Vous êtes ici :

Essai Mazda MX-5 2.0 184 ch (2019) : elle hausse le ton

test mazda mx5 2019 184
La Mazda MX-5 évolue pour le modèle millésimé 2019 avec son moteur plus puissant.

Avec son moteur porté à 184 ch, la Mazda MX-5 2.0 joue presque les gros bras sans rien renier de sa philosophie de roadster léger, agile et sympa à conduire. Mais le tarif commence à peser.

Voiture à l'essai : Mazda MX-5 2.0 SKYACTIV-G 184 Sélection

À partir de
31 700 €
3 290 € de malus

Page 1Essai Mazda MX-5 2.0 184 ch (2019) : elle hausse le ton 

La Mazda MX-5 n’a jamais couru après la performance pure, préférant se concentrer sur le plaisir de conduite d’un petit roadster léger. D’ailleurs, le premier modèle de ce roadster iconique, sorti en 1989, ne comptait que 115 ch… La génération 4 arrivée en 2015, dite ND, est en ligne avec la philosophie originelle : la voiture a été raccourcie, allégée et abaissée pour retrouver l’agilité des débuts. A cette vivacité joyeuse, la MX-5 ajoute désormais de la performance avec une puissance accrue du 2.0 SkyActiv-G qui passe de 160 à 184 ch, faisant de cette version la plus puissante des MX-5 de série.

D’autres évolutions sont à porter au crédit de cette « nouvelle » MX-5 millésimée 2019 qui démarre sa carrière en France en septembre 2018 : le volant gagne le réglage en profondeur et l’inclinaison des sièges a été optimisée. Pas de changement sur le plan esthétique, mais qui s’en plaindra. Signalons tout de même un nouveau coloris Black Metallic pour les jantes en alliage.

 

Prix Mazda MX-5 2.0 184 ch

mazda mx5 rf 2019
Les évolutions de la MX-5 portent sur la RF (à gauche) et le roadster (à droite).

Les autres nouveautés de la MX-5 2019 sont les aides à la conduite (alerte conducteur, aide au freinage d’urgence, lecture des panneaux et caméra de recul) dans le Pack Innovation à 1 000 €. C’est bien, mais ce n’est pas vraiment ce que l’on attend sur une MX-5, donc autant économiser les 1 000 € car le tarif de cette version 2.0 184 ch, disponible uniquement en finition haute Sélection, n’est pas cadeau : 31 700 € (+ 300 € par rapport à la version 160 ch), auxquels il faut ajouter le couperet du malus (3 290 €).

Notre voiture d’essai flirte avec les 35 000 € et les dépasse allègrement avec le Pack Sport à 1 800 € qui comprend la suspension Bilstein, la barre anti-rapprochement et les sièges Recaro. Le tarif de cette version s’éloigne donc du roadster accessible du début, mais heureusement il reste au catalogue le pétillant moteur 1.5 de 132 ch à un prix serré : dès 25 900 € et malus limité à 1 373 €. A noter que le 1.5 gagne un peu de couple avec le passage au millésime 2019 et que les évolutions concernent aussi la déclinaison RF à toit en dur escamotable.

 

Au volant de la MX-5 2.0 184 ch

mazda mx5 2019 vue ariÚre

Pour passer de 160 à 184 ch, le moteur 2.0 SkyActiv-G a revu son conduit d’admission, ses soupapes, sa pression d’injection, son débit d’air et ses frictions. Le gain de 24 ch s’accompagne d’un régime maximum qui passe à 7 500 tr/min au lieu de 6 800 tr/min. Le couple moteur est en léger progrès : 205 Nm (+ 5 Nm) à un régime plus bas (4 000 tr/min au lieu de 4 600). Assez de chiffres, passons derrière le volant d’autant que Mazda a promis une sonorité plus soignée.

