Vous êtes ici :

Essai Renault Mégane 1.3 TCe 115 : le test de l'essence premier prix

voir les photos
Renault Mégane Zen grise action avant droite
La Renault Mégane 1.3 TCe 115 démarre au prix de 21300 euros, et devient donc la moins chère du catalogue.

Après les TCe 140 et 160, la Renault Mégane a accueilli fin 2018 la dernière déclinaison du moderne 1.3 turbo : le TCe 115, qui devient donc sa version d'appel. La Mégane essence à 21 300 € est-elle recommandable ?

Voiture à l'essai : Renault Megane 1.3 TCe 115

À partir de
21 300 €
70 € de malus

Page 1Essai Renault Mégane 1.3 TCe 115 : le test de l'essence premier prix 

Paresseux à bas régime, quelconque au-delà, porté sur la boisson lors des sollicitations : l’ancien 1.2 TCe n’a jamais vraiment brillé sous le capot de la Mégane à essence, qui l’utilisait en versions 100 ch et 130 ch depuis 2015. L’arrivée du moderne 1.3 TCe, conçu avec Mercedes et pétri de technologie, a toutefois redistribué les cartes mi-2018 : souplesse bien supérieure, belle réactivité lors d’un besoin de puissance.

Renault Mégane Zen grise action arriÚre droite
Renault Mégane Zen grise moteur

Et des consommations raisonnables, même sans système de désactivation de cylindres réservé à l’onéreuse Classe A. Restait à savoir si la version la plus modeste du 1.3 TCe, forte de 115 « petits » chevaux, rééditait les qualités de ses grands frères TCe 140 et TCe 160…


Equipements et prix Mégane 1.3 TCe 115

A 21 300 € en prix d’appel, la Mégane 1.3 TCe 115 démarre 3 800 € moins cher que le TCe 140. Un écart conséquent mais logique, la version TCe 115 étant la seule à s’associer au niveau de finition Life, modestement doté : clim’ manuelle, enjoliveurs, écran central monochrome et non tactile, pas d’accoudoir entre les sièges avant.

Renault Mégane Zen grise R-Link 2 7''
Renault Mégane Zen grise jante avant gauche

A 23 300 €, la Mégane TCe 115 Zen reste 1 800 € moins chère que la TCe 140 équivalente et devient plus recommandable : clim’, feux et essuie-glaces automatiques, clef mains-libres, radar de recul, jantes alliage, écran tactile de 7’’. Mais des compatibilités Android Auto et Apple CarPlay toujours facturées en supplément (600 €), et curieusement couplées à la navigation GPS R-Link à applications connectées… qui deviennent dès lors superflues. La série spéciale Limited à 23 900 € répare toutefois ce défaut (voir cascade d’équipements en page 2).
 

Au volant de la Mégane 1.3 TCe 115

Notre essai démarre en ville, où nous retrouvons intact l’agrément du 1.3 TCe : belle souplesse dès 1 500 tr/min, sonorité contenue, aucun à-coup dans une circulation en accordéon. Et un système Stop & Start discret, qui coupe le moteur sous 6 km/h environ puis le redémarre sans soubresaut. Sur ces points, la Mégane profite de son architecture à quatre cylindres, généralement moins rugueuse que les trois cylindres concurrents lors des évolutions à bas régimes.

Renault Mégane Zen grise filé droit

Seul regret, dans cet environnement urbain : l’indisponibilité de la boîte robotisée EDC (proposé sur les TCe 140 et 160 contre 1 700 €), qui aurait bonifié la progressivité des démarrages, ici entachée par un accélérateur un peu trop sensible et une course d’embrayage limitée. Le défaut s’amenuise toutefois avec l’habitude, et n’a plus cours sur route où la Mégane TCe 115 continue d’étonner.

Son secret ? Une valeur de couple généreuse de 220 Nm dès 1 500 tr/min, qui constitue simplement le record du segment à ce niveau de puissance : Ford Focus 1.0 EcoBoost 125, Peugeot 308 1.2 PureTech 110, Volkswagen 1.0 Golf TSI 115, toutes culminent à 200 Nm (205 Nm pour la 308). L’évolution par rapport à l’ancien 1.2 TCe est encore plus flagrante, puisqu’ il annonçait 205 Nm en version 130 ch, et seulement 175 Nm en version 100 ch.

Grâce à son couple généreux et sa boîte bien étagée, la Mégane TCe 115 ne manque jamais de nerf sur la route

Pour le conducteur, cette valeur permet bien des opérations : repartir sur un filet de gaz en troisième après un dos d’âne, conserver la sixième dans les longues rampes d’autoroute, ne rentrer qu’un seul rapport lors d’un dépassement « osé ». Au point que le recours au TCe 140 apparaît superflu en conduite apaisée, sauf à évoluer souvent au-delà de 4 000 tr/min où le TCe 115 n’a logiquement plus grand-chose à exhiber.

Renault Mégane Zen grise action vue de haut
Renault Mégane Zen grise action arriÚre droite

L’ultime qualité du 1.3 TCe réside dans sa consommation en conditions réelles, pas plus élevée que l’ancien 1.2 malgré ses performances bien supérieures : 7,3 l/100 km sur autoroute (vallonnée), 5,1 l sur route (à 80 km/h stabilisés), et 6,7 l en ville (sur un trajet certes très fluide) relevés lors de notre essai. Sur petits trajets, la consommation urbaine pourra toutefois augmenter, le 1.3 TCe souffrant d’un régime de ralenti élevé et d'un système Stop & Start inactif tant qu’il n’est pas à température.
 

A bord de la Mégane Zen

Renault Mégane Zen grise vue embarquée
La Mégane 1.3 TCe 115 s'associe uniquement aux finitions Life, Zen et Limited, qui ne peuvent disposer pas du fameux écran tactile vertical de 8,7''.
Renault Mégane Zen grise ecran 7 pouces
Dès le niveau Zen vient cet écran 7'' horizontal... sans navigation intégrée ni Android Auto/Apple CarPlay.
Renault Mégane Zen grise compteurs
Il accueille en revanche le compteur central à affichage numérique, qui remplace les aiguilles du niveau Life.

Renault Mégane Zen grise banquette
Aux places latérales, la Mégane est un peu plus accueillante qu'une 308... mais moins qu'une Focus.
Renault Mégane Zen grise coffre
Le coffre pointe à 384 l en 5 places mais reste accidenté, sièges rabattus. Et le seuil est épais.

 

Concurrence Mégane 1.3 TCe 115

A ce niveau de puissance en essence, rares sont les compactes à mobiliser plus de trois cylindres sous leur capot, à l’image des Ford Focus 1.0 EcoBoost 125, Kia Ceed et Hyundai i30 1.0 T-GDi 120, Opel Astra 1.0 EcoTec 105, Peugeot 308 1.2 PureTech 110, Volkswagen Golf 1.0 TSI 115. Volkswagen et Hyundai exceptées, toutes démarrent à environ 21 000 €, au niveau de la Mégane TCe 115 (21 300 €). Il faut toutefois recourir aux séries spéciales chez les françaises (Limited sur Mégane à 23 900 €, Style sur 308 à 23 700 €) pour bénéficier d’un rapport prix/équipement aussi intéressant que chez Kia, Ford ou Opel.

Ford Focus bleu travelling avant
Kia Ceed bleu travelling avant
Peugeot 308 action avant
Toyota Corolla rouge travelling avant

Dans cette période CO²-phobe, il faut aussi penser à la nouvelle Toyota Corolla, lancée en février 2019 en version hybride de 122 ch. L’agrément est encore supérieur en ville, mais inférieur sur route où la boîte à variateur emballe le moteur thermique lors d’un besoin de puissance. Tout dépendra donc de l’usage principal… et du budget disponible : la japonaise démarre à 26 950 € minimum.
 

Bilan de l’essai Mégane 1.3 TCe 115

Notre avis sur la Mégane TCe 115 pourrait se résumer en une question : pourquoi dépenser plus ? Souple et doux en ville, performant sur route, pas effrayé par l’autoroute, le plus modeste des 1.3 TCe montre une polyvalence rare pour un moteur « premier prix ». A moins d’apprécier la conduite dynamique, le TCe 115 se pose comme le nouveau choix judicieux de la famille Mégane. Dommage, dès lors, qu’il ne puisse s’associer aux finitions les plus hautes (Intens, GT Line) et surtout, à la boîte robotisée EDC réservée aux TCe 140 et 160.

A LIRE. Mégane TCe 115 vs Blue dCi 115 : le match essence/diesel

 

On aime

  • Les performances très correctes, rapportées à la puissance
  • Le rapport confort/comportement routier
  • La consommation maîtrisée…

On regrette

  • …hormis à froid
  • La boîte EDC et les finitions hautes indisponibles en TCe 115
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Otto Moto

En enlevant les émoluments et frais d'avocats de Carlos, on arrive à quel prix ?

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Megane