Vous êtes ici :

Essai Ford Focus SW 2018 : le test du nouveau break Focus

ford focus sw vignale 2018
La nouvelle Ford Focus 2018 à l'essai dans sa version SW 1.5 EcoBlue 120 ch Vignale.

La nouvelle Ford Focus arrive en berline et en break. Ce dernier prend ses aises en dimensions pour satisfaire les jeunes familles. Et se poser en alternative aux SUV ? Réponse avec l'essai de la Focus SW équipée du nouveau diesel EcoBlue de 120 ch et de la finition haut de gamme Vignale.

Voiture à l'essai : Ford Focus SW 1.5 EcoBlue 120 ch Vignale

À partir de
30 500 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Ford Focus SW 2018 : le test du nouveau break Focus 

La Focus, c’est LA voiture mondiale de Ford depuis le premier modèle apparu en 1988. Pour les 20 ans du modèle, voici la quatrième génération, elle sera disponible en France en septembre 2018 avec ses deux carrosseries, berline et break SW. Après le premier essai de la nouvelle Focus 5 portes 1.0 EcoBoost 125 ch, voici la déclinaison break SW avec moteur diesel. Pour un break compact, la nouvelle Focus SW voit grand en dimensions avec une longueur de 4,67 m. C’est 29 cm de plus que la berline et 11 cm de plus que l’ancienne Focus SW.

ford focus sw break 2018
Par rapport à la berline, la Focus SW 2018 est 29 cm plus longue et 950 € plus chère. La finition Vignale reçoit un habillage extérieur et intérieur spécifique.

Avec de telles dimensions, Ford ambitionne de séduire les jeunes familles de manière plus forte qu’autrefois. Mais aussi de se poser en alternative aux SUV compacts. A l’heure du carburant plus cher et des émissions de CO2 qui remontent sous l’impulsion du nouveau règlement WLTP (1er janvier 2019), Ford pense à juste titre que les breaks ont une carte à jouer face aux SUV compacts, plus gourmands en carburant à performances égales. Pour cet essai, la nouvelle Focus SW se présente avec son moteur le plus sobre : diesel 1.5 EcoBlue de 120 ch. Son homologation à 94 g de CO2/km (en NEDC corrélée) montre que les basses émissions sont de son côté. Un argument important, au moins pour les entreprises sensibles à la fiscalité carbone.

Prix Ford Focus SW 2018

Tous les goûts sont dans la nature, mais reconnaissons que cette nouvelle Focus SW avance un style qui manque de mordant. Derrière la belle calandre de la finition Vignale (notre modèle d’essai), les lignes sont molles et le profil manque de dynamisme. Il faut dire qu’avec un allongement de 29 cm uniquement sur les porte-à-faux par rapport à la berline (l’empattement est inchangé), il est difficile de jouer les concours de beauté.

Ford Focus SW Vignale 2018
Ford Focus SW Vignale 2018
Ford Focus SW Vignale 2018
Ford Focus SW Vignale 2018

Notre Focus SW a revêtu son plus bel habit pour cet essai : finition haut de gamme Vignale et peinture métallisée Rouge Candy (900 €). Avec le moteur diesel 1.5 EcoBlue de 120 ch et boite manuelle, la facture grimpe à 30 500 € (950 € de plus que la berline). C’est un tarif hors options, mais la Vignale est de toute façon généreusement dotée : phares full LED, calandre chromée, affichage tête haute (une première sur une Ford européenne), sellerie cuir avec surpiqûres, sièges avant chauffants et électriques et jantes en alliage de 17 pouces.

Le toit vitré ouvrant optionnel (1 150 €) équipait notre modèle, ainsi que le Pack Technologie (600 €) qui propose une batterie  d’aides à la conduite (régulateur de vitesse adaptatif, aide au maintien dans la file, reconnaissance des panneaux et alerte de somnolence, feux de route intelligents). A noter que ce Pack Technologie va plus loin quand la Focus s’équipe de la nouvelle boite auto à 8 rapports (1 700 €) en ajoutant les fonctions d’aide au centrage dans la voie et le Stop&Go (la voiture régule sa vitesse jusqu’à l’arrêt et repart seule en suivant le véhicule de devant).

Ford Focus 2018 avec affichage tête haute
Ford Focus 2018 avec Pack technologie
Ford Focus 2018 avec affichage tête haute

La Focus fait ainsi un premier cap vers la voiture semi-autonome, mais ses possibilités restent limitées et le fonctionnement du système (notamment le maintien dans la voie) n’est pas assez fiable pour avoir l’esprit tranquille : la lecture et l’interprétation des lignes restent aléatoires, un défaut partagé avec les modèles concurrents. Pour le moment, mieux vaut investir dans une finition haute avec des équipements valorisants plutôt que dans cette technologie qui, au final, servira peu ou pas.

 

Au volant de la Focus SW 1.5 EcoBlue

Avant, la Focus c’était beaucoup de boutons sur la planche de bord et des commandes précises qui emmenaient un châssis réactif. La Focus 2018 souffle le chaud et le froid. Côté réconfortant, une présentation plus moderne avec un écran tactile de 8 pouces en tête de planche de bord qui a permis d’éliminer 50 % des boutons. Merci, c’est plus clair et plus net même si l’interface multimédia n’est pas ce qui se fait de mieux.

au volant de la ford focus vignale 2018
ford focus vignale 2018

Côté déception, le châssis est rentré dans le rang et l’assistance de direction manque d’agrément à cause d’une consistance irrégulière. Rien de rédhibitoire pour la conduite au quotidien -la voiture se mène avec facilité et assurance-, mais la Focus nous avait habitués à plus de précision et de satisfaction volant en mains. Aujourd’hui, il faudra passer par la finition ST Line (châssis sport abaissé de 10 mm) et les puissances supérieures (train arrière multibras) pour retrouver un feeling plus dynamique.

ford focus 2018 en Vignale

 

Dans cette opération « on calme le jeu », la Focus n’a pas tout perdu. Elle soigne en particulier le confort de roulement et le niveau sonore à bord. Pour cette Focus SW diesel qui sera dédiée aux longs parcours autoroutiers c’est une bonne nouvelle. D’ailleurs, un SUV équivalent ne sera pas plus confortable avec son centre de gravité plus haut. A noter que notre modèle d’essai n’était pas équipé de la nouvelle suspension active qui fait son arrivée en option sur cette Focus 4, car elle est indisponible avec les petits moteurs (essence 125 ch et diesel 120 ch) et la carrosserie SW.

Avec son nouveau diesel 1.5 diesel EcoBlue de 120 ch, la Focus s’installe au cœur du segment en termes de puissance. Le couple de 300 Nm à 1 750 tr/min accompagne bien les relances, les verrouillages francs de la commande de boite agrémentent la conduite et le niveau sonore est maîtrisé à vitesse stabilisée. Tout va bien donc pour une conduite aux allures usuelles où cette Focus SW sait en plus être sobre : nous avons observé 5,0 l/100 km sur un parcours routier varié.

Avec le nouveau 1.5 diesel EcoBlue de 120 ch, la Focus 2018 boit peu mais elle est avare en sensations

Mais il ne faut pas être exigeant avec les performances car ce moteur ne fait pas d’étincelles et manque cruellement de « coffre » dans les bas régimes, ce qui oblige souvent à rétrograder. La Focus diesel souffre là de la cylindrée modeste de son moteur, favorable pour les tests d’homologation mais pas à son avantage sur la route. Pour ceux qui veulent une mécanique plus percutante, il est préférable de viser le diesel 2.0 EcoBlue de 150 ch (33 400 € avec BVA8 et finition Vignale).

