Essai McLaren 720S
habillage
banniere_haut

Essai McLaren 720S (2017) : l'art de repousser les limites

Publié le Mis à jour le

La McLaren 720S est vendue à partir de 249 275 €. Les livraisons débuteront en mai 2017.

MCLAREN 720S S

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 720 ch
  • - Lancement : Mai 2017
  • - A partir de 249 275 €
  • - 10000 € de malus.
embarqué intérieur McLaren 720S
Pour rouler sur circuit, il est préférable de choisir les sièges sport en option (6 500 €) qui offrent un meilleur maintien.

Notre essai débute par un parcours sur la ceinture périphérique de Rome. Météo instable et bouchons mettent en perspective la docilité de la bête. En mode automatique, la transmission est douce, privilégie les bas régimes (6e à 50 km/h !), le moteur s'arrête aux feux rouge grâce à la fonction Stop&Start et la suspension, certes ferme, ne se révèle pas cassante. La conduite s'apparente presque à celle d'une Renault Clio.

Ce nouveau V8 pousse comme aucun autre jusqu'à 8 200 tr/min

Lorsque le trafic devient (enfin) fluide, la comparaison s'arrête là. Le V8, si docile en ville, est en réalité un vrai moteur... à explosion ! Malgré la présence de turbos, il ne présente aucune inertie ni temps de réponse, la poussée est impressionnante. Par rapport à une Audi R8 V10 plus ou une Porsche 911 Turbo S (de respectivement 610 et 580 ch), les chevaux supplémentaires et le poids limité font une réelle différence.

3/4 arriÚre McLaren 720S rouge
Sur la route, la McLaren 720S atomise tout ce qui roule !

D'un fonctionnement plutôt linéaire, ce V8 pousse à n'en plus finir, enfin presque, jusqu'à 8 200 tr/min ! Les reprises sont hallucinantes, doubler plusieurs voitures de suite sur nationale n'est qu'une simple formalité. Même à plus de 200 km/h, il offre une poussée encore très franche. Dans le flot de circulation, les autres autos semblent arrêtées. Nous n'avons pas vérifié la vitesse de pointe (341 km/h), mais nous croyons McLaren sur parole.

La sonorité quelconque du moteur de la McLaren 720S déçoit

Malgré cette débauche de puissance, la mécanique reste facilement dosable. De plus, la gestion fine des aides à la conduite assure des corrections bien ciblées, sans être brutales ou frustrantes. Une douceur qui n’incite pas à baisser le rythme d'autant que l'amortissement est de qualité. Il absorbe parfaitement les dénivelés et permet à l'auto d'être toujours stable.

Cependant, ce moteur présente un défaut de taille : sa sonorité est quelconque. L’échappement Sport (option à 6 040 €) ne lui permet pas de résonner davantage comme un V8, mais le bruit est plus caverneux et les turbos se font plus discrets.

3/4 avant McLaren 720S rouge circuit
Il n'y a que sur (grand) circuit que la McLaren 720S est pleinement exploitable.

Comme il est impossible d’exploiter une telle auto sur route ouverte, McLaren a eu la bonne idée de nous faire essayer sa 720S sur circuit. Le tracé de Vallelunga, long de 4,1 km est le terrain de jeu idéal, malgré quelques gouttes de pluie qui humidifient la piste.

Il permet de mettre en lumière la qualité de la direction électrohydraulique qui assure une grande précision, doublé par un train avant au grip impressionnant. Il faut être très « généreux » pour mettre l’auto en sous-virage.

aileron McLaren 720S rouge
L'aileron arrière assure plusieurs fonctions : réduire la traînée, améliorer la stabilité mais aussi servir d'aérofrein.

En sortie de virage, on pourrait craindre que les 770 Nm de couple du moteur mettent à mal le train arrière. Il n’en est rien. La stabilité est sans faille malgré l’absence de transmission à quatre roues motrices. Quant à la boîte de vitesses à double embrayage, elle répond d'un claquement de doigt, un régal.

Si les freins en carbone/céramique (390 mm à l’avant et 380 mm à l’arrière de diamètre) ne sont pas très agréables sur route à cause du manque de mordant, ils sont d’une redoutable efficacité sur piste.

Très endurants, ils sont de plus aidés par l’aileron arrière qui fait office d’aérofrein. La limite se situe au niveau des pneus, mais McLaren propose en option gratuite les Pirelli PZero Corsa davantage conçus pour une utilisation sur circuit.

commandes track handling et powertrain McLaren 720S
Ces deux commandes permettent de paramétrer le caractère de la McLaren 720S entre les modes Confort, Sport et Track. Celui du haut concerne le châssis, celui du bas le groupe motopropulseur.

Tout en étant très efficace, la 720S est facile. La qualité des trains roulants et de l’amortissement assurent une parfaite communication sur le niveau d’adhérence. Les différents modes de conduite (Confort, Sport et Track) jouent sur la réponse de la boîte de vitesses ou encore la fermeté des suspensions, mais la fonction Variable Drift Control est innovante. Via l’écran tactile, il est possible de faire varier le niveau de survirage. Les aides à la conduite gèrent alors l’angle de dérive voulu.

Cette McLaren est ainsi autant capable de taper un chrono que de jouer les « sales gosses ».

drift travers glisse McLaren 720S rouge circuit
La fonction Variable Drift Control permet de faire de jolies dérives en limitant les risques.

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Guides d’achat