Essai Porsche Cayenne 2018 : notre avis sur le Cayenne S
habillage
banniere_haut

Essai Porsche Cayenne 2018 : notre avis sur le Cayenne S

Le premier SUV de l'histoire Porsche dégaine sa troisième génération : design et châssis allégés, présentation intérieure nettement modernisée, et trois moteurs 100% essence au lancement. Pour notre premier essai, nous avons conduit la version intermédiaire, le Cayenne S fort de 440 ch. Verdict ?

Publié le Mis à jour le

Déjà commandable et livré en décembre 2017, le nouveau Porsche Cayenne démarre au prix de 77 184 €. Le Cayenne S ici à l'essai débute à 94 464 €.

CLEMENT CHOULOT

« Un SUV Porsche, ça ne marchera jamais », disaient les grincheux en 2002. 770 000 Cayenne écoulés plus tard (dont 270 000 du premier et 500 000 du second), Porsche peut sourire… mais pas s’emballer, au lancement de sa troisième génération : entre temps, sur ce juteux marché, la concurrence s’est organisée.

Sous cet angle, difficile de différencier le nouveau Cayenne de la génération précédente : partie avant similaire, empattement inchangé.

Aux pionniers BMW X5 et Mercedes Classe M (devenu GLE) s’est ainsi ajouté une kyrielle de vastes 4x4, aussi luxueux que sportifs : SUV à toit bas BMW X6 et Mercedes GLE Coupé, spectaculaire Range Rover Velar, étonnant Volvo XC90, sans oublier l’Audi Q7 et sa virulente version SQ7. Un dernier modèle dont le nouveau Cayenne emprunte d’ailleurs la plate-forme (partie centrale et avant), en prenant soin d’y ajouter moult arguments « maison ».

 

Un Cayenne plus sportif que jamais ?

Toit abaissé (- 1 cm), voies élargies (+ 2 cm) et partie arrière superbement affinée l’annoncent : le Cayenne compte rester le plus sportif de la bande. Sa nouvelle plate-forme réduit son poids jusqu’à 65 kg. Ses barres antiroulis actives ne sont plus commandées hydrauliquement mais électro-mécaniquement (réseau de bord 48V), pour bonifier leur réactivité.

Les évolutions esthétiques prennent du relief à l'arrière : pourtant plus long (+ 6 cm) et plus large (+ 2 cm), le nouveau Cayenne paraît bien moins massif

Ses roues arrière deviennent directrices, et sa monte pneumatique mixte (comprenez plus large à l’arrière qu’à l’avant) s’inspire d’une certaine 911.
Quant à sa majesté Cayenne Turbo, il inaugure des disques de frein à traitement tungstène (rehaussant leur endurance de 30%) et un becquet extractible magicien : il se déploie à haute vitesse pour renforcer la stabilité, voire se braque à la verticale, façon aérofrein, pour réduire la distance de freinage de deux mètres depuis 250 km/h. On parle bien d’un SUV ?

A RELIRE. Tous les secrets techniques du nouveau Cayenne

 

Gamme et prix Porsche Cayenne 2018

Cette promesse de dynamisme se confirme par le renouvellement des moteurs, tous plus puissants et empruntés à la vive Panamera : V6 3.0 turbo de 340 ch pour le Cayenne (+ 40 ch), V6 2.9 biturbo de 440 ch pour le Cayenne S (+ 20 ch), et V8 biturbo de 550 ch pour le Cayenne Turbo (+ 30 ch). Une offre 100% essence qui risque d’handicaper le nouveau Cayenne en France, affublé d’un malus maximal quelle que soit sa motorisation :

  Cayenne Cayenne S Cayenne Turbo
Prix 77 184 € 94 464 € 141 744 €
Malus 2018 10 500 € 10 500 € 10 500 €

Les effrayés de l’écotaxe devront attendre les versions hybrides rechargeables courant 2018 (probablement E-Hybrid 462 ch et Turbo S E-Hybrid 680 ch), le Cayenne diesel n’étant pas encore annoncé officiellement : Porsche ne rééditera pas l’erreur d’y implanter le V6 TDI d’origine Audi accusé de triche, et planche sur le développement d’un bloc diesel inédit, promis irréprochable.

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours