Essai Opel Mokka (2021). Le Nissan Juke dans le viseur !
habillage
banniere_haut

Essai Opel Mokka (2021). Le Nissan Juke dans le viseur !

Le Mokka deuxième du nom inaugure le nouveau style d'Opel et permet à la marque d'entrer dans l'univers des petits SUV électriques. Mais ce sont bien ses variantes thermiques qui feront l'essentiel des ventes, notamment le bloc essence 1.2 turbo de 100 ch ici à l'essai.

Par Léo Mingot
Publié le Mis à jour le

Le nouvel Opel Mokka débarque en ce printemps 2021 en électrique, mais aussi avec des motorisations essence et diesel. Ici, une version 1.2 turbo 100 ch en finition Élégance, disponible à 22 950 €.

OPEL Mokka 1.2 Turbo 100 ch Elegance

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 100 ch
  • - Lancement : Février 2021
  • - A partir de 22 950 €
  • - Ni bonus ni malus

Opel nourrit de gros espoirs avec son Mokka de deuxième génération, qui est le premier modèle à inaugurer la nouvelle face avant nommée Vizor. Il permet à la marque au blitz de positionner deux modèles sur le segment capital des SUV urbains : le Crossland récemment restylé au placement plus familial et ce nouveau Mokka, qui met en avant son look aguicheur et son dynamisme. Sur ce dernier, bien que la version électrique fasse office de tête de gondole, ce sont bien les motorisations thermiques qui assureront le gros des ventes pour les années à venir.

opel mokka 2021 turbo 100 arrière
Plus court que le Crossland, le nouveau Mokka privilégie clairement le style et le dynamisme au côté familial.

Outre le Mokka-e de 136 ch que nous avons déjà essayé, Opel offre le choix entre deux blocs essence de 100 et 130 ch (ce dernier étant aussi disponible en boîte automatique) et un diesel de 110 ch, proposition de plus en plus rare sur le segment B. Nous avons pris en main ce séduisant SUV compact dans sa petite version essence afin de voir si son attrait demeurait intact avec cette motorisation plus commune.
 

Prix Opel Mokka 1.2 Turbo 100

Doté de ce moteur d'entrée de gamme 1.2 turbo de 100 ch, le Mokka réclame au minimum 21 300 € en finition Édition et se voit épargné par le malus. Un tarif quasi équivalent à celui du Crossland à motorisation égale (21 365 €), bien que celui-ci, plus grand de 6 cm, dispose d'un volume intérieur plus généreux, mais aussi de 10 ch supplémentaires. Le Mokka se rattrape toutefois par sa présentation plus moderne et son équipement actualisé.

La version intermédiaire Élégance que nous avons essayée, s'affiche pour sa part à 22 950 € et bénéficie d'un équipement de série plutôt fourni, comprenant notamment la climatisation automatique, la caméra de recul à 180°, les capteurs de pluie et de luminosité, ainsi que les jantes de 17 pouces bicolores. Notre modèle disposait de plus de nombreuses options faisant grimper l'addition, comme le Pure Panel avec instrumentation de 12 pouces, l'écran central de 10 pouces avec navigation (1 400 €), la sellerie cuir Claudia (1 600 €), les feux Matrix LED (650 €) ou encore le toit noir (300 €).
 

Au volant

opel mokka 2021 intérieur
Ce nouveau Mokka offre un bel agrément de conduite, notamment grâce à son train avant précis et à sa direction consistante.

On retrouve sous le capot de ce petit SUV made in France (il est assemblé à l'usine de Poissy, dans les Yvelines) le trois-cylindres 1.2 d'origine PSA, également présent sur la citadine Corsa et sur le cousin Peugeot 2008. D'une puissance de 100 ch, ce moteur apparaît tout à fait suffisant pour offrir des performances satisfaisantes à ce Mokka d'entrée de gamme (0 à 100 km/h en 11 s), avec une bonne disponibilité dès 2 000 tr/min. Sous cette plage de régime, il ne faut toutefois pas trop lui en demander et ne pas hésiter à jouer du levier de vitesses, ce bloc demeurant assez creux. Sur ce point, il n'est d'ailleurs pas vraiment aidé par l'étagement de boîte relativement long. L'étagement n'est pas le seul point faible concernant la boîte, car il n'est pas rare de pester contre la commande, qui se montre parfois accrocheuse et empêche dès lors de passer les rapports à la volée.

dimensions opel mokka 2021
Si le 1.2 turbo de 100 ch se montre très suffisant dans l'absolu, il manque globalement de souplesse et d'onctuosité.

Côté ambiance sonore, la différence est notable par rapport à celle du Mokka-e. Le petit bloc suralimenté a en effet un peu de mal à se faire oublier, claquant à bas régime puis grondant lorsqu'il grimpe dans les tours. Autant le dire franchement, ce « trois-pattes » essence fait globalement bien le boulot, mais question agrément la partition se rapprocherait presque de celle jouée par un bloc diesel. Heureusement, son appétit mesuré lui permet de regagner des points, notre consommation moyenne s'approchant des 6 l/100 km sans avoir eu le pied trop lourd, sur un parcours d'essai mêlant ville et routes nationales.

Le Mokka parvient de plus à satisfaire un minimum l'amateur de conduite, Opel ayant fait en sorte que le caractère affiché sur le plan esthétique se retrouve une fois le volant en main. Ainsi, la marque a choisi de privilégier le dynamisme, grâce notamment à un amortissement plutôt ferme, mais qui ne rend pas l'auto inconfortable pour autant. Le roulis apparaît alors bien maîtrisé, tandis que le train avant se révèle rigoureux et précis. Et si la direction manque un peu de ressenti, elle se montre idéalement ferme. Sans compter qu'un mode Sport permet de la durcir encore légèrement et d'accentuer la réponse à l'accélérateur, bien que le changement ne soit pas non plus très flagrant.
 

À bord

opel mokka 2021 turbo 100 tableau de bord
Moderne et bien présenté, l'habitacle du Mokka bénéficie dans l'ensemble d'une belle qualité de finition, même si des plastiques durs persistent et que la casquette du tableau de bord est mal intégrée à l'ensemble. Le Pure Panel, de série sur la finition haute Ultimate, réclame 1 400 € en option.
opel mokka 2021 pure panel écran
Quelle que soit la finition, l'affichage du tableau de bord est forcément digital. Même avec le Pure Panel, la qualité de l'écran apparaît moyenne et les graphismes assez basiques.
opel mokka 2021 turbo 100 levier de vitesses
Si la commande de boîte n'est pas désagréable à manier, cette transmission se montre parfois accrocheuse et son étagement est bien long.
opel mokka 2021 sièges arrière cuir
L'espace aux places arrière est assez limité et se montre étriqué pour les personnes de plus de 1,75 m. Pour plus de place, mieux vaut se tourner vers le Crossland...
opel mokka 2021 coffre
Avec un volume de coffre de 350 litres, le Mokka est moins généreux que nombre de ses concurrents. Un Ford Puma offre par exemple 60 litres de plus.


Concurrence

Chez les SUV urbains la concurrence ne manque pas, et chaque constructeur dispose aujourd'hui d'au moins une offre sur ce segment. Néanmoins, avec sa taille mesurée (4,15 m de long) et son style particulièrement aguicheur, le Mokka semble viser plus particulièrement les modèles mettant en avant un fort caractère, à l'image des Ford Puma (lire notre essai comparatif face au Mokka), Nissan Juke, ou même du nouveau Toyota Yaris Cross.

ford puma bleu
Ford Puma
nissan juke gris
Nissan Juke

Bien qu'il se montre plus modeste en termes de tarifs que nombre de ses concurrents, et notamment ses cousins Peugeot 2008 et DS 3 Crossback, il demeure malgré tout un peu plus cher que le Nissan Juke (disponible à partir de 20 790 € en DIG-T 114 Visia), qui est pourtant plus logeable et légèrement plus puissant. Le Mokka conserve toutefois comme atout d'offrir les jantes alliage de série dès la première finition, Édition. Enfin, en interne, le nouveau venu trouvera toujours sur sa route le Crossland, davantage apte à séduire les clients sensibles aux notions d'espace et de praticité, d'autant que celui-ci affiche un peu plus de personnalité qu'auparavant grâce à son récent restylage.

Découvrez le bilan de l'essai, la fiche technique et les options en page suivante.
 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Doyen25 Le 22/04/2021 - 16:25
J'ai le même moteur sur ma 208 et c'est vraiment un régal. Excellentes reprises, boite 6 agréable (rien à voir avec l'ancienne BVM5), consommation modérée et niveau sonore contenu. Étonnant que l'intégration sur le Mokka n'ait pas réussi.
Christianr Le 22/04/2021 - 09:05
Stellantis doit maintenant faire évoluer cet ensemble moteur/boîte, ce que j'en doute vu le discours de Mr Tavares, qui privilégie l'électrification...
Semperex Le 22/04/2021 - 08:47
...pauvre Opel, encore une marque qui risque de disparaître peu à peu comme Talbot (ex. Simca) à l'époque, le 1er marché d'Opel est l'Allemagne, je ne sais pas combien de temps les Allemands vont continuer d'acheter les Peugeot rhabillée et badgées Opel...
Voir tous les commentaires (4)