que lorsque la porte avant est ouverte, un aspect sécurité important. Elle est rigide, bien construite, et l’augmentation de poids est circonscrite à 30 kg. Petite anecdote, le nom Trepiuno (3 + 1) en italien désigne ici le nombre de portes. Mais à l’origine, en 2004, il se rapportait au nombre de places dans le concept préfigurant la 500 moderne, avec une quatrième place limitée derrière le conducteur, comme dans la Toyota iQ.
 

Prix Fiat 500 électrique 3+1

fiat 500 design
La porte supplémentaire se paie au prix fort : 2 000 € ! Heureusement, la petite citadine italienne garde tout son charme.

La Fiat 500 des années 2000 n’a jamais été un choix purement économique. C’est encore moins le cas avec sa nouvelle génération électrique, et c’est pire encore avec la 3+1 qui grève de… 2 000 € les tarifs déjà gourmands de la version normale. Résumons : la gamme 3+1 est proposée uniquement avec la grosse batterie de 42 kWh et débute à 29 500 € (hors bonus) en finition Passion, avec quelques lacunes comme l’absence de banquette 50-50 (200 €), mais déjà pourvue d’un équipement de base très correct (voir page suivante).

Les deux finitions intermédiaires, Icône et Icône Plus, soulignent surtout des aspects cosmétiques. Et il faut cocher la version haut de gamme La Prima à 36 900 €, comme notre modèle d'essai, pour avoir droit notamment au pack Copilote incluant la conduite semi-autonome de niveau 2 et l’écran de 10,25 pouces avec navigation GPS. Grâce à la motorisation électrique, les acheteurs profitent du bonus de 7 000 € jusqu’au 30 juin 2021 (6 000 € ensuite). Enfin, notons que Fiat propose un programme nommé « My Dream Garage », permettant de prendre un modèle de la gamme thermique quelques fois par an, pour les vacances par exemple, ainsi qu’un système de récompense de l’éco-conduite avec des bons d’achat (KiriCoins).
 

Autonomie et temps de recharge

fiat 500 electrique autonomie
La batterie de 42 kWh (37,3 kWh utiles) est donnée pour une autonomie WLTP de 313 km.

Seule proposée avec cette carrosserie, la grosse batterie de 42 kWh promet une autonomie théorique très généreuse donnée pour 313 km en cycle WLTP mixte (445 km en cycle urbain !). Nous avons relevé une consommation de 15,3 kWh/100 km sur un parcours mêlant route et ville à rythme calme, ce qui offre en théorie plutôt 240 km et n’est pas mal du tout. En forçant le rythme, attention : la consommation peut presque doubler. La recharge est donnée pour 15 heures à domicile de 0 à 100 % (c'est long !), 4 heures sur une borne de 11 kW triphasée (la puissance maxi de son chargeur embarqué) avec le câble en option (300 €, sauf en haut de gamme La Prima) et juste 35 minutes de 0 à 80 % sur une borne rapide en courant continu à 85 kW. Une application connectée à la voiture permet de programmer un trajet avec les recharges et de connaître ses données de charge à distance.
 

Au volant

Quelle que soit sa version de carrosserie, la 500 électrique est très plaisante à conduire, bien plus que ses 87 kW (118 ch) ne le laissent augurer. Vive ou douce à la demande, elle passe de 0 à 100 km/h en 9 s et sa vitesse est limitée à 150 km/h. Sa masse de 1,4 t est raisonnable et, grâce à son gabarit de poche et à son diamètre de braquage entre trottoirs de moins de 10 m, elle assure une grande agilité. Confortable avec ses suspensions douces, rassurante avec une bonne tenue de cap et un comportement en virage serein – même avec les pneus hiver Pirelli Sottozero de notre voiture d’essai au grip étonnamment efficace (il faisait 9 °C le jour de l’essai) –, elle semble prête à tous les trajets.

fiat 500 électrique
Particulièrement plaisante à conduire, la 500 3+1 offre les mêmes sensations que la version berline.
conduite one pedal fiat 500
En ville, avec un peu d'entraînement, la conduite à une pédale est très efficace au quotidien.

Les ingénieurs ont bien travaillé le calibrage des sensations de direction et de freinage, et la conduite semi-autonome, très efficace, offre un grand agrément en conduite sur voie express, en conditions de circulation fluide comme dans les bouchons. La régénération s’avère très forte en mode Range ou Sherpa, ce qui permet une conduite à une pédale ultra efficace (jusqu’à l’arrêt complet), qu’il faudra doser finement pour offrir une conduite douce à ses passagers. En ville, on se prend au jeu et on ne touche pratiquement plus jamais à la pédale de frein. Au volant, on apprécie la position de conduite, l’espace généreux et l’ambiance proposée, avec des matériaux généralement flatteurs même si certains plastiques rappellent des souvenirs typiques d’une époque moins prospère chez le constructeur.
 

À bord

fiat android

Notre version bénéficie de l'écran 10,25" tournant sous le nouveau système d'exploitation de Google, Android Automotive. Résultat : une expérience très fluide, performante et très graphique.
modularité fiat 500
Le siège avant droit à mémoire se rabat largement et retrouve sa place d'origine d'un mouvement rapide. La porte arrière est facile à manipuler pour élargir l'accès à bord.
place arrière fiat 500
Si l'accès y est meilleur, les places arrière restent aussi étriquées pour cette version : elles sont davantage dédiées à des enfants qu'à des adultes.
coffre fiat 500
Le coffre propose un volume de 185 litres, la même modeste valeur que la 500 thermique. La banquette 50-50 est une option à 200 €.
fiat 500 dashboard
L'écran peut être organisé selon ses préférences. Les commandes de climatisation restent des touches physiques.

 

 

Concurrence

Bizarrement, alors que ce gabarit est particulièrement bien adapté à la propulsion électrique pour un usage urbain, la concurrence n’est pas légion. La plus séduisante des alternatives est probablement la très réussie Honda e, mais son prix est situé un cran au-dessus (35 090 €), et son autonomie reste en retrait : avec 222 km théoriques, elle est presque 100 km moins ambitieuse que l’italienne. L’autre grosse concurrente chic, la Mini Cooper SE, est à peine mieux lotie avec 234 km. C’est encore mieux que la modeste mais très agréable Twingo Electric (190 km, 21 350 €), cousine de la Smart Forfour EQ. Quant aux Volkswagen e-up! et cousines du groupe VW, leur manque de disponibilité les disqualifie.

Découvrez le bilan de l'essai, la fiche technique, les prix et les équipements en page suivante...

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (3)
ChristophedeN

"Bizarrement, alors que ce gabarit est particulièrement bien adapté à la propulsion électrique pour un usage urbain, la concurrence n’est pas légion." A plus de 30 000 € la bagnole utilisable quasi uniquement pour cet usage, pas étonnant que les urbains troquent leur bagnole pour un vélo à assistance électrique (cargo pour les familles). Avec 30 000 € on peut en acheter des vélos et il reste encore de l'argent pour louer une voiture de temps en temps quand le vélo n'est pas adapté.

P4trick

Pas de toit ouvrant la rend éliminatoire pour certains (qui sont nombreux)

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Fiat 500