Essai Ford E-Transit. Pour les livraisons express en électrique

voir les photos
Ford E-Transit utilitaire
Avec plus de 260 ch, le E-Transit affiche des performances de premier plan. Cet utilitaire électrique est proposé à partir de 58 755 € HT.

Avec son E-Transit, version 100 % électrique de son Transit 2T, Ford vise les entreprises devant intervenir dans les centres urbains pour les livraisons du dernier kilomètre. Cette version se distingue de la concurrence par des puissances élevées. Sans surprise, l'autonomie fait court.

Page 1Avis et essai Ford E-Transit 

Gros utilitaire de la gamme du constructeur à l'ovale, le Ford Transit 2T n’était jusqu’à présent disponible qu’avec des motorisations turbo diesel (avec ou sans micro-hybridation). De quoi assurer sans souci la plupart des missions que permettent les nombreuses versions de ce fourgon. Face aux futures contraintes de circulation qui pèsent sur les véhicules thermiques dans les centres-ville, tous les constructeurs ont travaillé sur des versions électriques de leurs gros modèles. Ford était à la traîne face à ses principaux concurrents (Renault, Stellantis, Mercedes, Volkswagen), qui sortaient tous des versions 100 % électriques. Mais la réponse est enfin là avec le nouveau E-Transit, disponible depuis le printemps 2022.

Extérieurement, pas de grands changements pour le modèle électrique par rapport à la version diesel. On notera simplement l'apparition de joncs bleutés sur la calandre et une garde au sol plus basse du fait des batteries qui, fixées sur un faux-châssis sous la caisse, dépassent un peu en dessous. Bien sûr, l’absence de pot d’échappement, les logos spécifiques et la présence d’une trappe pour la prise de recharge dans la calandre permettent aussi de distinguer cette version « zéro émission » des autres Transit 2T.

Ford E-Transit gamme electrique
Le Ford E-Transit est disponible en fourgons de 9,5 à 15,1 m3, ainsi qu'en châssis-cabine de deux longueurs.

Comme ses cousins diesel, le E-Transit est décliné de multiples façons. Mais il ne sera pas possible de disposer, par exemple, de la transmission intégrale ou de la version double cabine du châssis. En tout, il existe 25 combinaisons du Transit électrique, entre des fourgons en trois longueurs (L2/L3/L4) et deux hauteurs (H2 et H3), des fourgons à cabine approfondie (une seule longueur L3, mais deux hauteurs H2 et H3) et un châssis-cabine simple en deux longueurs (L3 et L4).

Trois PTAC sont aussi au programme : 3,5, 3,9 et 4,25 t. Grâce au système de dérogation spécifique pour les véhicules à énergie alternative, il est autorisé de conduire les deux dernières avec un simple permis B, mais les véhicules sont alors bridés à 90 km/h et un tachygraphe est obligatoire. Cette solution peut néanmoins s’avérer pertinente pour une utilisation purement urbaine et permet de bénéficier d’une charge utile maximale.
 

Prix, autonomie et recharge Ford E-Transit

Ford E-Transit volume utile
Le E-Transit L3H2 affiche une autonomie de 225 km selon la norme WLTP.

Notre E-Transit d'essai en version fourgon L3H2, avec son volume utile de 11 m3 et sa belle hauteur intérieure, devrait représenter une large part des ventes du modèle. Sa charge utile varie de 935 à 1 685 kg en fonction du PTAC retenu. Deux finitions sont disponibles : Ambiente et Trend Business. Contrairement à certains de ses concurrents, comme le Fiat E-Ducato que nous avons testé ou le Mercedes eSprinter, le Transit électrique ne propose pas de version « au rabais » côté équipement, et la dotation de série est complète dès le premier niveau (voir le détail en page suivante).

Le E-Transit est commercialisé avec deux motorisations de forte puissance, implantées au niveau de l’essieu arrière : 135 et 198 kW, soit 184 et 269 ch. Notre fourgon L3H2, pourvu de la mécanique la plus performante et de la finition haut de gamme Trend Business, est affiché à 63 220 € HT hors options. Le même modèle mais avec la livrée d’entrée de gamme et la « petite » motorisation est proposé à 58 755 € HT, la gamme des fourgons débutant à 57 655 € HT (L2H2 Ambiente 135 kW).

Ford E-Transit prise charge
La prise de recharge du E-Transit se situe au centre de la calandre, sous le logo Ford.

