Essai Opel Vivaro-e 300 : le premier utilitaire électrique d'Opel
habillage
banniere_haut

Essai Opel Vivaro-e 300 : le premier utilitaire électrique d'Opel

Le Vivaro-e est la version 100 % électrique du fourgon compact Opel. Une version inédite et qui a largement profité de l'expertise du groupe PSA pour donner naissance à un modèle alliant confort et efficacité. Le tout avec une autonomie compatible avec de nombreuses utilisations.

Par Guillaume Geneste
Publié le Mis à jour le

La version 100 % électrique de l'utilitaire Vivaro est une solution adaptée aux déplacements urbains. Le prix élevé peut être compensé en partie par les aides publiques.

Axel Wierdemann

OPEL Vivaro Fg 300 L2 Pack Clim

  • - Moteur : Electrique
  • - Puissance: 136 ch
  • - Lancement : Octobre 2020
  • - A partir de 47 922 €
  • - 3000 € de bonus.

Extérieurement, le Vivaro électrique ne se distingue des versions diesels que par la trappe de la prise de recharge située au niveau de l’aile avant gauche et, naturellement, par l’absence de pot d’échappement. Tout le reste est identique et le Vivaro a fière allure avec ses lignes modernes et réussies. Dans la cabine de conduite aussi les choses sont très proches de ce qu’offre un Vivaro thermique. Ce qui attire immédiatement le regard, c’est l’absence de sélecteur de vitesse. Bien entendu, comme la plupart des véhicules électriques, le Vivaro-e se dispense de boîte de vitesses.

Opel Vivaro-e (2020)
Le Vivaro-e propose deux capacités de batteries : 50 et 75 kWh. Avec la plus puissante, l'autonomie est d'environ 300 km. De quoi s'aventurer hors de la ville sans souci.

Le levier est ainsi remplacé, au niveau de la console centrale, par une sélection par basculeur. Il permet la même sélection qu’une boîte automatique classique (P-R-N-D) avec, en plus, une position « B » pour  Brake permettant de récupérer davantage d’énergie au lever de pied et freinage. A côté, le sélecteur de « Mode » permet de choisir entre les différents niveaux de performances : Eco, Normal et Power. Le premier privilégie les économies d’énergie et l’autonomie, le second correspond au mode standard, le mode Power privilégiant les performances et la puissance au détriment de l’autonomie. Utile sur les routes très vallonnées ou en montagne par exemple. La puissance maxi de 136 ch correspond parfaitement aux capacités d’emport du Vivaro. Le chargeur embarqué dispose d’une puissance de 7 kW, un modèle 11 kW étant disponible en option. Sur les bornes rapides 100 kW, la charge est rapide (30 minutes pour passer de 0 à 80 % de batterie). Encore faut-il les trouver…

 

Prix Opel Vivaro-e

La gamme du Vivaro-e est disponible à partir de 33 200 € HT (L1) pour la version 200 et 38 720 € HT pour la version 300 (L2). L’écart de prix entre les versions L2 diesel 120 ch et électrique est de 8 230 € HT. Un écart de prix que le bonus écologique vient réduire. Ce dernier est de 5 000 € si la facture est inférieure à 45 000 € TTC, 3 000 € au-delà. Ce bonus bénéficie aux personnes morales (entreprise, association) et il peut être complété par des subventions locales puisque des départements et des régions versent plusieurs milliers d’euros pour l’achat d’un utilitaire électrique. Résultat, l’écart réel entre les prix des diesels et des électriques est parfois fortement diminué.

Opel Vivaro-e (2020)

L’Opel Vivaro-e est proposé en plusieurs longueurs de fourgon (L1, L2 et L3, mesurant  respectivement 4 609/4 959/5 309 mm). Cela permet de disposer d’un volume utile de 4,6/5,3/6,1 m3. Le système de cloison modulaire permet de charger des objets de grande longueur (jusqu’à 3 m) et de gagner 0,5 m3 de volume utile. Côté technique, il dispose d’un moteur d’une puissance de 100 kW (136 ch). Deux batteries sont disponibles : 50 et 75 kWh, offrant une autonomie de l’ordre de 200 ou 300 km, d’où l’appellation commerciale Vivaro-e 200 ou 300. A noter que la version compacte L1 n’est disponible qu’avec la petite batterie. Le Vivaro-e est aussi disponible en version cabine approfondie « usine » et en plancher cabine L2.

 

Au volant

Une fois installé au volant, ce qui intrigue, en plus de l’absence de levier de vitesse déjà mentionnée, c’est le tableau de bord spécifique de cette version 100 % électrique. Le classique compte-tours cède sa place à un système permettant d’afficher, de façon instantanée, la consommation d’énergie. Désormais un classique sur les véhicules électriques. Après quelques instants pour constater que le reste est identique, contact et... rien, puisque la mise en route ne se signale que par quelques très légers bruits électriques, autrement plus discrets que la mise en route d’un diesel, même de dernière génération.

Opel Vivaro-e (2020)

Le sélecteur sur « D » et en mode « Normal » ; le Vivaro-e glisse dans un silence remarquable. Les accélérations sont franches et les 136 ch se révèlent particulièrement agréables à exploiter. Plus que la puissance, c’est le couple immédiatement disponible qui s’avère plaisant. Les batteries, implantées dans le plancher, n’empiètent pas sur l’espace de chargement et, en plus, permettent de disposer d’un centre de gravité très bas qui rend la conduite très agréable en courbe. Nous avons roulé à vide mais aucun doute que ce couple immédiatement disponible saura être aussi plaisant en charge.

Opel Vivaro-e (2020)

Parti avec la batterie pleine et 308 km d’autonomie au compteur, et après 70 km de parcours mixte (ville et route), l’ordinateur de bord affiche une autonomie restante de 186 km. Retour à la case départ et, après de nouveau 70 km mixtes réalisés en mode « Eco », l’affichage indique que l’autonomie restante est de 120 km. Et que la moitié de la capacité de batterie est disponible. Au final, le Vivaro-e dispose donc, dans des conditions réelles d’utilisation (à vide) d’une autonomie totale d’environ 250 à 260 km, largement suffisante pour un usage quotidien. L’Opel Vivaro-e s’avère particulièrement reposant à conduire : pas de changement de vitesses, un confort très élevé, absence de bruits si ce n’est les bruits de roulement et les bruits extérieurs.


Dans l’habitacle

Opel Vivaro-e (2020)
L'intérieur de l'Opel Vivaro-e est quasiment identique à celui des versions thermiques mis à part les indications d'autonomie et de consommation d'énergie au tableau de bord et l'absence de levier de vitesses.
Opel Vivaro-e (2020)
Spécifiques à cette version électrique, les compteurs permettent, par exemple, d'afficher la consommation instantanée.
Opel Vivaro-e (2020)
La « boîte de vitesses » se commande via ce basculeur situé sur la console centrale.
Opel Vivaro-e (2020)
Avec les batteries dans le plancher, le Vivaro électrique conserve ses capacité d'emport et longueur de chargement.


Concurrence

Volkswagen Transporter T6-e
Volkswagen Transporter T6-e
Mercedes eVito
Mercedes eVito

Mercedes eVito
Le fourgon compact de Mercedes est commercialisé en France depuis moins d’un an. Il est décliné dans toutes les variantes du Vito et affiche des volumes utiles allant de 5,8 à 6,9 m3 pour une charge utile maxi de
1 200 kg. La variante VU ne bénéficie malheureusement pas de la nouvelle chaîne de traction de l’EQV et doit se contenter de la version avec le moteur de 114 ch permettant une vitesse maxi de 120 km/h et une autonomie de 150 km (NEDC).

Volkswagen T6-e
La version 100 % électrique du Transporter développé par ABT va être lancée d’ici la fin de l’année. Le moteur électrique affiche une puissance de 83 kW (113 ch) et un couple maxi de 200 Nm. Les batteries (d’une puissance de 37,3 kWh) sont garanties 8 ans ou 160 000 km. Elles offrent une autonomie de 106 km (WLTP) si limité à 120 km/h ou 138 km si limité à 80 km/h. Le T6-e ne sera disponible qu’en une seule taille L2H1 affichant un volume utile de 6,7 m3 et une charge utile maxi de 1 096 kg. Le Transporter électrique sera proposé en une finition unique avec climatisation, radars arrière, vitres électriques, ainsi qu’une radio avec AppConnect.

 

Bilan essai Opel Vivaro-e

Opel Vivaro-e (2020)

L’Opel Vivaro-e est le premier de la famille (Jumpy, Vivaro, Expert et Proace) que nous essayons en version 100 % électrique. La chaîne de traction, déjà présente sur d’autres voitures du groupe PSA, est parfaitement adaptée à la conduite du Vivaro et elle n’altère pas son volume de chargement. L’obstacle du tarif peut être levé en cumulant bonus et subventions locales. Pour les professionnels qui empruntent chaque jour un trajet planifié, la solution électrique est à regarder de très près. Il faudra installer une Wallbox dans l’entreprise pour éviter le casse-tête de la recharge sur borne publique.

On aime

  • Agrément de conduite
  • Silence à bord
  • Volume de chargement préservé
  • Bonus et subventions locales

On regrette

  • Position pédale de frein
  • Détails de finition
  • Le casse-tête de la recharge publique
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours