Vous êtes ici :

Essai Renault Mégane 1.3 TCe (2018) : le moteur qui lui manquait

renault megane 1.3 Tce nouveau
La Renault Mégane TCe reçoit un nouveau moteur à essence en 2018 qu'elle partage avec la Mercedes Classe A.

La Renault Mégane n'a jamais été convaincante en version essence de milieu de gamme. Tout change avec l'arrivée du moderne 1.3 TCe de 140 ch, élaboré conjointement avec Mercedes. Nous l'avons essayé sur la version Estate avec la boîte robotisée EDC7.

Voiture à l'essai : Renault Megane Estate 1.3 TCe 140 ch EDC Intens

À partir de
29 500 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Renault Mégane 1.3 TCe (2018) : le moteur qui lui manquait 

La Renault Mégane 4 a toujours été bien pourvue côté diesel, avec le sobre 1.5 dCi et le tonique 1.6 dCi. Mais avec le retournement du marché vers les moteurs à essence, la Mégane avait moins de répondant dans sa proposition de cœur de gamme, puisque son 1.2 TCe de 130 ch n’a jamais réellement convaincu en termes d’agrément et de consommation. La Mégane essence a fini de manger son pain noir : l’arrivée du moderne quatre cylindres 1.3 TCe change la donne à tous points de vue.

 

Prix Mégane Estate 1.3 TCe 140 EDC7

Renault Mégane Estate 1.3 TCe EDC7 Intens au prix de 29 500 €.
Renault Mégane Estate 1.3 TCe EDC7 Intens au prix de 29 500 €.

Il y a encore au catalogue des Mégane essence TCe 100 pour former un prix d’appel (19 700 € en finition Life). Mais il ne faut pas s’y tromper : il s’agit des versions avec le « vieux » 1.2 TCe. Pour bénéficier du nouveau 1.3 TCe, il faut viser le TCe 115 (20 700 € en Life), le TCe 140 qui démarre au niveau Zen (24 500 €) ou le TCe 160 disponible à partir d’Intens (28 000 €).

Notre Mégane Estate 1.3 TCe 140 d’essai en finition Intens et boîte robotisée EDC7 est facturée 29 500 €. En échange, on dispose d’un break qui fera le bonheur d’une jeune famille et qui reçoit un équipement de série très complet : navigation GPS, grand écran tactile, sellerie velours/cuir, éclairage d’ambiance, pack GT Line, phares Full LED et jantes en alliage de 17 pouces. Notre modèle profitait en plus des options affichage tête haute (400 €), système audio Bose (600 €) et jantes de 18 pouces (500 €).

 

Au volant de la Mégane 1.3 TCe 140

renault megane 1.3 Tce en virage

Lors de l’essai de la Mégane Estate 1.2 TCe 130, nous avions relevé son manque de dynamisme, son moteur sans nervosité et sa consommation un peu forte. Cette fois, on note toujours le châssis plutôt orienté vers le confort que le dynamisme (l’empattement est rallongé par rapport  la berline), mais la Mégane gagne de l’intérêt à la conduite. Elle tire en fait les bénéfices de son nouveau 1.3 TCe développé en commun avec Mercedes (ce moteur équipe la nouvelle Classe A200 dans une exécution à 163 ch) et qui fait le plein de nouvelles technologies : distribution variable avec butées hydrauliques , injecteurs 6 trous, rampe commune à 250 bars et turbo avec soupape de décharge  à commande électrique.

renault megane 1.3 Tce nouveau
Renault Mégane Estate TCe 140
renault megane 1.3 Tce nouveau
Renault Mégane Estate TCe 140

Les chiffres parlent d’eux-mêmes par rapport au 1.2 TCe : puissance de 140 ch (+ 10 ch) et couple de 240 Nm (+ 30 Nm) disponible à un régime plus bas (1 600 tr/min au lieu de 2 000). Dans la pratique, ces bons chiffres se traduisent par un meilleur agrément de conduite. Le moteur a plus d’aisance dès le bas du compte-tours, il permet des accélérations plus toniques et des relances plus vigoureuses. Avec la boîte EDC7, le mariage est impeccable pour imprimer une conduite souple ou nerveuse et la Mégane revient dans la course en matière d’agrément face à une Peugeot 308 et son fameux trois cylindres PureTech 130.

La bonne surprise vient aussi des consommations que nous avons constatées. Sur route aux allures usuelles, il est tout à fait possible de rester dans la zone des 6 l/100 km et sur autoroute nous avons observé 7,2 l/100 km. Pour les petits et moyens rouleurs, il y a aujourd’hui matière à ne plus hésiter avec la version diesel 1.6 dCi de 130 ch, vendue 2 800 € plus chère à version comparable et qui n’est pas disponible avec la boîte à double embrayage EDC.

 

Dans l’habitacle de la Mégane Estate Intens

Présentation correcte pour la Mégane, mais le grand écran tactile (en série sur Intens) ne s'intègre pas harmonieusement dans le mobilier.
Présentation correcte pour la Mégane, mais le grand écran tactile (en série sur Intens) ne s'intègre pas harmonieusement dans le mobilier.
La commande de boîte EDC7 présente une grille en ligne PRND. Il n'y a pas de palettes au volant.
Les sièges avant de la Mégane Intens sont bien dessinés et confortables. La sellerie est agréable.

La commande de boîte EDC7 présente une grille en ligne PRND. Il

n'y a pas de palettes au volant.

Grand coffre de 521 à 1 504 l pour la Mégane Estate. Ce système pour compartimenter est pratique.
Pas d'accoudoir et place centrale inconfortable pour la banquette de la Mégane Estate.
Grand coffre de 521 à 1 504 l pour la Mégane Estate. Ce système pour compartimenter est pratique.

 

Concurrence Mégane Estate 1.3 TCe

Dans cette catégorie des breaks compacts à essence, la Mégane Estate se voit opposée à la Peugeot 308 SW, vendue un peu plus chère à version comparable et moins puissante de 10 ch : 31 350 € pour la 308 SW PureTech 130 EAT8 GT Line. Même constat chez Volkswagen avec une offre plus onéreuse et moins puissante : 32 180 € pour la Golf SW 1.5 TSI 130 DSG7 Carat. Pour une concurrence à un tarif plus serré, il faut aller voir chez Opel : 28 850 € pour l’Astra Sport Tourer 1.4 T 150 BVA6 Elite. A noter qu’en septembre, la nouvelle Ford Focus SW (4e génération) fera son entrée dans les concessions Ford.

Peugeot 308 SW
Volkswagen Golf SW
Peugeot 308 SW
renault megane 1.3 Tce sur route
Renault Mégane Estate
Opel Astra Sport Tourer
Opel Astra Sport Tourer

 

Bilan essai Mégane Estate 1.3 TCe

Avec ce moteur qui équipe aussi le Scénic, la Mégane revient dans la course en matière de proposition à essence. La Mégane 1.3 TCe 130 est souple, tonique et pas trop portée sur la boisson. Avec ces nouvelles qualités, la Renault se repositionne face à la Peugeot 308 et prépare l’arrivée de la nouvelle Ford Focus toujours pertinente en moteur à essence. Quant à cette confortable Mégane Estate, c’est une offre bien ciblée pour ceux qui cherchent un grand coffre dans des dimensions compactes.

renault megane essence 2018


On aime

  • Confort général/Moteur agréable
  • Consommation maîtrisée
  • Taille du coffre
  • Prix/Equipement en Intens

 

On regrette

  • Châssis peu dynamique (Estate)
  • Place centrale arrière inexploitable
  • Finition à parfaire vs la concurrence
     
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (5)
Phil8

Dans la conclusion il y a une erreur, c'est pas 130cv mais 140cv...

Trainman

Quel intérêt , je viens de faire avec une Megane estate diesel 110ch pour quelques jours de vacance 2000 km sur nationales, voies rapide, autoroutes, villes, traversé d'Avignon plaine et montagne a 4,7 l/100 de moyenne (ordinateur de bord). C'est loin du 6l/100 en essence . Quand la consommation du moteur a essence sera identique au moteur diesel ?.

bardefer

si renault avait la bonne idée de le transposer dans la futur nouvelle clio GT je lui en serait gré. Nul doute que celle-ci se verrait transfigurait et comblerait le vide entre elle est la RS.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Megane