Essai Opel Corsa 1.5 diesel : au volant de la nouvelle citadine diesel
habillage
banniere_haut

Essai Opel Corsa 1.5 diesel : au volant de la nouvelle citadine diesel

Dans le sillage de la Peugeot 208 avec laquelle elle partage plateforme et moteurs, la nouvelle Opel Corsa est elle aussi sous les feux de l'actualité. Premiers tours de roues au volant de la version 1.5 diesel de 100 ch.

Par Didier Laurent
Publié le Mis à jour le

La Opel Corsa 1.5 diesel est disponible en concession à partir de 18 600 €, et 21 000 € pour cette version Elégance bien équipée. C'est une bonne proposition.

DR

OPEL Corsa Affaires 1.5 D 100 ch Elegance

  • - Moteur : Diesel
  • - Puissance: 100 ch
  • - Lancement : Novembre 2019
  • - A partir de 21 000 €
  • - Ni bonus ni malus

Après l'essai de la Corsa essence 1.2 Turbo, voici maintenant celui de sa version diesel, selon une cylindrée plus généreuse - 1.5 litre - mais une puissance équivalente de 100 ch. Promise comme "différente" de la Peugeot 208 en termes de réglages de châssis, cette Corsa de septième génération cale néanmoins sa gamme de motorisations sur celle de sa cousine tricolore. A propos de concurrente tricolore, la nouvelle Corsa doit aussi se frotter à la Clio 5.

A LIRE. Essai comparatif : l'Opel Corsa défie la Renault Clio 5

Arrière Opel Corsa

La Corsa ne propose qu'un seul diesel à côté de quatre propositions essence, bien qu'en France les entreprises et des gros rouleurs sont encore plus de 30 % à faire confiance à ce type de carburant. Dès lors, cette version est absolument légitime, voire étonnamment esseulée dans un segment où les véhicules de société sont légion, même si certains constructeurs, comme par exemple Toyota avec la Yaris, misent aujourd'hui davantage sur l'hybride en marge de l'essence.
 

Prix de la Corsa 1.5 diesel 100 ch

Le prix d'accès de la Corsa 2019 est fixé à 18 600 € en version Edition, qui comprend la climatisation manuelle, le frein de stationnement électrique et le volant en cuir, mais qui reste en jantes en tôle de 16 pouces. Toutefois, elle hérite de l'arsenal d'aides à la conduite électroniques de la version de base (baptisée sobrement "Corsa", indisponible avec ce moteur) qui offre en série le régulateur/limiteur de vitesse, la reconnaissance des panneaux de signalisation, l'aide au maintien dans la voie, le freinage automatique d’urgence avec détection des piétons ou les alertes anti-somnolence et de sous-gonflage des pneus.

Opel Corsa 1.5 Diesel Elegance 2019
L'Opel Corsa 2019 est ici en finition Elégance.

 

Sur la livrée Elégance, une ancienne appellation remise au goût du jour et objet de notre essai, on passe à 21 000 € mais la dotation s'enrichit en termes de connectivité (Android Auto et Apple CarPlay), de confort (siège passager réglable en hauteur, accoudoir central), mais aussi de sécurité avec les phares full LED et assistant feux de route. Pour 300 €, cette version peut même se doter de sièges avant électriques et chauffants, mais aussi du volant chauffant, ce qui incite alors à prendre la climatisation automatique (350 €) afin d'être totalement en phase avec la notion de confort à bord.

A  21 200 €,  vous pouvez par ailleurs accéder à la Corsa GS Line, développée en parallèle de l'Elégance sur la base de la version Edition, mais qui affiche un look plus sportif (boucliers spécifiques, sortie d'échappement chromée, sièges et pédalier Sport). Cette version reprend les phares full LED et la connectivité du niveau Elégance, mais ne bénéficie pas du Pack Visibilité  (phares et essuie-glaces automatiques, rétro intérieur électrochrome) alors vendu 200 €, ou de la console centrale avec accoudoir (100 €). La gamme reste donc au final assez courte, mais suffisante avec toutes les technologies contemporaines en termes de confort et de sécurité, parfois au prix de packs d'équipements qui forcent un peu la main mais qui ne sont pas dénués de sens.

Toit biton Opel Corsa 1.5 diesel Elegance
La peinture bi-ton est disponible en option à 400 €.
Feux Matrix Opel Corsa
Les feux full LED sont de série pas le Matrix.

De prime abord, la Corsa semble meilleur marché que la Peugeot 208. En niveau 2 (Active) cette dernière est déjà à 20 000 € (contre 18 600 € pour l'Opel). Mais elle est mieux ou différemment équipée (climatisation automatique, compteurs 3D), PSA ayant brouillé les cartes en différenciant les deux modèles avec des tableaux de bord et une politique d'options distinctes. Une Corsa bien équipée (peinture métallisée/toit noir, entrée et démarrage mains-libres, radars de recul, climatisation automatique, feux Matrix ainsi que les packs hiver et sécurité) coûte alors plutôt 24 000 €, soit le prix d'une 208 BlueHdi 100 haut de gamme (GT Line) laquelle reste globalement mieux dotée mais qui ne dispose pas, par exemple, des feux Matrix intelligents.
 

Au volant de la version diesel

Conduite Opel Corsa
La conduite de l'Opel Corsa 1.5 diesel est assez intuitive et la tenue de route est d'excellent niveau.Dommage que la sensation générée par la direction ne donne pas toujours le change.

Le moteur de 100 ch est suffisamment vivant pour animer la Corsa avec talent (10,2 s pour le 0 à 100 km/h), profitant de son couple à bas régime pour les accélérations comme les relances. Homologuée avec des chiffres de consommation extrêmement bas, la Corsa 1.5 diesel est un vrai chameau, à peine plus énergivore dans la vraie vie que sur sa fiche technique, où il sera facile de rester sous les 5 l/100 km.

Sur la route, Opel a voulu distinguer sa Corsa de la nouvelle 208 par des réglages châssis différents. Dotée d'un amortissement plus ferme et de trains roulants plus réactifs, elle se veut plus dynamique et un peu moins confortable. C'est toutefois assez troublant de constater qu'Opel - grâce à PSA - a su faire du bon Peugeot en termes de comportement, alors que la 208 a choisi la voie d'une plus grande souplesse et d'une efficacité routière moindre, ce qui n'est pourtant pas l'ADN de la marque.

Compteurs Opel Corsa
Faux pas : le compteur numérique semble avoir été bricolé pour entrer dans un espace trop grand, et habillé avec deux morceaux de plastique sur les côtés. A changer d'urgence.
Ecran central planche de bord Opel Corsa 1.5 Diesel Elegance
L'écran de 7 à 10 pouces selon les versions est incliné et orienté vers le conducteur. Il semble plus agréable à manipuler que celui de la 208, beaucoup plus droit mais plus haut dans la planche de bord

La Corsa offre alors une tenue de route et un comportement qui donnent le sourire. Simplement, à bord de cette version Elégance, la direction manque un peu de consistance et de feeling. Le mode "Sport" de la version GS Line devrait atténuer ce phénomène. Autre remarque, le combiné d'instruments est plus lisible qu'à bord de la 208 bien que la Corsa soit dotée d'un volant plus grand, mais l'intégration de l'écran donne envie de pleurer tellement l'ensemble manque de finesse.
 

Dans l'habitacle de la Corsa Elégance

Planche de bord Opel Corsa 1.5 Diesel Elegance

Le niveau de finition est correct et les matériaux sont d'une qualité homogène. En revanche le combiné d'instrumentation est austère, un peu comme l'ambiance à dominante sombre.

 
Places arrière Opel Corsa
Non seulement les portes, très petites, ne facilitent pas l'accès à l'espace arrière, mais celui-ci n'est pas folichon. Ces places sont clairement réservées à des enfants.
Sièges avant Opel Corsa 1.5 diesel Elegance
Le sellerie est plutôt bien dessinée et agréable sur long trajet. Le maintien est suffisant, et l'option "sièges électriques et chauffants" n'est facturée que 300 €.
Coffre cinq places Opel Corsa 1.5 diesel Elegance

Le coffre de l'Opel Corsa est calqué sur celui de la Peugeot 208 : 309 litres, ce qui se montre correct pour les dimensions extérieures. Il n'y a pas de double fond.

 

 

 

Bilan de la Corsa diesel Elégance

Après des années d’errance avec General Motors, Opel bénéficie des connaissances de son nouveau partenaire, au point de produire une Corsa qui dépasse la 208 d’un point de vue dynamique. Un choix assumé des deux côtés, et qui ne peut que faire du bien au best-seller d’Opel.  L’habitacle n’est pas spectaculaire mais va à l’essentiel, l'équipement est correct et la conduite est réellement intéressante. Dès lors, cette nouvelle mouture semble parée pour démarrer une bonne carrière commerciale.

Opel Corsa 1.5 Diesel Elegance

On aime

  • La tenue de route
  • Le grand écran central
  • Le niveau d’équipement

On regrette

  • Le manque de consistance de la direction
  • Le combiné d’instrument digital raté
  • L’accès aux places arrière, moyen
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
opelnice Le 13/12/2019 - 18:56
https://www.largus.fr/actualite-automobile/essai-opel-corsa-15-diesel-au-volant-de-la-nouvelle-corsa-diesel-10159390.html
DidAfIH128 Le 04/12/2019 - 08:21
Dans le sillage de la Peugeot 208 avec laquelle elle partage plateforme et moteurs, la nouvelle Opel Corsa est elle aussi sous les feux de l'actualité. Premiers tours de roues au volant de la version 1.5 diesel de 100 ch.
Voir tous les commentaires (2)