Essai Mini Countryman restylé : notre avis sur l'hybride rechargeable

voir les photos
Mini Countryman 2020
Le Mini Countryman hybride rechargeable, baptisé Cooper SE ALL4, est ici à l'essai en version Yours : prix, autonomie, recharge, agrément de conduite, vous saurez tout sur ce SUV sur prise.

A l'occasion du restylage du SUV Countryman, sa version hybride rechargeable évolue dans les mêmes proportions : subtilement ! Essai du Countryman Cooper SE, fort de 220 ch cumulés, quatre roues motrices, et 2 000 € de bonus... jusqu'à fin 2020. Faire vite ou s'abstenir ?

Page 1Essai et avis Mini Countryman Cooper SE ALL4 

Lancé dès 2017, bien avant les tout récents Renault Captur E-Tech 160 et Jeep Renegade 4xe, le Countryman hybride rechargeable conserve un coup d’avance et dégaine un restylage pour la rentrée des classes. Plutôt timide : boucliers plus anguleux, motif « Union Jack » quand s’allument les feux arrière et, à bord, un écran central tactile généralisé à 8,8’’ et une dalle numérique de 5’’ chassant les compteurs à aiguilles.

Feux 100% LED des Mini 2020
feu arrière drapeau anglais Mini

La métamorphose ne concerne pas plus sa partie technique, aux évolutions marginales : le 3-cylindres à essence régresse de 136 à 125 ch (mais respecte déjà la norme Euro6.d), le moteur électrique grimpe de 88 à 95 ch, et la batterie passe de 7,6 à 10 kWh de capacité brute… ce qui était déjà le cas depuis fin 2019 sur les Countryman PHEV non restylés. La boîte automatique Aisin à six rapports et la transmission intégrale (le moteur électrique anime les roues arrière) demeurent.


Recharge et autonomie Countryman hybride

Pour ravitailler ses batteries de 0 à 100 %, le Countryman réclame cinq heures de charge sur prise domestique (8 A), ou trois heures et douze minutes (voilà qui est précis !) sur Wallbox ou borne publique. Le gain de temps relatif ne rend donc pas indispensable l’installation d’une Wallbox à domicile, car le chargeur embarqué du Countryman plafonne toujours à 3,7 kW, empêchant de réduire les temps de charge à moins de deux heures (comme un Peugeot 3008 HYbrid 225 avec l’option chargeur
7,4 kW, par exemple).

Recharge Mini SUV hybride
Recharge Mini electrique

Homologué entre 44 et 52 km d’autonomie électrique en cycle WLTP, le Countryman a parcouru 44 km sur notre parcours test comprenant 25 km de voie rapide limitée à 110 km/h, puis 20 km de routes secondaires et traversées de villages fluides. C’est trois kilomètres de plus qu’un Captur E-Tech 160, et un petit kilomètre de moins que le cousin BMW X1 25e lors d’un essai précédent. Au-delà d’un aérodynamisme légèrement moins favorable (Cx mini de 0,31 contre 0,29 pour le X1), notre Countryman d’essai embarquait des équipements « gourmands » : grosses roues de 19 pouces, toit ouvrant panoramique, sièges électriques, système audio Harman Kardon.
 

Bonus, prix et loyers

Une fois retranchés ses 2 000 € de bonus (qui chutera à 1 000 € dès le 1er janvier 2021), le Mini Countryman hybride rechargeable débute à 38 600 € en prix d’appel. Il évolue ensuite à 40 000 € en finition Chili, 43 500 € en Northwood, 43 900 € en JCW puis 44 700 € en Yours dont les équipements respectifs sont détaillés en page suivante. Reste à ne pas dépasser les 50 000 € facturés (ce qui arrive assez vite en empilant les options…), sous peine de perdre le droit au bonus et augmenter encore la coquette addition.

Ecran tactile Mini
Seiegs Mini Yours avec sellerie cuir

La valeur résiduelle élevée des Mini compense toutefois la dépense à l’heure de la revente, et permet des loyers fort bien placés dans le cadre d’une location longue durée : offre temporaire à 495 € par mois sans apport sur 36 mois et 30 000 km (avec entretien et garantie inclus) pour un Countryman Cooper SE Nortwood, soit 25 €… de moins qu’un Captur E-Tech 160 Intens selon le simulateur du site officiel Renault. A étudier.
 

Au volant

Contrairement au Captur E-Tech, le Countryman PHEV n’enclenche pas son mode 100 % électrique au démarrage (appelé MAX eDrive et disponible jusqu’à 135 km/h). Il préfère le mode AUTO eDrive, qui optimise les consommations : le SUV Mini rampe alors en silence en ville ou sur les boulevards périphériques, puis réveille son moteur thermique dès 75 km/h ou lors d’une forte pression sur l’accélérateur. Le but ? Préserver la charge de la batterie, forcée de délivrer beaucoup d’énergie pour propulser les 1 800 kg de ce beau bébé à rythme supérieur.

essai du Countryman hybride
La transition entre les modes électrique et thermique s'opère sans à-coup ni vibration, malgré l'architecture à trois cylindres du moteur à essence. Chapeau.

Les utilisateurs aux kilométrages quotidiens faibles (et capables de recharger leur batterie régulièrement) pourront directement basculer en mode 100 % électrique, et profiter de démarrages énergiques (merci aux 162 Nm de couple disponibles immédiatement), de relances suffisantes dans la circulation et d’une autonomie ville/route/voies rapides relevée à 44 km en conditions réelles. Suffisant pour assurer les trajets domicile-travail sans consommer une goutte d’essence surtout si, par temps froid, on a pris soin de programmer le chauffage à l’avance lorsque la voiture est branchée (sinon, le moteur thermique fait office de « chaudière » lors des premiers kilomètres).

Une fois sa batterie déchargée, le Countryman Cooper SE se comporte comme un modèle hybride non rechargeable : le moteur électrique passe le relais dès 15 km/h environ, puis épaule le moteur thermique lors d’un besoin de puissance. Les performances égalent alors celle d’un Countryman Cooper S, grâce aux 220 ch cumulés et à la boîte auto assez réactive qui gomment le poids important lors des relances en ligne droite. La sensation de lourdeur n’apparaît pas plus dans les virages (direction directe, roulis contenu), au prix d’une suspension ferme qui répercute sèchement les irrégularités de la chaussée.

Essai au volant du nouveau Countryan
Test du Countryman hybride rechargeable

Pas de quoi rendre le Countryman invivable à la longue d’autant que, sur autoroute (où quelques bruits d’air et de roulement apparaissent), cet habitable SUV exige des pauses régulières : à 130 km/h stabilisés, le 3-cylindres du Countryman sirote 8,5 l aux 100 km d’après l’ordinateur de bord. Ce qui limite son autonomie à à peine plus de 400 km, le réservoir de sans-plomb cubant à 36 l seulement… Pour les gros rouleurs, le meilleur choix reste donc le diesel, toujours disponible en versions 116 ch, 150 ch ou 190 ch (avec ou sans transmission 4x4 sur les deux plus puissants) dans la gamme Countryman 2020.


A bord

INterieur Mini Countryman Yours
Ici photographié en finition haute Yours à 46 700 €, le Countryman dégage une bonne qualité perçue. Les rangements suffisent et les commandes tombent bien sous la main.
Ecran tactile Mini
L'écran tactile 8,8'' gère Apple CarPlay (mais toujours pas Android Auto) et se commande aussi via la molette devant le levier de vitesses.
Compteurs Mini électrique
Plus moderne que les aiguilles, l'instrumentation numérique est hélas sensible aux reflets et manque de visibilité par beau temps.
Banquette Mini Countryman Yours
En version hybride rechargeable, la banquette perd sa fonction coulissante pour loger les batteries. L'espace reste accueillant pour des adultes, hormis en place centrale
Coffre Countryman hybride rechargeable
Le coffre en pâtit aussi et régresse de 450 à 405 l de volume en cinq places. Près du seuil, un logement demeure sous le plancher pour accueillir les câbles de recharge.


Concurrence

Désormais répandue chez les SUV compacts (BMW X1 et X2, Citroën C5 Aircross, Ford Kuga, Jeep Compass, Opel Grandland X, Peugeot 3008, Volvo XC40, etc), la technologie hybride rechargeable est encore rare chez les urbains. Le seul rival direct du Mini Countryman hybride rechargeable se trouve en fait chez Jeep, avec le Renegade 4xe : coffre et gabarits moindres (333 l et 4,26 m, contre 405 l et 4,30 m pour la Mini) mais présentation extérieure ludique, transmission intégrale, et deux niveaux de puissance élevés (190 ch cumulés dès 38 700 €, ou 240 ch cumulés dès 42 500 €, avant bonus).

Jeep Renegade hybride
Jeep Renegade 4xe
Renault Captur hybride
Renault Captur E-Tech

Simples tractions, les Renault Captur E-Tech (160 ch cumulés) et Kia Niro hybride rechargeable (141 ch cumulés) ne peuvent suivre le rythme mais s’achètent moins cher : avant bonus, 33 700 € pour le Captur et 35 990 € pour le Niro. Reste à comparer les loyers dans le cadre d’une location longue durée, souvent favorables aux Mini grâce à leur valeur résiduelle supérieure aux rivales.
 

Bilan de l’essai Countryman Cooper SE

Dimensions Mini Countryman 2020

Vous possédiez le Countryman hybride rechargeable d’avant restylage ? Conservez-le, vu la timidité des évolutions qui ne transfigurent ni la présentation générale, ni l’agrément de conduite. Pour les autres, qui cherchez un SUV hybride rechargeable chic, performant, assez habitable et à l’autonomie électrique correcte, le Countryman Cooper SE peut devenir un bon choix… à condition de posséder une belle mise de départ ou accepter de basculer vers la location longue durée : les loyers apparaissent bien placés, grâce à une valeur de revente plus élevée que les concurrents des marques généralistes.

A LIRE. Quel SUV hybride rechargeable choisir en 2020 ?

On aime

  • L’autonomie correcte en mode 100 % électrique
  • Les performances élevées, malgré le poids important
  • La dotation plus moderne (instrumentation numérique, commande vocale Alexa, écran central de 8,8’’ sur tous les niveaux)

On regrette

  • Le confort un peu sec
  • Les options nombreuses malgré le prix réclamé
  • La consommation d’essence et l’autonomie sur autoroute
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mini Countryman