Le E-Transit renferme une batterie d'une capacité de 75 kWh, l’une des plus grosses disponibles sur le marché. Celle-ci autorise une autonomie maximale de 256 km sur la version L2H2 et de 225 km sur la variante L3H2 selon la norme WLTP. Le fourgon est équipé, en série, d’un chargeur embarqué 11,3 kW en courant alternatif triphasé permettant de faire le plein d'énergie en 8,2 h. Mais il profite aussi d'un chargeur de 115 kW en courant continu, qui théoriquement ferait grimper de 15 à 80 % le niveau de l'accumulateur en 34 minutes. De série, le E-Transit dispose d’un câble Mode 3 (32A) de 8 m, mais il est possible d'en choisir d'autres en option : un plus long (12,5 m), un Mode 2 pour prise domestique… On peut aussi ne pas en prendre du tout !
 

Au volant du Transit électrique

Ford E-Transit performances
Les suspensions arrière spécifiques au E-Transit permettent de profiter d'un confort élevé.

Pas de surprise à bord du E-Transit, la position de conduite est bonne. Et le fait de disposer d’une commande de boîte façon automatique permet, enfin, d’avoir suffisamment de place pour poser le pied gauche au sol en l’absence de pédale d’embrayage. Le E-Transit gomme ainsi l’un des plus gros désagréments de conduite du Transit. La vision vers l’extérieur s'avère satisfaisante malgré la taille importante des piliers de pare-brise. Une fois sélectionné le mode D, le Ford se met en route dans un silence à peine perturbé par des bruits typiquement électriques. Il est possible de choisir entre trois modes de conduite : Normal (puissance maxi), Eco (puissance limitée pour assurer une autonomie maximale) et Slipery (chaussée très glissante/neige).

Dès la première accélération, en mode Normal, le E-Transit surprend par sa vivacité grâce à ses 269 ch et 430 Nm de couple. Le Ford donne réellement du plaisir à sa conduite, bien loin de ce que proposent ses principaux concurrents. Le moteur, implanté à l’arrière au niveau de l’essieu, répond instantanément aux sollicitations. Notre modèle d’essai embarquait une cargaison de 750 kg. Il nous a fallu le vérifier tant cette masse était « transparente ». La vitesse maxi de 130 km/h est très facilement atteinte et maintenue. À vive allure, il convient de prêter attention à la charge de la batterie, qui a alors logiquement tendance à baisser rapidement.

Autre point où le E-Transit se distingue des versions diesel : le confort. Si le train avant est identique, le train arrière dispose de suspensions inédites avec roues arrière indépendantes et ressorts hélicoïdaux progressifs (le fourgon n’est d’ailleurs pas disponible autrement qu’en roues simples pour cette raison). Ces suspensions, qui absorbent parfaitement les irrégularités de la chaussée et autres dos-d’âne, permettent au fourgon Ford de se positionner comme le gros utilitaire le plus confortable du marché. Et ce, malgré le poids des batteries qui ne se fait pas sentir à la conduite.
 

À bord

Ford E-Transit intérieur
La planche de bord du Ford E-Transit ne se distingue pas de celle de la version thermique, à part la commande de boîte par molette.
Ford E-Transit intérieur
La cabine est suffisamment spacieuse pour accueillir trois adultes. Les sièges offrent un bon confort malgré une certaine fermeté.
Ford E-Transit batterie
Le bouton L situé au centre de la molette de commande de boîte permet d'enclencher le mode de récupération d'énergie maximum.

 

Ford E-Transit tablette tactile
La tablette tactile centrale permet de sélectionner les différents modes de conduite du E-Transit.
Ford E-Transit espace de chargement
Le Ford E-Transit L3H2 offre un volume utile de 11 m3 et permet de se tenir debout sans souci.

 

 

Concurrence

L’offre de « gros » utilitaires électriques est désormais très importante. Certains modèles ne sont cependant pour le moment proposés qu’en fourgon, à l’image des Mercedes eSprinter, Volkswagen eCrafter et MAN eTGE. D’autres modèles proposent des versions fourgon et châssis-cabine comme le Renault Master ZE (et bientôt sa nouvelle version E-Tech), le Fiat E-Ducato, ainsi que les ë-Jumper, e-Movano et e-Boxer. Cependant, leurs niveaux de puissance sont nettement inférieurs à ceux du E-Transit, tout comme leur agrément de conduite, alors que les prix de vente sont légèrement supérieurs.

Retrouvez le bilan de l'essai, la fiche technique, les prix, équipements et options en page suivante.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !