Vous êtes ici :

Essai Nissan Navara 2.3 dCi 190 : un pick-up polyvalent

vue avant Nissan Navara 2016
Doté d'un moteur diesel 2.3 de 160 ou 190 ch et proposé en deux versions à simple ou double cabine conjuguées à cinq niveaux de finition, le nouveau Nissan Navara sera commercialisé à partir de février 2016 (de 26 960 € à 39 110 €).

Epargnés par le malus, les pick-up ont remplacé les 4x4 en France. Seul de la bande à proposer une suspension arrière à ressorts, le nouveau Navara illustre leur virage philosophique : le travail, c'est bien, mais les loisirs, c'est encore mieux !

Page 1Essai Nissan Navara 2.3 dCi 190 : un pick-up polyvalent  

Les pick-up ont changé de métier. Jadis, simple cabine et longue benne, ces colosses fréquentaient surtout la boue des chantiers. Aujourd’hui, ils n’ont pas renoncé à leurs mœurs laborieuses : châssis échelle, transmission 4x4, boîte courte, garde au sol haute. Mais le succès de leurs versions à double cabine garnie de cuir et benne raccourcie l’atteste : ils sont devenus véhicules de loisirs, parfois seulement le week-end, le plus souvent toute la semaine.

En France, une étourderie administrative a hâté cette mutation : rangés dans la catégorie des véhicules utilitaires, les pick-up échappent au malus qui a torpillé leurs frères 4x4. Voire, selon l’usage et après discussion avec l’inspecteur des impôts, à TVS et TVA…. Dès lors, le client est logiquement passé d’un genre à l’autre. Les vrais 4x4, comme le NissanPatrol, ont disparu d’un marché où fleurissent les pick-up : 14 000 ventes cette année, plusieurs grands constructeurs qui ont rejoint le bal (Volkswagen) ou s’apprêtent à le faire (Renault, Mercedes, Fiat).

 

Un gabarit de fort de foire

Né avant le malus, le précédent Navara (2005) n’avait pas anticipé ce transfert de population vers les pick-up. En cours de vie, comme ses confrères de même génération, il a rajouté à sa parure des éléments destinés à séduire ce nouveau public : 3.0 V6 dCi 230 ch, lecteur DVD, audio Bose, toit ouvrant... Mais il était né rustique : suspensions arrière à lames, dossiers quasi verticaux au second rang.

vue latérale Nissan Navara 2016
Les colosses sont parfois délicats : le nouveau Nissan Navara a taillé le sommet de sa ridelle en forme de petit aileron chromé...

De son aîné, le nouveau Navara a conservé le gabarit de fort de foire : 5,33 m, 22 cm de garde au sol. En prenant toutefois garde d’adoucir son discours : face avant fluidifiée par des feux remontant sur les ailes, planche de bord modernisée, équipement high-tech, blocage de différentiel qui a migré sur la liste des options, et suspension arrière à ressorts en version double cabine. Il a aussi tempéré son appétit naturel pour le gazole en se séparant de son V6 (250 g de CO2…) et en remplaçant son ancien 2.5 dCi 144/190 par un 2.3 dCi signé Renault, également présenté en deux configurations : 160 et 190 ch. Il débute à 26 960 € en version cabine approfondie. Mais grimpe jusqu’à 41 210 € en double cabine dCi 190 BVA.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
c.dolbeau749

vous avez oubliez de parler du freinage .des tambours a l arrière ...a ce prix là c est vraiment dommage j étais tenté mais....

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Nissan