Vous êtes ici :

Essai Porsche 718 Boxster S : premier test du Boxster quatre cylindres

vue avant Porsche 718 Boxster S
Rebaptisé 718, le Boxster abandonne son légendaire moteur flat-6 Porsche au profit d'un quatre cylindres turbo délivrant 300 ch ou 350 ch en version S ici essayée.

Le restylage du Boxster confine à la révolution : nouvelle appellation, carrosserie entièrement redessinée et... nouveau quatre cylindres à plat turbocompressé remplaçant le mythique flat-6 atmosphérique. Et si Porsche avait cassé son jouet ? Réponse dans cet essai.

Voiture à l'essai : Porsche 718 Boxster S

À partir de
68 750 €
3 600 € de malus

Page 1Essai Porsche 718 Boxster S : premier test du Boxster quatre cylindres 

Inutile de s’émouvoir plus longtemps : oui, les nouvelles Porsche 718 Boxster et 718 Cayman troquent leurs illustres flat-6 atmosphériques pour de simples 4 cylindres turbo, mais nous n’avons plus assez de larmes pour pleurer encore cette annonce. Après tout, Porsche ne fait qu’anticiper les limites de CO2 imposées par Bruxelles et gageons qu’en interne, aucun ingénieur ne soit particulièrement ravi de cette évolution.

face Porsche 718 Boxster S
Hormis le couvercle de coffre arrière, le pare-brise et la capote, aucun élément de carrosserie du 718 Boxster n'est repris de l'ancien Boxster.

Ayons plutôt une pensée pour cette équipe de courageux, qui ont réussi à adapter les nouveaux blocs dans une carcasse de Boxster non conçue pour, initialement : la position centrale du moteur ne facilite ni l’admission en air, ni le refroidissement du moteur, particulièrement exigeantes sur un flat-4 turbo. Les écopes latérales, agrandies, ne sont que la partie visible d’une drôle d’usine à gaz interne… (lire notre article Porsche 718 Boxster)

 

Chant cultivé pour le 718 Boxster

Pour nos ingénieurs précités, le deuxième défi concernait évidemment la sonorité. C’est cette fois le système d’échappement qui a animé leurs nuits blanches mais, hélas, talent ne rime pas toujours avec magie : à l’usage, le bruit du 718 Boxster n’émouvra pas le Porschiste patenté, ni même le fan de Subaru sensible au fameux grommellement de « machine à coudre » du seul autre 4 cylindres à plat turbocompressé du marché. Nous y reviendrons.

Notre devoir d’objectivité nous oblige à saluer les progrès annoncés par rapport aux anciens blocs, sensibles en matière de puissance (+ 35 ch), et spectaculaires en matière de couple : 60 Nm de hausse pour le 718 Boxster S (420 Nm), et même 100 Nm supplémentaires pour le 718 Boxster (380 Nm). A l’inverse, la consommation chute de 13 % en moyenne et influe favorablement sur les émissions de CO2… et le malus.

 

Prix Porsche 718 Boxster

Le tarif de la nouvelle Porsche 718 Boxster démarre à 56 000 €. C’est 3 125 € de plus que l’ancien Boxster, mais le nouveau abaisse franchement son écotaxe : 2 200 € maximum, contre 3 600 € (boîte PDK) voire 6 500 € (boîte manuelle) auparavant. La dotation de série s’enrichit d’un écran tactile de 7 pouces, mais il faut ajouter 1 560 € pour l’équiper de la navigation GPS puis 1 188 € pour y adjoindre Wi-Fi, info trafic, Google Street View, etc. Bienvenue chez Porsche…

boite de vitesses Porsche 718 Boxster S

Facturée 2 850 € en option, la boîte PDK revient en fait à 1 450 € sur le 718 Boxster S : ses émissions de CO2 moindres font chuter le malus de 3 600 €
à 2 200 €.

Le prix de notre 718 Boxster S d’essai évolue dans les mêmes proportions : 68 750 € contre 64 790 € auparavant, mais 3 600 € d’écotaxe au lieu de 8 000 € en BVM (2 200 € au lieu de 4 000 € en PDK). Fermons le chapitre des prix en annonçant que la déclinaison coupé, le 718 Cayman (présenté au salon de Pékin en avril et commercialisé à la rentrée 2016) sera pour la première fois de son existence placée moins chère que le Boxster. Mais, assez parlé de tarif !

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (4)
cguk186

et juste pour la sonorité je basculerais directement au 3 cylindre (oui trois) !

verbeurgtluc602

J'ai une 981 et ai récemment essayé une 718. Je peux dire objectivement et pas stupidement répéter le même refrain que le nouveau bloc pousse beaucoup plus fort et que la sonorité n'est pas dénuée de charme et à la limite plus rugueuse et plus sportive

lesablais273

Porsche a effectivement tué son jouet ! Je suis heureux d'avoir acheté un Cayman 6 cylindres avant de voir apparaître le 4 cylindres turbo. Chez Porsche France, tout le monde est conscient que le nouveau bruit va poser un problème auprès de la clientèle. Gros risque pour Porsche avec cette évolution.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Porsche Boxster