Essai Peugeot 308 SW (2022). Au volant d'un prototype du break
habillage
banniere_haut

Essai Peugeot 308 SW (2022). Au volant d'un prototype du break

Peugeot a confié à L'argus le volant de prototypes de sa nouvelle génération de 308 SW facturée à partir de 25 800 €. Les changements par rapport à la précédente version sont notables et pourraient ne pas plaire aux puristes de la marque française. Mais tous les réglages ne sont pas terminés...

Par Florian Chopin
Publié le Mis à jour le

Peugeot a confié à L'argus le volant de prototypes de sa nouvelle 308 SW très camouflée !

Thomas Antoine

[Mis à jour le 20/09/2021] Après notre séance au volant d’un prototype, et plus spécifiquement du break SW, place à la version de série pour se faire un avis définitif sur la nouvelle 308. Si le premier roulage a eu sur les routes des ballons d’Alsace, non loin de l’usine de Mulhouse (Haut-Rhin), où la 308 est désormais fabriquée, notre essai de la version 1.5 BlueHDi 130 s'est déroulé dans le Sud de la France.

***
 

La nouvelle Peugeot 308 SW en chiffres

Le camouflage est imposant et ne laisse rien transpirer des surprises concoctées par les designers Peugeot sur la partie arrière. Ce break est plus grand que l’ancienne génération et affiche 4,64 m de longueur, pour un empattement similaire de 2,73 m. C’est 5,5 cm de plus que celui de la 308 Berline de nouvelle génération. Sous le capot, le break dispose des mêmes propositions moteurs que la nouvelle berline : deux essence (110 et 130 ch), un diesel (130 ch) et deux hybrides rechargeables (180 et 225 ch), dont les électromoteurs sont alimentés par une batterie d’une capacité de 12,4 kWh.

La boîte automatique est proposée en option sur les déclinaisons 130 ch. Aucune mouture 100 % électrique n’est prévue sur ce break, malgré le fait que la berline pourra recevoir la sienne courant 2023. Au programme de la journée, Peugeot nous propose de prendre le volant des versions PureTech 130 BVA et hybride rechargeable 225… Clairement, le diesel n’est plus en odeur de sainteté.
 

Au volant du prototype 308 SW

peugeot 308 sw prototypes 2021 direction
La direction de ce prototype de 308 SW manque de fermeté. Peugeot annonce que cela sera corrigé.

Pour une fois, la planche de bord des prototypes n’est pas camouflée. En effet, le break adopte exactement le même i-cockpit que la berline présentée il y a quelques mois. Nous pouvons ainsi profiter de l’accès aux commandes pour vérifier la nouvelle ergonomie. Nos modèles sont équipés des i-Toggles, ces éléments tactiles placés sous l’écran de 10 pouces du système d’info-divertissement. Ils sont paramétrables pour accéder rapidement à certaines fonctions. Plus pratique que la navigation dans les sous-menus d’un écran tactile, le système n’est toutefois pas aussi ergonomique que des boutons physiques : il faut quitter la route du regard pour savoir quel poste activer.
 

Une philosophie orientée confort 

peugeot 308 sw prototypes 2021 confort
Depuis la 208, Peugeot a choisi une orientation plus typée confort pour ses nouveaux modèles. C'est aussi le cas pour la 308 SW.

Après s’être remis en mémoire le comportement de l’ancienne génération, le changement par rapport à la nouvelle 308 est flagrant, notamment dans sa version PureTech 130. « Les retours clients montraient une volonté d’aller vers plus de confort » nous explique Jean-Michel Hamann, technicien synthèse clients P52 (code interne pour le break 308). Le réglage des suspensions est clairement orienté dans ce sens, au détriment parfois d’un toucher de route dynamique. Un équilibre que la 308 II avait su parfaitement gérer. Le résultat n’est pas désagréable, mais cela n’a pas le ressenti attendu sur une Peugeot.

Cette orientation confort est assumée par la marque, qui a pris ce virage avec la récente 208. Un choix apparemment payant au vu des ventes de la citadine. Toutefois, en passant sur une version PHEV 225 ch, les réglages sont encore différents : la caisse s’avère mieux tenue, et elle offre un équilibre plus proche de ce que l’on attend d’une Peugeot. « En raison du poids supplémentaire de la batterie, nous avons affermi les suspensions. Celles de la version thermique sont effectivement plus souples », confirme notre interlocuteur.
 

Des prototypes à peaufiner

peugeot 308 sw prototypes 2021 P52
Jean-Michel Hamann, technicien synthèse clients P52, assure que les prototypes conduits seront améliorés.

Les relances sont franches, notamment avec cette offre PHEV, mais les passages de rapport manquent parfois de réactivité, y compris en mode manuel. À noter que les palettes de changement de vitesses sont désormais solidaires du petit volant. Concernant le freinage, l’attaque de la pédale affiche une certaine mollesse, qui oblige à forcer plus que nécessaire pour obtenir un réel mordant. Un défaut récurrent sur les modèles hybrides rechargeables. Toutefois, le plus désagréable provient surtout de l’inconsistance de la direction. Il faut passer en mode Sport pour disposer d’une véritable sensation de rappel dans le volant. Jean-Michel Hamann avoue que, sur ce point, « il ne s’agit pas encore des réglages définitifs ». Soit, nous reviendrons dessus lors des premiers essais des véhicules de série, prévus à la rentrée. La berline et le break seront alors au programme.

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
ericsve Le 18/08/2021 - 23:25
Franchement on la dé badge et : On dirait une Opel! Si c'est la nouvelle direction stylistique , soit!... Après tout je ne livre ici que mon sentiment de client de la marque. Pour tout le reste fanch67512 à tout dit! Je souhaite cependant que le lion en vende des millions pour faire tourner nos usines , bureaux de design, comm...etc
308Yves74 Le 18/08/2021 - 09:32
Bonjour, J'ai possédé pendant cinq ans et 90000 km une 308 Puretech 110 berline. Une excellente auto : fiable, dynamique et économique. Le seul reproche que je lui adressais était la sécheresse de sa suspension arrière sur revêtement bosselé ou irrégulier, fréquent dans ma région. On peut imaginer que si Peugeot a cherché à améliorer le confort de suspension dans la nouvelle génération de 308, ce ne sera pas pour sacrifier les qualités dynamiques de sa production et la réputation de la marque...
Paulo56 Le 24/06/2021 - 08:59
Elle n'a jamais été belle cette 308, et pas très fiable, d'ou son succèss très mitigé en Europe. Il était temps qu'elle change son comportement et devienne enfin, plus confortable, à l'image de Renault et autres.
Voir tous les commentaires (5)