Vous êtes ici :

Essai Iveco Daily Hi-Matic : quasi parfait

voir les photos
vue avant Iveco Daily Hi-Matic
Le nouveau Iveco Daily Hi-Matic dispose d'un moteur diesel de 126 ch accouplé à une BVA8. En fourgon 3,5 t L2H2 de 10,8 m3, il est facturé à partir de 29 110 € H.T.

Prenez un Daily de dernière génération, avec son moteur de 126¿ch puissant et sobre, associez-lui la nouvelle boîte automatique Hi-Matic à huit rapports et vous voilà avec un des fourgons les plus convaincants actuellement.

Page 1Essai Iveco Daily Hi-Matic : quasi parfait 

Au fil des générations, l’Iveco Daily s’est taillé une solide réputation d’endurance et de robustesse. Les ingénieurs du constructeur italien se sont efforcés de faire évoluer le plus petit modèle de la gamme d’année en année, en conservant son architecture, associant une cabine classique et un solide châssis faisant appel à des longerons de forte section. Logiquement, la dernière génération, lancée il y a un an, ne déroge pas à cette règle et représente même un joli bond en avant en finition et en confort, deux paramètres négligés sur les modèles précédents.

Extérieurement, cette mouture du Daily se reconnaît à sa nouvelle face avant, avec cette « moustache » en bas du capot et ses deux grandes calandres l’une sur l’autre. Les phares ont été rejetés vers l’extérieur et les clignotants sont désormais en partie basse. Il s’agit là du principal défaut de ce dessin, car ces derniers sont très exposés lors des manœuvres ou sur les chantiers. Tout nouveau, le Daily l’est assurément : châssis inédit, nouvelle caisse, mais aussi, et surtout, nouvel essieu avant élaboré, dit Quad Leaf (sur les versions de 3,5 t), et nouvelle cabine. Celle-ci présente un environnement beaucoup plus flatteur et enfin proche de ce qu’offrent les concurrents.

 

Un habitacle de meilleure facture

La qualité perçue fait un bond en avant, la planche de bord utilisant des matériaux de meilleure facture, mieux ébarbés, même si l’ensemble n’est pas parfait et pourrait encore être amélioré, notamment au niveau des assemblages. Parmi les nombreux espaces de rangement, notons les trois grandes trappes dans le haut de la planche de bord ou les nombreux porte-gobelets. Tout cela facilite bien sûr la vie au quotidien. Certains éléments de commande sont directement issus du Fiat Ducato, preuve de la volonté des ingénieurs d’Iveco de faire progresser leur Daily sans grever les coûts.

tableau de bord Iveco Daily Hi-Matic
La planche de bord de l'Iveco Daily a fait de gros progrès en qualité perçue.

Pour la sécurité et le confort, le Daily reprend l’attirail du précédent modèle, avec l’ESP9, qui intègre de multiples contrôles électroniques : antipatinage, contrôle de comportement longitudinal du chargement, système anti-retournement… À cela s’ajoutent des éléments de confort inédits, comme le système Iveco Connect, comprenant l’autoradio, le lecteur MP3, le Bluetooth, l’écran d’affichage de la caméra de recul et du GPS (en option). La position de conduite est bonne, tout comme la visibilité vers l’extérieur. Toutefois, si le siège conducteur dispose de nombreux réglages, la colonne de direction reste réglable uniquement en profondeur. Côté confort, le nouveau train avant des versions de moins de 3,5 t apporte un vrai plus, permettant de disposer d’un meilleur amortissement et guidage et, enfin, d’un rayon de braquage plus court. Le Daily distille ainsi un agrément de conduite élevé. Attention aux réactions des suspensions arrière (ressorts), notamment à vide ! En revanche, en charge, tout rentre dans l’ordre.

soute Iveco Daily Hi-Matic
La largeur utile de 1,80 m tombe à 1,32 m au passage des roues. La hauteur intérieure affiche 1,90 m (1,80 m au niveau de l'ouvrant arrière).
chargement Iveco Daily Hi-Matic
Cette version L2H2 offre 10,8 m3 de volume. Le fourgon Daily en propose neuf en tout, de 7,3 à 19,6 m3 et de 3,3 à 7 t. Quelle richesse !

Sous le capot de notre modèle d’essai se trouve le moteur de 2,3 l et 126 ch, cœur de la gamme. Il offre une puissance suffisante en toutes circonstances, avec un couple important (320 Nm) dès 1 800 tr/min. Ses seules limites seront les relances à vitesse soutenue à pleine charge. Toutefois, la nouvelle boîte auto à 8 rapports Hi-Matic apporte un excellent soutien à ce quatre-cylindres.

 

La boîte auto Hi-Matic : une belle surprise !

levier boîte de vitessesIveco Daily Hi-Matic
La commande de la boîte automatique est plutôt intuitive.

La Hi-Matic est assurément l’autre très belle surprise de cet essai. La douceur de passage des rapports et leur bon étagement permettent de rouler dans des conditions de confort jusqu’alors inconnues dans un Daily. À vide ou sur le plat, la boîte démarre directement sur le deuxième rapport. L’arrachement se fait sans aucun souci. En cas de besoin, il est toujours possible pour le conducteur de passer en mode manuel par une simple impulsion sur le levier. L’ensemble est efficace et facile à appréhender.

Cette boîte automatique permet en outre des économies de carburant, grâce à son mode Eco. Avec ce mode, les passages de rapport sont effectués à bas régime, dès que celui du couple maxi est atteint, afin de rouler en souplesse et de ne pas gaspiller de carburant. En mode Power, le passage des rapports s’effectue de façon plus rapide et à des régimes plus élevés. La seule critique possible à l’égard de cette boîte est qu’elle ne rétrograde pas toujours assez vite au levier de pied, par exemple à l’approche d’une courbe ou d’une intersection. Cela oblige à lécher la pédale de frein pour que la boîte réagisse en rétrogradant et que le frein moteur soit plus efficace.

 

Bilan de l'essai Iveco Daily Hi-Matic

chargement Iveco Daily Hi-Matic

En conservant des précédents modèles son air de famille, son architecture, mais surtout ses qualités de robustesse et d’endurance, la nouvelle génération de Daily ajoute un environnement plaisant et un confort élevé. Quant à la boîte Hi-Matic, elle permet de disposer d’une souplesse et d’un agrément d’utilisation auxquels peu de ses concurrents peuvent prétendre.

 

On aime

  • L’agrément de conduite
  • La résistance à la charge

On regrette

  • Quelques détails de finition
  • Le manque de frein moteur
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !