Essai Renault Express Van 2021 : l'essence de la fourgonnette
habillage
banniere_haut

Essai Renault Express Van 2021 : l'essence de la fourgonnette

La nouvelle fourgonnette de Renault, l'Express Van, vient compléter la gamme d'utilitaires de la marque par le bas. Il ne s'agit pas pour autant d'une fourgonnette au rabais, même si elle reprend la caisse de l'ancien Dacia Dokker.

Par Guillaume Geneste
Publié le Mis à jour le

L'Express Van vient compléter la gamme VU de Renault par le bas. Mais il ne s'agit pas pour autant d'une fourgonnette au rabais.

ETIENNE ROVILLE

RENAULT Express Van 1.3 TCe 100ch Confort

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 100 ch
  • - Lancement : Mars 2021
  • - A partir de 22 080 €
  • - 2940 € de malus.

[Mise à jour le 11/06/2021] Après le premier essai du Renault Express 2021, nous l'avons confronté au Kangoo Van pour bien cerner les différences entre les deux nouvelles fourgonnettes de Renault.

A LIRE. Essai comparatif : le Kangoo Van 2021 défie l'Express Van

***

Renault aime jouer avec son histoire. Voici que le constructeur au losange vient compléter son offre de fourgonnettes avec l’Express Van. Une appellation qui fleure bon les années 1980 (souvenez-vous du remplaçant de la mythique 4L fourgonnette sur base de Supercinq) et dont se sert encore le Kangoo 2 dans ses versions utilitaires. Le Renault Express prend place dans la gamme en dessous du nouveau Kangoo en offrant un rapport prix/prestation attractif. Il ne s’agit cependant plus d’une fourgonnette low cost, même si la caisse est toujours celle de feu le Dacia Dokker Van. Tout le reste (trains roulants, motorisations, intérieur, équipements…) a été revu pour offrir un modèle dans l’air du temps, tant du point de vue du comportement routier que du confort.

Express utilitaire 2021 renault
La face avant est proche de celle du nouveau Kangoo et s'inspire des derniers modèles automobiles du Losange.

Prix Renault Express Van

Le Renault Express Van est disponible avec un moteur essence (1.3 l TCe 100 ch) et un moteur Diesel 1.5 l Blue dCi décliné en deux niveaux de puissance : 75 et 95 ch. À noter que la version 75 ch est aussi disponible en version Ecoleader aux performances volontairement limitées (vitesse maxi bridée à 100 km/h) afin de réduire au minimum la consommation et les émissions de CO2. La gamme se compose seulement de deux niveaux de finition : Essentiel et Extra. Comme son nom l’indique, le premier regroupe l’essentiel en termes d’équipement, à savoir un airbag conducteur, le Stop & Start, un régulateur/limiteur de vitesse, des vitres électriques et la condamnation centralisée. Le second permet de profiter d’une fourgonnette à l'équipement satisfaisant, comprenant notamment climatisation manuelle, siège conducteur réglable en hauteur… Les tarifs positionnent l’Express Van en dessous des fourgonnettes concurrentes (Berlingo, Doblo, Partner, Transit Connect et autre Caddy Van) puisqu’ils débutent à 17 500 € HT avec le moteur essence. Les versions diesel sont proposées à partir de 17 900 € HT. Concernant les déclinaisons « haut de gamme » Confort, les tarifs varient de 18 400 à 19 800 € HT. Soit, approximativement, le prix de l’actuel Kangoo Express Confort, le nouveau Renault Kangoo grimpant d’un cran en termes de prestations.

prix renault express van
Voici une fourgonnette simple, efficace et aux tarifs attractifs : à partir de 17 500 € HT en essence et de 17 900 € HT en diesel.

Au volant

essai renault Express Van 2021
Le Renault Express Van arbore des lignes dynamiques et réussies.

Le moteur essence TCe 100 sied parfaitement à l’Express Van, une fourgonnette relativement légère (1 298 kg à vide). Ce moteur quatre cylindres à injection directe sait rester discret. Il monte facilement dans les tours, et sa suralimentation permet de disposer du couple rapidement, une donnée importante pour un utilitaire roulant généralement chargé. À noter que tous nos véhicules d’essai étaient chargés à 280 kg, permettant ainsi de mieux se rendre compte des conditions réelles de roulage au quotidien par les professionnels. Les mécaniques Blue dCi se montrent plutôt discrètes au ralenti et à faible régime mais elles deviennent plus envahissantes dans l’habitacle au fur et à mesure que leur régime augmente. Les versions 75 ch et Ecoleader sont avant tout destinées à une utilisation urbaine. Les modèles équipés des TCe100 et Blue dCi 95 affichent plus de caractère et s'avèrent très plaisants à conduire.
Au global, le comportement routier est d’un bon niveau. 
Les suspensions de l’ex-Dokker ont été intégralement revues, et le nouveau train arrière s’inspire directement de celui de l’actuel Kangoo, plus moderne. D’où davantage de confort et une meilleure tenue de route. Le freinage est efficace et facile à doser, même s’il convient de souligner que le train arrière reçoit encore des freins à tambour. Les accélérations sont convaincantes malgré des rapports de boîte (BVM6 pour tout le monde) très longs pour limiter la consommation et les émissions de CO2. Justement, le levier de vitesses est implanté un peu bas et ne tombe pas naturellement sous la main. Cependant, la sélection des rapports est bonne.
La consommation moyenne, lors de notre essai, est ressortie à 8,2 l/100 km pour le TCe et à 5,6 l/100 pour le Blue dCi 95. Malgré le fait que le volant ne soit ajustable qu’en hauteur et pas en profondeur, il est possible de trouver une bonne position de conduite, notamment grâce au réglage en hauteur du siège conducteur (sur finition Confort). La vision vers l’avant est bonne malgré les montants de pare-brise un peu épais. L’Express peut disposer (en option à 400 € HT sur la finition Confort) d’un système de rétrovision par caméra et écran, ce dernier prenant la place de l’habituel rétroviseur central. Un système très efficace et particulièrement utile sur les véhicules tôlés. Pour combler l’angle mort côté droit, l’Express Van peut recevoir, comme ses grands frères Trafic et Master, un miroir convexe « Wide View » (option à 50 € HT sur la finition Confort). Des équipements très utiles lors de la conduite en ville et qui peuvent être aussi complétés par la caméra de recul et les radars de stationnement. Enfin, il est possible de disposer d’un éclairage à LED, plus puissant et moins gourmand que le système classique.

tenue de route renault express van 2021
Si l'Express Van reprend la caisse du Dokker, tout le reste, y compris les trains roulants, est nouveau. Le comportement routier est bon.

À bord

planche de bord renault express van 2021
La planche de bord adopte le style des dernières autos de la marque.

L’Express Van sait se faire accueillant avec sa planche de bord directement inspirée des dernières automobiles de la marque. Elle comprend de très nombreux espaces de rangement, y compris une boîte à gants avec couvercle, prises USB et prise 12 V sur le dessus, en face du conducteur. Par rapport à celle des Berlingo et Combo, le couvercle peut rester ouvert, ce qui facilite la dépose et la prise d’objets. Si elle fait intégralement appel à du plastique dur, elle arbore un design plaisant. Le tableau de bord (avec un compte-tours sans zone rouge et un compteur gradué jusqu’à 210 km/h – un peu optimiste) est identique quelle que soit la motorisation. Il n’y a pas de petits profits… La plupart des commandes sont très classiques chez Renault, notamment celle des rétroviseurs électriques ou le Commodo pour la radio. À noter l’apparition d’un volant multifonction, qui regroupe notamment les commandes du régulateur-limiteur de vitesse ou de l’ordinateur de bord (dont l’écran est au centre du tableau de bord). En revanche, quelques détails de finition sont à déplorer, à commencer par la commande de réglage de hauteur des phares, implantée en bas de la planche de bord à gauche du conducteur et qui semble sortie d’une autre époque. Quant à l’emplacement de recharge par induction pour smartphone, elle se situe en bas, entre les deux sièges, contre la cloison de séparation et derrière le levier de frein à main. Pas idéal, et le propriétaire du portable risque de « perdre » son précieux appareil sous les sièges.

Sièges Renault Express Van
Les sièges offrent un maintien satisfaisant. Celui du conducteur est réglable en hauteur sur la version Confort.
Rangements renault Express Van
La trappe située au-dessus de la planche de bord intègre deux prises USB et une prise 12 V. Pratique pour recharger son smartphone à l'abri des regards.
Tableau de bord renault express van
Le tableau de bord est identique sur les versions essence et diesel.
Esaylink navigation multimédia renault Express van
Le système multimédia EasyLink offre un écran tactile de 8 pouces avec ou sans navigation.
Climatisation renault express van
Les touches piano et les commandes de chauffage-climatisation reprennent le style des autos de la marque.
Boîte vitesse fourgonnette renault express van 2021
Le levier de commande de la boîte mécanique à six rapports est placé trop bas.


Un espace utile important

Du côté de l’espace de chargement, rien que du très classique. Les portes arrière sont de type deux-tiers un-tiers et elles s’ouvrent à 180 degrés pour faciliter le chargement. Quant à la porte latérale coulissante, elle arrive en série côté droit. En série, la cloison est tôlée, mais il est possible de profiter d’une cloison grillagée rabattable (option à 600 € HT). Rien de révolutionnaire donc, mais là encore l’Express Van sait se distinguer par la largeur de sa porte latérale coulissante (716 mm), sa longueur utile de 1 915 mm et sa largeur intérieure maxi de 1 416 mm (largeur entre les passages de roue de 1 170 mm permettant d’emporter une Europalette). En tout, l’Express Van offre un volume utile de 3,3 m3, une valeur au cœur de la catégorie.

Largeur ouverture porte latérale coulissante renault
Les portes latérales coulissantes offrent une grande largeur d'ouverture : 716 mm.
charge utile maxi Express Van renault
Les véhicules d'essai étaient chargés à 280 kg. La charge utile maxi de la version TCe est de 780 kg.
Portes AR renault Express Van 180°
Les portes arrière s'ouvrent à 180 degrés.

Concurrence

À ce niveau de tarif, l’Express Van n’a pas beaucoup de concurrence. Les leaders du secteur (Renault Kangoo, Citroën Berlingo et Peugeot Partner) s’affichent environ 1 000 € plus cher. Seuls restent en lice le Ford Transit Connect en version essence 1.0 Ecoboost 100 ch (à 17 760 € HT) et l’Opel Combo Cargo en version essence 1.2 110 ch (à 18 090 € HT). Les Fiat Doblo, Toyota Proace City et Volkswagen Caddy Van naviguent eux aussi à des tarifs supérieurs. Il convient néanmoins, pour être rigoureux, de comparer les équipements de série sur les versions dites d’entrée de gamme, la plupart des concurrents offrant le volant réglable en hauteur et en profondeur et certains même la climatisation en série.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours