Essai Land Rover Discovery Sport : il n'a pas froid aux yeux !
habillage
banniere_haut

Essai Land Rover Discovery Sport : il n'a pas froid aux yeux !

Exit le Freelander, bonjour le Discovery Sport, un nouveau Land Rover plus familial avec ses sept places possibles, plus rationnel et agréable à mener. En bon Land Rover, il excelle quand les conditions de route se compliquent, voir même quand il n'y a plus de route... comme nous l'avons constaté !

Publié le Mis à jour le

Le Discovery Sport poursuit toujours sa route, même dans l'eau glacée...

La stratégie se précise dans la maison Land Rover. La famille Range Rover (Range, Range Sport et Evoque) joue la carte des SUV de luxe et tendance, à l’opposé du vénérable Defender qui occupe le terrain du 4x4 rustique et endurant. Entre les deux va naître une nouvelle gamme de modèles  au positionnement plus familial et axé sur les loisirs : les Discovery.

Le Discovery Sport est le premier de cordée de cette nouvelle politique. Il remplace le Freelander (8 ans d’âge) qui ne savait plus où mettre les roues : pas assez familial avec son coffre trop petit, pas vraiment à la mode non plus, encore moins luxueux malgré des tarifs coquets.

Un style consensuel pour le Discovery Sport

Le gabarit du Discovery Sport est compact : 4,60 m.
Le gabarit du Discovery Sport est compact : 4,60 m.
Le Discovery Sport trace donc une trajectoire plus claire : celle de la polyvalence pour plaire à une clientèle attentive aux aspects pratiques, à la rationalité et à l’accueil familial.

Pour séduire le plus grand nombre, le style est même assez consensuel, bien moins clivant qu’un Evoque, mais sans se départir de la touche Land Rover : posture altière, surface vitrée généreuse, vrai profil de 4x4. Bref, l’antithèse d’un BMW X4 ou d’un Lexus NX.... et donc d’un Evoque.

Sous sa carapace d’aventurier, le Discovery Sport propose une habitabilité généreuse (coffre et places arrière) et même une configuration sept places (ou plutôt 5+2, nous le verrons plus tard).
Ce troisième rang facturé 1 310 € est une offre rare pour un SUV taillé à 4,60 m : seul le Nissan X-Trail est capable d’un aménagement similaire dans 4,64 m de long

Avec un prix de départ à 34 600 €, le Discovery Sport veut faire comprendre qu’il n’est pas intouchable même si ce tarif correspond à la version de base : moteur diesel TD4 de 150 ch, boîte mécanique et finition S pingre en équipements.


Du malus et bientôt un 4x2

Notre modèle d’essai correspond plus à la réalité et, selon Land Rover France, à la majorité des commandes attendues : diesel SD4 de 190 ch, boîte automatique et finition HSE.

La facture grimpe à 49 000 €, mais le client a alors droit au raffinement désiré à ce niveau de gamme : phares xénon avec signature LED, sellerie cuir, caméra de recul, puissant système audio (11 HP 250 W) et jantes alliage de 18 pouces.
Autant d’équipements qui sont optionnels sur le SE (43 600 €), mais qui agrémenteront l’usage de la voiture et seront des alliés précieux au moment de la revente.

Les deux diesels, TD4 de 150 et SD4 de 190 ch, ne sont pas assez efficients pour échapper au malus en France (respectivement 900 et 2 200 €), alors que la version essence Si4 de 240 ch voit son pouvoir de séduction terrassé par l’écotaxe : 6 500 € de pénalité.

A noter que pour abaisser le prix d’accès et passer les rejets de CO2 sous 120 g/km (pas de malus), le Discovery Sport sera disponible en transmission 4x2 courant 2015.
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
jsalah62390 Le 08/05/2015 - 15:39
Je suis vraiment très décus que la Discovery sd4 SE 2015 désigner pour le marché Marocain ; nest pas faite en boite manuelle; seulement l'automatique.......grande grande DéCEPTION ****************
a_sitko847 Le 04/05/2015 - 00:46
Jeep a moins de garde au sol que le disco sport (sauf trailhawk uniquement essence), le coffre est plus petit, certains plastiques de qualité moyenne, plus lourd, les pneus moins épais, le moteur moins coupleux, le roulis moins maitrisé.Côté style: les feux aplatis ne font pas 4x4 mais plutot citroen picasso. Le disco sport n'a rien à lui envier.
michelcapet194 Le 16/01/2015 - 19:13
Quand on voit ces critiques sur le freelander ily a de quoi rigoler .J'en était a mon 5e depuis sa première sortie .Jamais un problème! Un espace rangement une fois en plateau important .Le dernier était super avec une gueule qui ne s'apparentait pas a la plupart des 4x4 "sinocoreo" formes sans personnalité. Super habitabilité a l'intérieur étant plus large que ses concurrents!!
Voir tous les commentaires (6)