Vous êtes ici :

Essai Peugeot 508 SW vs Peugeot 3008 : break ou SUV, lequel choisir ?

Page 2Essai Peugeot 508 SW vs Peugeot 3008 : break ou SUV, lequel choisir ? 

Notre essai comparatif démarre en ville, où le 3008 se montre le plus agréable à mener. Sa position de conduite surélevée et ses surfaces vitrées supérieures servent la visibilité périphérique, ses 33 cm de moins en longueur multiplient les possibilités de stationnement, alors que son 1.5 diesel, pourtant identique à celui de la 508 SW, gronde légèrement moins lors des douces accélérations.

Cette hiérarchie s’inverse précisément sur route où, malgré un poids identique, accélérations et relances de la 508 SW apparaissent légèrement plus efficaces. Ses bruits d’air sont aussi mieux contenus sur autoroute, grâce à un aérodynamisme plus favorable qui profite aussi à la consommation (similaire à faible allure, mais inférieure de 0,6 l/100 km à 130 km/h).

Peugeot 508 SW travelling avant gauche
Peugeot 508 SW
Peugeot 3008 travelling avant gauche
Peugeot 3008

Sa qualité marquante éclate toutefois sur les bosses et ce, même sans suspension pilotée (indisponible en 1.5 BlueHDi 130) : plaque d‘égouts, nid de poule, raccord de chaussée, la moelleuse 508 SW semble survoler les obstacles quand le 3008, forcément plus ferme pour compenser son centre de gravité haut perché, génère davantage de trépidations, notamment à faible allure.

Avec les "petites" roues de 17 pouces et la suspension classique, la 508 SW semble survoler les bosses : quel confort !

Sensible en passant d’un modèle à l’autre, le confort moindre du 3008 est toutefois loin de le rendre invivable et pour le reste, nos deux lionnes collectionnent les points communs. Leur direction précise sert un train avant efficace, leur train arrière reste imperturbable en situation d’urgence.

Peugeot 508 SW travelling arriÃÃ ¡re gauche
Peugeot 508 SW
Peugeot 3008 travellin arriÃÃ ¡re gauche
Peugeot 3008

Et leur diesel de 130 ch suffit à la tâche… même s’il faut puiser dans ses ressources quand la voiture roule chargée. Sur ce point, la boîte automatique à huit rapports devient une alliée idéale, en rétrogradant rapidement lors d’un besoin de puissance et avec davantage de douceur que l’EAT8 des versions à essence.

Dans les deux cas, un mode Sport dynamise les gestions électroniques (accélérateur plus sensible, passages de rapports plus prompts, sonorité amplifiée via les haut-parleurs), des palettes derrière le volant commandent le mode manuel, mais la 508 SW est la seule à disposer d’une position Eco. Un 3008 meilleur en ville, une 508 SW plus agréable ailleurs, tout dépendra donc, à ce stade, de l’usage principal du « bestiau ». Mais, attendons la suite.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (6)
gegemalaga

Le vrai choix ne serait il pas à faire entre ...une autoroutière ...et une mixte route /ville ? Vous ditent bien : "dans l'une , on " monte s'assoir " dans l'autre on " descent " ...et c'est tout la difference , surtout avec ...l'age .

denis.cochin794

Oulala Minotaure si tu additionnes comme tu écris alors c’est le bon choix que tu as fait......

P4trick

Je comprends l'engouement de masse pour le 3008 mais perso je n'aime ni la calandre, ni le tableau de bord. Les modèles teutons sont moins tape à l'oeil et plus classiques. Chacun ses goûts

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 3008
Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 508