Essai Kia XCeed hybride rechargeable : à l'assaut du Captur E-Tech
habillage
banniere_haut

Essai Kia XCeed hybride rechargeable : à l'assaut du Captur E-Tech

C'est la saison des hybrides rechargeables chez Kia, qui installe la motorisation du Niro sous le capot de la Ceed SW mais aussi de son SUV XCeed. Derrière son design séduisant se cache une ambition : chercher des noises au Renault Captur E-Tech.

Par Camille Pinet
Publié le Mis à jour le

Le Kia XCeed hybride rechargeable est disponible en concession depuis juin 2020 (à partir de 36 490 € en finition Active).

D.R.

KIA XCeed Hybride rechargeable

  • - Moteur : Hybride
  • - Puissance: 141 ch
  • - Lancement : Juin 2020
  • - A partir de 41 190 €
  • - 2000 € de bonus.

En proposant un hybride rechargeable à moins de 32 000 € bonus inclus depuis cet été, Renault frappe un grand coup avec son Captur E-Tech, premier SUV urbain doté de cette technologie. Il trouve sur son chemin le Kia Niro hybride rechargeable au style un peu vieillissant malgré la réelle qualité de sa motorisation. Kia n’a donc eu aucun complexe à offrir à cette dernière un habit plus séduisant en la glissant sous le capot du XCeed, au dessin plus dynamique et à la conception plus moderne. Cela lui permet en sus d’éviter la comparaison financière avec l’hybride simple, indisponible sur ce modèle. Autant dire qu’il s’agit là d’un concurrent plus dangereux pour le français, même si en théorie le Kia se situe dans la catégorie au-dessus avec ses 17 cm supplémentaires et sa plateforme empruntée à la compacte Ceed.

 

Prix Kia XCeed hybride rechargeable

La Kia XCeed hybride rechargeable à l'essai (2020)
Le XCeed brille par son design de crossover. L'installation de la mécanique hybride rechargeable ne change rien au style.

36 490 € : c’est le prix de base du XCeed en finition d’accès Active bonus écologique non déduit. Une version qui n’a rien d’une punition puisqu’elle offre déjà en série le système de navigation avec écran de 12,3 pouces, la climatisation bizone, l’ouverture mains libres, le radar arrière, les capteurs de pluie et de luminosité… A ce prix, l’hybride rechargeable se situe logiquement au sommet de la gamme, mais l’écart avec la version diesel à transmission automatique DCT7 de 136 ch n’est plus que de 3 400 € lorsqu’on inclut le bonus de 2 000 €. Etrangement, le Niro reste le moins cher des hybrides rechargeables de la gamme Kia puisqu’il est proposé à 500 € de moins en finition Motion. Celle-ci s’avère un peu moins dotée en équipements de confort mais propose en série le régulateur adaptatif proposé en option sur tous les XCeed. Pour compliquer un peu plus le choix, la marque propose la Ceed SW exactement au même prix que son SUV.

Planche de bord Kia XCeed hybride rechargeable (2020)
Orise de recharge Kia XCeed hybride rechargeable (2020)

Trois hybrides rechargeables différents qui se tiennent dans un tel mouchoir de poche, voilà qui est inédit. Bien entendu, cette version du XCeed est proposée dans deux finitions plus huppées et reste fidèle à sa politique d’options minimaliste. Si vous souhaitez le capteur de stationnement avant, les jantes de 18 pouces ou encore l’instrumentation numérique, il vous faudra opter obligatoirement pour la finition Design ou encore Premium. Précisons enfin que comme tous les hybrides rechargeables, le XCeed bénéficie de la carte grise gratuite ou à moitié prix selon les départements et profite d’une exonération totale de la TVS pour les sociétés. 
 

Au volant

Kia XCeed hybride rechargeable (2020)

Levons d’emblée le doute sur la motorisation du XCeed : elle n’a reçu aucune modification par rapport au Niro. Il s’agit donc toujours du 4-cylindres atmosphérique 1.6 associé à une transmission à double embrayage faite maison dans laquelle se trouve le moteur électrique de 60 ch. Elle profite cependant de la masse inférieure de 75 kg du XCeed qui ne suffit malheureusement pas à transfigurer le caractère assez placide du groupe motopropulseur. Certes, le moteur électrique procure un couple immédiat qui permet à l’auto de décoller rapidement mais le moteur thermique assez peu énergique et la transmission à double embrayage relativement lente limitent ses ardeurs sportives. Une sensation confirmée par le chiffre annoncé du 0 à 100 km/h, abattu en 11 s contre 10,1 s pour le Captur, qui donne une sensation de plus grande nervosité.

Kia XCeed hybride rechargeable (2020)

Le XCeed préfère donc une conduite plutôt coulée en mode hybride et électrique. Il fait valoir une autonomie électrique substantielle : le moteur s’est rallumé au bout de 46,5 km de parcours routier, ce qui paraît excellent vue la petite taille de la batterie : 8,9 kWh, contre 9,8 kWh pour le Renault. En dépit du poids de cette dernière, le coréen conserve un comportement routier équilibré. Bien sûr, Kia a comme toujours choisi un compromis rassurant, mais le niveau d’adhérence fourni par les pneumatiques Continental apparaît très satisfaisant tandis que l’amortissement apparaît réussi, procurant un excellent niveau de confort sur route bosselée. Mieux insonorisé que le break Ceed, le XCeed offre un silence appréciable, y compris à pleine charge. En revanche, le mode Sport ne transforme pas significativement le comportement du moteur et l’on regrette l’absence sur cette finition haut de gamme d’un mode B qui renforce la régénération au freinage.

Kia XCeed hybride rechargeable (2020)

Au chapitre consommation batteries vides, nous avons relevé 5,6 l/100 km sur route et 7,3 l sur autoroute, des valeurs plutôt satisfaisantes mais qui ne détourneront pas les gros rouleurs du diesel, d’autant plus que le réservoir de 37 l apparaît bien petit. Saluons enfin le freinage, qui offre une sensation à la pédale plus naturelle que de coutume sur un hybride rechargeable.


A bord du XCeed hybride rechargeable

Habitacle Kia XCeed hybride rechargeable (2020)
Tout comme ses frères thermiques, le XCeed hybride rechargeable reprend la planche de bord de la Ceed, classique dans son dessin mais très correctement finie. Kia reste fidèle aux boutons et on ne s'en plaindra pas, l'ergonomie se montrant simple et logique.
 
Ecran GPS Kia XCeed hybride rechargeable (2020)
Le navigateur GPS est en série sur toutes les finitions. Bien plus moderne qu'auparavant, il intègre les mises à jour gratuites pendant 7 ans.
Kia XCeed hybride rechargeable (2020)
Comme sur le Niro hybride rechargeable, le XCeed intègre cette barre lumineuse indiquant le niveau de charge de la batterie.
places arrière Kia XCeed hybride rechargeable (2020)
L'habitabilité à l'arrière du XCeed apparaît très correcte, au niveau de l'espace à la tête comme aux jambes... sauf au milieu.
Modularité Kia XCeed hybride rechargeable (2020)
L'implantation des batteries impose une sérieuse baisse du volume de coffre : de 426 l, il passe en effet à 291 l.

 


Concurrence

Renault Captur E-Tech 160
Renault Captur E-Tech 160
Kia Niro Hybride Rechargeable
Kia Niro Hybride Rechargeable
Nous l’avons dit, le principal concurrent du XCeed en France est bien entendu le Renault Captur E-Tech. Même s’il appartient à priori au segment inférieur, il offre une autonomie électrique assez proche et brille par ses qualités familiales malgré un coffre qui revendique 26 l de moins. Néanmoins, le Renault bénéficie d’un avantage de poids : son tarif en finition Intens, 2 790 € plus bas que celui du Kia. Certes, ce dernier fait valoir quelques équipements de série supplémentaires comme son système de navigation grand écran, sa caméra de recul et sa garantie 7 ans, mais le Renault nous paraît conserver son avantage, surtout si on tient compte de ses performances supérieures. Au-delà de cette opposition, le XCeed doit surtout composer avec la concurrence interne représentée par le Niro, plus compact mais moins séduisant sur le plan esthétique, et la Ceed SW, dont le coffre apparait bien plus logeable et la consommation encore plus mesurée.
 

Bilan essai Kia XCeed hybride rechargeable

Kia XCeed hybride rechargeable (2020)

Plus raffiné qu’un Niro, le XCeed ne renverse pas pour autant le marché. Sa motorisation efficiente mais peu nerveuse ne progresse pas tandis que son prix de vente reste élevé. Néanmoins, il fait preuve d’une véritable homogénéité grâce à son habitabilité préservée, son incontestable confort de marche et son équipement complet. C’est bien son style, très joliment réalisé, qui constitue son argument de vente le plus convainquant face au Captur E-Tech. Reste que le Renault conserve sans coup férir son statut d’épouvantail dans la catégorie des hybrides rechargeables accessibles... pour l’instant.  

On aime

  • Autonomie électrique correcte
  • Consommation maîtrisée
  • Style séduisant 

On regrette

  • Prix encore élevé
  • Performances moyennes
  • Coffre sérieusement amoindri
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours