Vous êtes ici :

Essai Fiat 500X T3 120 ch (2018) : agréable, mais pas frugale...

Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)
La Fiat 500X restylée arrive en concession en ce mois de septembre 2018. Seul le modèle d'entrée de gamme Urban, uniquement disponible avec le moteur 1.0 FireFly Turbo T3 de 120 ch, reste sous la barre des 20 000 €.

La Fiat 500X bénéficie d'un restylage esthétique calqué sur le modèle de la petite 500 mais surtout, c'est l'occasion pour elle d'inaugurer pour la marque les nouveaux moteurs FireFly, dont nous avons essayé la version 3 cylindres d'entrée de gamme.

Voiture à l'essai : Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch

  • Moteur Essence | Puissance : 120 ch
  • Lancement : août 2018
473 € de malus

Page 1Essai Fiat 500X T3 120 ch (2018) : agréable, mais pas frugale... 

Quatre ans après sa sortie, la Fiat 500X profite d’un léger restylage pour s’offrir les services de la toute nouvelle génération de moteurs essence FireFly, proposée en deux versions : notre 3 cylindres 1.0 120 ch d’essai et un 4 cylindres de 150 ch, le premier n’étant proposé qu’en boîte mécanique et le second qu’en boîte à double embrayage DCT. En parallèle, la 500X 2018 se pare d’équipements technologiques au goût du jour, dont un limiteur de vitesse qui se règle automatiquement sur la vitesse lue sur les panneaux ou un régulateur de vitesse adaptatif. Le SUV italien s’offre ainsi une touche de modernité alors que son look rétro continue d’être son grand atout, capitalisant sur l’image de l’infatigable petite Fiat 500, dont il reprend le dessin des feux de jour cerclés et des feux arrière évidés, histoire de perpétuer l’esprit de famille. En entrée de gamme, la finition Urban adopte des boucliers au dessin moins baroudeur que les versions supérieures, affichant une allure plus discrète.

 

Prix de la Fiat 500X T3 120 ch

Notre finition Urban d’essai bénéficie d’un tarif agressif, 18 990 €, qui ne sacrifie pas pour autant son équipement de base, notamment côté sécurité active, incluant un avertisseur de franchissement de ligne, une reconnaissance des panneaux de signalisation et un régulateur et limiteur de vitesse intelligent (il s’adapte au dernier panneau lu), en plus de la climatisation. Mais il faudra rajouter 500 € pour parfaire son look avec des jantes en alliage de 16 pouces et des rétroviseurs couleur caisse, et la même somme pour accéder au système Uconnect avec compatibilité Android Auto et Apple CarPlay pour utiliser la navigation de son smartphone sur l’écran de bord.

Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)

Le petit moteur essence 1.0 est proposé sur toutes les finitions de la 500X, y compris la série de lancement Opening Edition (21 990 €) particulièrement bien dotée. Les finitions intermédiaires City Cross et Cross montent en tarif par paliers de 2 000 €, tandis que le haut de gamme Club demande 4 000 € supplémentaires. Une version City Cross Business est également au programme. Malheureusement, toutes devront ajouter 473 € de malus à la facture.

 

Au volant de la Fiat 500X T3 120 ch

Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)

La première impression que donne ce 3 cylindres, c'est qu’il est tellement discret qu’il faut tendre l’oreille pour deviner son architecture, d’autant qu’il ne provoque aucune des vibrations caractéristiques ressentie au volant de certains concurrents. La remarquable insonorisation générale de l’auto participe au confort, malheureusement vite gâché par des suspensions trop fermes, un phénomène amplifié par les jantes de 18 pouces de notre modèle d’essai. Cela bénéficie au moins au comportement qui se montre dynamique pour ce type de véhicule, malgré une direction très peu informative.

Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)
Le petit 3 cylindres se montre très agréable sur route, sans vibrations ou grondements comme parfois sur cette architecture. Mais le confort de suspension n'est pas au niveau du confort acoustique.

Fort de 120 ch et 190 Nm à 1 750 tr/min, ce 3 cylindres se révèle plein de ressources sur route, très souple et élastique, il s’adapte à différents styles de conduite sans sourciller. Il emmène les quelque 1 300 kg de la 500X sans faiblir, mais attention, dès qu’on a le pied un tout petit peu plus lourd, la consommation affichée par l’ordinateur de bord dépasse (trop) facilement les 8 l/100 km sur route aux vitesses légales. En ville, le tableau s’assombrit : non seulement la consommation dépasse facilement les 10 l/100 km sans pour autant adopter de conduite agressive et de fortes accélérations, mais l’agrément baisse aussi. Un peu rugueux au démarrage, le moteur agace avec des latences au redémarrage du système Stop&Start.

Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)

 

Dans l’habitacle de la Fiat 500X 2018

Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)
Toujours pimpant et original avec son bandeau peint, l'intérieur de la 500X reçoit un petit coup de jeune avec l'adoption de nouveaux graphismes de compteurs, d'un nouveau volant à trois branches et de tissus de sièges revus. Il abrite toujours de nombreux rangements.
Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)
Les places arrière sont accueillantes pour deux adultes pour lesquels l'espace aux genoux et la garde au toit sont suffisants.
Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)
Le tableau de bord a été redessiné pour offrir plus de lisibilité avec des graduations de compteurs simplifiées.
Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)
Sans roue de secours et une fois le faux plancher placé en position basse, le coffre offre un volume de 350 l, décevant en regard de son gabarit de 4,26 m.
Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)
Selon Fiat, les nouveaux phares à LED développés par Magneti-Marelli permettent de gagner 20 % de luminosité par rapport aux projecteurs xénon précédents.

 

Concurrence de la Fiat 500X T3

Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)
Fiat 500X
Jeep Renegade

Le marché n’est pas avare en concurrentes pour la Fiat 500X, à commencer par sa cousine du groupe FCA, la Jeep Renegade, toute première à recevoir la nouvelle génération de moteurs FireFly. Mieux équipée en entrée de gamme, son tarif de base est aussi supérieur, estimé autour des 21 000 €. Chez les français, la 500X se voit opposer le best-seller Peugeot 2008 avec le PureTech 110 ch qui a l’avantage d’être proposé également avec la boîte EAT6 (+ 1 400 €).

Citroën C3 Aircross
Peugeot 2008
Citroën C3 Aircross

Le même bloc équipe aussi le Citroën C3 Aircross, jouant la carte de l’originalité et des couleurs pimpantes dans un style différent de l’italienne et débutant à un tarif un peu plus agressif qu’elle (19 400 €). Le Renault Captur TCe 120 restylé l’an passé bénéficie d’une banquette coulissante qui ravira les familles qui ont besoin de maximiser le volume de rangement. Il démarre à 20 300 € (+ 1 600 € pour la boîte EDC). Citons aussi le Volkswagen T-Roc aux prestations et aux tarifs (21 990 € en 1.0 TSI 115) supérieurs.

Volkswagen T-Roc
Renault Captur
Volkswagen T-Roc

 

Bilan essai Fiat 500X 2018

Fiat 500X 1.0 FireFly Turbo T3 120 ch (2018)

Au-delà de son style craquant, la 500X gagne avec ce 3 cylindres un excellent moteur d’entrée de gamme, mais dont l’usage est à préconiser pour la route plutôt qu’en ville, tant au niveau de l’agrément qu’il procure que pour ses résultats en consommation. Le design extérieur un peu rafraîchi, les nouveaux équipements généreux et modernes et les nombreux rangements toujours présents pourront faire oublier son habitabilité et son volume de coffre moyens. Proposition de caractère dans le monde des petits SUV, voilà la 500X relancée face à une concurrence de plus en plus nombreuse et agressive.

On aime

  • Insonorisation et filtrage moteur
  • Souplesse du 3 cylindres
  • Design sympathique toujours actuel

On regrette

  • La consommation peut vite monter
  • Confort de suspension
  • Stop&Start lent et agaçant
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Fiat 500