Vous êtes ici :

Essai Mini Countryman Cooper SE : notre avis sur le Countryman hybride

La nouvelle Mini Counytryman se décline désormais en version hybride rechargeable. Son prix de 38 900 € est diminué de 1 000 € grâce au bonus écologique.
La nouvelle Mini Counytryman se décline désormais en version hybride rechargeable. Son prix de 38 900 € est diminué de 1 000 € grâce au bonus écologique.

Mini propose sa première voiture hybride rechargeable avec le Countryman Cooper SE. Ce SUV urbain peut rouler sans une goutte d'essence en ville quand ses batteries sont pleines. Sur la route, il fait parler ses 224 ch.

Voiture à l'essai : Mini Countryman Cooper SE ALL4 BVA

À partir de
38 900 €
1 000 € de bonus

Page 1Essai Mini Countryman Cooper SE : notre avis sur le Countryman hybride 

Le nouveau Countryman marque un jalon dans l’histoire Mini en étant le premier véhicule hybride de la marque britannique. C’est même une hybride rechargeable (plug-In), qui est la technologie retenue par son propriétaire, le groupe BMW, pour l’électrification de ses propres modèles. D’ailleurs, la Countryman Cooper SE récupère la mécanique du monospace BMW 225 xe : moteur essence devant, moteur électrique derrière et des batteries lithium-ion dans le plancher arrière.

La Mini Countryman Cooper SE est lancée au mois de juin 2017.
La Mini Countryman Cooper SE est lancée au mois de juin 2017.

Sur la base du Countryman 2017, cette version SE reprend l’esthétique du Cooper S avec des discrètes spécificités comme les logos et le bouton de démarrage jaunes. La prise de recharge de la batterie prend place sur l’aile avant gauche, derrière une trappe spécialement aménagée. Il faut 2h30 sur une wallbox et 3h15 sur une prise classique pour recharger les batteries.

 

Prix Mini Countryman Cooper SE

Le Countryman hybride rechargeable est affiché au prix de 38 900 € pour son lancement au mois de juin 2017. La facture est lourde, surtout qu’il faut passer par les nombreuses options pour se façonner un modèle sympathique. A l'image de notre voiture d’essai, qui frôle les 50 000 € dans la configuration proposée… De toute façon la technologie "plug-in" a encore un coût élevé car elle n'en est qu’à ses débuts. Le Countryman SE est d’ailleurs le seul "plug-in" de sa catégorie des SUV urbains. L’Audi Q2 propose des moteurs 100 % thermiques et le Toyota CH-R est un hybride simple.

Avec son bonus et son équipement, le Countryman hybride n'est pas plus cher que le Cooper S

Onéreux le Countryman hybride ? Pas forcément, au regard des tarifs pratiqués chez Mini. Avec sa puissance cumulée de 224 ch, elle se compare à la Countryman Cooper S ALL4 BVA8 de 192 ch facturée
36 120 €. Par le jeu du bonus (1 000 € pour la SE) et du malus (953 € pour la Cooper S) : l’écart est de seulement de 827 € entre les deux versions. En tenant compte des phares full LED livrés de série sur le Countryman hybride et facturés 1 000 € sur le Cooper S, l’hybride est finalement mieux positionné.

 

Au volant du Countryman Cooper SE

mini countryman 2017 hybride

La technologie du Countryman SE est basée sur trois piliers. Le moteur essence trois cylindres turbo de 136 ch à l’avant avec boite auto à 6 rapports, le moteur électrique synchrone de 88 ch à l’arrière et le bloc batteries de 7,6 kW. La puissance cumulée atteint 224 ch et la transmission est partiellement All4 (quatre roues motrices) car le moteur électrique entraine les roues arrière quand il se déclenche. Attention donc aux longues montées enneigées en montagne : le Countryman hydride n’est 4x4 que s'il lui reste suffisamment de batteries ! Pour cela, il faut jouer avec les trois modes de conduite :

  • Auto eDrive permet de rouler en électrique pur jusqu’à 80 km/h. Il déclenche le moteur essence au-delà de cette vitesse, lors des fortes accélérations ou quand le niveau de la batterie descend à 7 %. Ce sera le mode le plus couramment utilisé.
  • Max eDrive enclenche une conduite 100 % électrique jusqu’à 125 km/h. C’est le plus adapté à la ville.
  • Save Battery donne la priorité au moteur thermique pour maintenir le niveau de la batterie au-dessus de 90 %. La consommation d’essence s’en ressent.