 

Dans l’habitacle de la Focus SW Vignale

Ford a simplifié et modernisé la planche de bord de la nouvelle Focus. L'écran tactile en tête de mobilier, ça fait déjà vu mais au moins l'ergonomie est désormais bien étudiée.
Ford a simplifié et modernisé la planche de bord de la nouvelle Focus. L'écran tactile en tête de mobilier, ça fait déjà vu mais au moins l'ergonomie est désormais bien étudiée.
La Focus 2018 a allongé son empattement au profit de la place à l'arriÚre. La SW offre ainsi un bon espace pour les enfants. La place centrale est étroite.
La Focus 2018 a allongé son empattement au profit de la place à l'arrière. La SW offre ainsi un bon espace pour les enfants. La place centrale est étroite.
Dans cette finition Vignale, la sellerie cuir à surpiqûres fait bonne impression. Les sièges offrent un bon maintien latéral et au niveau de l'assise.
La roue de secours galette libÚre cette cavité sous le plancher de coffre. Pratique pour y laisser divers sacs ou objets.
En cinq places, le coffre de la Focus SW émarge à 541 l, voir 575 l avec une roue de secours galette.
La roue de secours galette libÚre cette cavité sous le plancher de coffre. Pratique.
La roue de secours galette libère cette cavité sous le plancher de coffre. Pratique.
Avec la banquette rabattue, le planche libÚre un espace de prÚs de 2 m de long. Le seuil bas (64 cm) est un plus par rapport aux SUV.
L'accoudoir central arrière arrive avec la finition Vignale. La garde au toit est bonne mais le dossier un peu trop vertical.
Avec la banquette rabattue, le plancher libÚre un espace de prÚs de 2 m de long. Le seuil bas (64 cm) est un plus par rapport aux SUV.
Avec la banquette rabattue, le plancher libère un espace de près de 2 m de long. Le seuil bas (64 cm) est un plus par rapport aux SUV.
Lorsque l'on connecte un iPhone via Apple CarPlay à la nouvelle Focus, le GPS de la voiture n'est plus opérationnel.... En revanche, on peut transférer Waze sur l'écran central via les Apps. Un vrai plus que n'a pas encore la concurrence.
Lorsque l'on connecte un iPhone via Apple CarPlay à la nouvelle Focus, le GPS de la voiture n'est plus opérationnel.... En revanche, on peut transférer Waze sur l'écran central via les Apps. Un vrai plus que n'a pas encore la concurrence.

 

Concurrence Ford Focus SW

Le marché des breaks compacts est dominé chez nous par deux productions françaises : la Peugeot 308 SW, dont le profil est équilibré grâce à l’allongement de l’empattement sur cette version, et la Renault Mégane Estatequi revoit cette année ses moteurs.

Renault Mégane Estate
Peugeot 308 SW
Renault Mégane Estate

Par rapport aux françaises, la Focus SW profite de son grand gabarit pour offrir plus d’espace aux passagers et dans le coffre. Elle est aussi mieux placée en tarif que la Peugeot et elle fait jeu égal avec la Renault bien équipée. Notre version Focus SW Vignale EcoBlue 120 ch (30 500 €) se compare à la 308 SW BlueHDi 130 GT Line (32 050 €) et à la Mégane Estate dCi 130 Intens (30 600 €).

 

Bilan essai Ford Focus SW

test ford focus 2018

Dans cette version diesel 120 ch Vignale, la Focus SW plaira un peu moins au conducteur avec son châssis devenu trop sage mais bien plus à la famille grâce à son espace à bord plus généreux, son confort et ses nombreux équipements en Vignale. Face à un Kuga, la Focus SW souffre d’une allure trop passe-partout pour séduire mais elle se rattrape sur le prix (+ 5 000 € pour un Kuga 1.5 TDCi 120 Vignale), la modernité de son équipement et la consommation (94 g de CO2 pour la Focus SW contre 136 g et 690 € de malus pour le SUV). Les entreprises vont vite choisir l'attrait financier de la Focus SW et les particuliers qui cherchent un break avec un peu plus de tempérament esthétique devront attendre la version Focus SW Active doté d'un châssis surélevé et d'un look baroudeur.

 

On aime

  • Le confort en progrès et le silence de marche
  • L’espace à bord et le coffre généreux
  • L’équipement en Vignale / les tarifs compétitifs

 

On regrette

  • L’absence d’un trait de caractère
  • Le diesel 120 ch qui manque de muscle à bas régimes
  • L’interface multimédia qui doit se simplifier
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Ford Focus