Retrouver le cerceau de la MX-5, c’est revenir aux valeurs originelles du petit roadster : on vit avec la voiture, ses vibrations, ses soubresauts et surtout son agilité. A 80 km/h, on prend déjà du plaisir, du moment que la route dessine des lacets. C’était le cas lors de notre essai sur la fameuse e, cette route d’altitude qui serpente dans les Carpates, côté Roumanie. Si le travail sur la sonorité ne saute pas aux oreilles -ça manque un peu de ronronnements à bas régimes-, la MX-5 n’est pas avare côté performances. Le 2.0 atmosphérique s’exprime pleinement grâce aux poids plume de la voiture et il monte avec allégresse dans les hauts régimes avec un timbre assez rageur. La MX-5 2.0 profite de ses nouvelles dispositions pour offrir des reprises plus nerveuses et des sensations plus sportives. D’ailleurs, son 0 à 100 km/h (6,5 s contre 7,3 pour la version 160) égale désormais celui  d’une GTI de 200 ch comme la nouvelle Ford Fiesta ST.

mazda mx5 2019 selection 2.0 184
essai mazda mx5 184

Au-delà des performances, c’est le châssis propulsion de la MX-5 qui reste la pièce maîtresse. Pas d’évolutions de ce côté et la petite japonaise reste équilibrée, agile et prévisible. Surtout, elle ne rechigne pas à se déhancher lorsqu’on la provoque et elle ne termine pas sa glisse par une reprise d’adhérence trop brutale. Un vrai bonheur, amplifié par le levier de vitesses au débattement ultra-court et la direction assez vive. Notons que le dynamisme de notre MX-5 est bien aidé par l’autobloquant (en série avec avec le 2.0) mais aussi le Pack Sport. Ce dernier comprend la suspension Bilstein qui autorise un maintien de caisse plus rigoureux à rythme élevé, sans être inconfortable. Les plus sportifs feront ce choix. Pour ceux qui privilégient les balades cheveux au vent plutôt que de rouler le couteau entre les dents, la version avec suspension normale sera plus appropriée car plus tolérante pour les passagers. Tous se réjouiront de la frugalité du moteur, capable de se contenter de 7 l/100 km en conduite normale.

 

Dans l’habitacle de la MX-5 Sélection

La MX-5 type ND a cédé à la modernité avec la pose d'un écran en tête de planche de bord. Pas d'évolution de la présentation sur le modÃÃ ¡le millésimé 2019.

La MX-5 type ND a cédé à la modernité avec l'écran en tête de planche de bord. Pas d'évolution de la présentation sur le modèle millésimé 2019.

Les siÃÃ ¡ges Récaro offrent un bon maintien. Ils sont compris dans le Pack Sport à 1 800 ââ€Ã ¡Ã‚¬.
Le volant se règle désormais en profondeur sur 3 cm pour mieux ajuster la position de conduite.
Les sièges Récaro offrent un bon maintien. Ils sont compris dans le Pack Sport à 1 800 €.
Le modÃÃ ¡le 2019 reçoit aides à la conduite et caméra de recul dans le Pack innovation.
Le système Bose en série sur Sélection comprend des enceintes dans les appui-têtes.
Le modèle 2019 reçoit aides à la conduite et caméra de recul dans le Pack innovation.

 

Concurrence Mazda MX-5 184 ch

La concurrence sur ce créneau des petits cabriolets est bien faible. Dans cette version 184 ch, la Mazda MX-5 ne peut croiser le fer qu’avec l’Abarth 124 Spider et la Mini Cabriolet Cooper S. L’italienne, qui partage ses dessous avec la japonaise, est plus chère (36 510 € avec malus), moins puissante (170 ch) et sa conduite moins polyvalente, car plus virile. L’anglaise est un peu moins onéreuse en prix d’accès (32 813 € avec malus), mais elle se nourrit de nombreuses options et elle est plus à l’aise dans le rôle de la starlette plutôt que dans celui d’offrir le grand frisson à son conducteur.

 

Bilan essai Mazda MX-5 184 ch

mazda mx5 2019 selection 2.0 184

La MX-5 2019 hausse le ton et démontre que son excellent châssis encaisse facilement un surplus d’énergie. Communicative et réjouissante, la MX-5 184 ch ne trahit l’ADN de cet iconique roadster que sur un point : le prix, plus vraiment populaire. Mais elle offre désormais un positionnement mieux différencié par rapport à la version d’accès 1.5 de 132 ch, moins onéreuse, déjà amusante mais bien plus légère en performances.

A lire. La Mazda MX-5 184 ch à l'essai au Nürburgring !

 

On aime

  • Châssis amusant/Performances en hausse
  • Commande de boîte et sensations de conduite
  • Masse maîtrisée
  • Equipement de série en Sélection
     

On regrette

  • Manque de sonorité moteur à bas régimes
  • Système multimédia peu intuitif
  • Prix costaud, malus décourageant
     
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mazda MX-5