     

Notre essai démarre en ville avec les batteries chargées et la Countryman SE fait des miracles : du punch au démarrage, un silence impeccable et une autonomie 100 % électrique d’environ 30 km (pour
42 km homologués). Voilà un parfait SUV urbain, à condition de le recharger régulièrement. La seconde partie de notre essai se déroule sur la route, batterie vide mais pas inopérante (elle se recharge avec l’énergie cinétique comme une hybride simple). En conduite normale, il faut tabler sur une consommation de 7,5 l/100 km. C’est correct, compte tenu de l’agrément - aucun à-coup - et du tonus. Dommage, le réservoir de seulement 36 litres limite l’autonomie lors des voyages.

mini countryman 2017 hybride

Ce Countryman SE n’est pas qu’un obsédé du rendement énergétique. Sa technologie hybride sert aussi ses performances : accélération de 0 à 100 km/h en 6,8 s, c’est mieux que la Cooper S All4 BVA8 (7,2 s) malgré les 130 kg du système hybride en sus. Mais l’embonpoint pénalise un peu le comportement avec une vivacité dégradée, et plus nettement le confort à cause de la suspension raidie. L’absence de l’option suspension pilotée sur cette version (pour des raisons de place) est réellement dommageable au moment où Mini fait des efforts pour rendre ses modèles enfin confortables.

 

Dans l’habitacle du Countryman SE

L'ambiance à bord de la Mini Countryman SE est identique à celle des autres versions, la finition est bien exécutée et le mobilier est sans grande surprise pour une Mini. L'habitabilité est appréciable.
L'ambiance à bord de la Mini Countryman SE est identique à celle des autres versions, la finition est bien exécutée et le mobilier est sans grande surprise pour une Mini. L'habitabilité est appréciable.
Le mode conduite eDrive activée pour une conduite 100 % électrique.
Le détail de l'hybride : le bouton de démarrage peint en jaune
Le mode conduite eDrive activée pour une conduite 100 % électrique.
Le coffre émarge du Countryman hybride émarge à 405 l, c'est 45 l de moins que les versions thermiques à cause des batteries disposées sous le plancher.

Le coffre du Countryman hybride émarge à 405 l, c'est 45 l de moins que les versions thermiques à cause des batteries disposées sous le plancher.

La modularité, la banquette coulissante et le plancher plat sont préservés.
Le câble de recharge est fourni dans une pochette dédiée.
La modularité et la banquette coulissante sont préservées.

 

Bilan essai Mini Countryman Cooper SE

mini countryman 2017 hybride

Pas confortable et pas agile, on pourrait être sévère avec cette Mini. Mais son punch sur la route, sa capacité à rouler en 100 % électrique en ville et sa douceur mécanique en font une offre inédite sur le segment des petits SUV. Si les gros rouleurs resteront sur l’offre diesel, ceux qui ont l’occasion de recharger facilement les batteries (à la maison ou au bureau) trouveront là un SUV chic, performant et très sobre au quotidien. Et surtout pas plus cher à l’achat qu’une version Cooper S All4 BVA8 grâce au jeu du bonus-malus.

 

On aime

 

  • Le silence et le tonus
  • Le trio électrique/essence/boîte automatique sans à-coups
  • La possibilité du 100 % électrique sur 30 km environ
  • Le surcoût maîtrisé vs
    Cooper S (merci le bonus-malus)

On regrette

 

  • La recharge obligatoire pour bien exploiter le système
  • Le confort dégradé des suspensions
  • Le coffre qui perd 45 litres
  • Le réservoir trop petit
     

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mini Countryman