Essai Renault Mégane E-Tech Evolution ER : l'électrique à grande autonomie ?
habillage
banniere_haut

Essai Renault Mégane E-Tech Evolution ER : l'électrique à grande autonomie ?

Pour repousser son autonomie homologuée à 470 km, la Mégane électrique marie le petit moteur de 130 ch à la grosse batterie de 60 kWh. Et elle s’entoure d’artifices aérodynamiques plus occupés à fendre l’air qu’à flatter la rétine. Premier essai de cette pragmatique Mégane « Evolution ER ».

Publié le Mis à jour le

Prix, autonomie, fiche technique, temps de recharge : retrouvez notre avis dans l'essai de la Mégane E-Tech EV60 130 ch.

Etienne Rovillé

RENAULT Megane E-Tech EV60 130ch Evolution ER

  • - Moteur : Electrique
  • - Puissance: 130 ch
  • - Lancement : Janvier 2022
  • - A partir de 43 000 €
  • - 5000 € de bonus.

Au lancement de la Renault Mégane E-Tech début 2022, deux déclinaisons se partageaient l’affiche : la Mégane EV40, à moteur 130 ch et batterie 40 kWh, et la Mégane EV60, à moteur 220 ch et batterie 60 kWh. Pour repousser le rayon d’action de sa compacte électrique, Renault fait désormais travailler ensemble le petit moteur et la grosse batterie. Son appellation ? Mégane Evolution ER, pour « Extended Range » ou autonomie étendue en français. Les initiales AE sonnaient sans doute moins bien…

Malgré une riche dotation de série mêlant grand écran central de 12 pouces, carte mains libres, caméra de recul et feux 100 % LED directionnels (voir liste complète en fin d’article), la Mégane Evolution ER ne dégage pas le même charme esthétique que les versions Techno ou Iconic. En cause : des baguettes chromées laissées sur l’établi, un bouclier avant nettement simplifié (plus de feux de jour en Z ni de lame « F1 » en partie basse) et des roues de 18 pouces au lieu de 20, couvertes de frustes enjoliveurs. Baptisés Aérodesign, ces derniers réduisent les turbulences aérodynamiques dans un seul et unique but, soigner la sacro-sainte autonomie.

Media Image
Image

Bouclier privé de lame « F1 », feux de jour simplifiés, enjoliveurs de 18 pouces, aucun chrome : la Mégane Evolution ER préfère l'aérodynamisme au style.

Etienne Rovillé

Media Image
Image

Media Image
Image

Forte de ces évolutions, la Mégane EV60 130 ch porte son autonomie à 470 km en cycle mixte WLTP. C’est bien plus que l’EV40 130 ch ici à l'essai (qui oscille entre 294 et 302 km) et toujours mieux que l’EV60 220 ch (annoncée entre 428 et 454 km). Sur notre boucle d’essai pour véhicules électriques, nous avions mesuré ces deux versions à respectivement 180 km et 248 km d’autonomie sur autoroute à 130 km/h. Un parcours où cette valeur prime particulièrement, puisque l’autonomie maximale importe davantage sur long trajet qu’en usage quotidien, où il est rare d’accumuler des centaines de kilomètres chaque jour.

Autonomie et recharge Mégane E-Tech Evolution ER

Lors de ce nouvel essai, de fortes rafales de vent ont empêché de mesurer le rayon d'action selon notre protocole habituel (109 km d’autoroute dans un sens, 140 km de route dans l’autre). Sur l’autoroute, nous avons préféré effectuer un aller-retour pour nous affranchir des conditions venteuses, exactement comme lors d’un précédent essai de Mégane EV60 220 ch. Résultat ? Cette Mégane EV60 130 ch a siroté 24,5 kWh/100 km sur la moyenne des deux portions, soit 247 km d’autonomie estimée à 130 km/h (précisément 266 km à l’aller avec le vent de dos et 227 km au retour avec le vent de face). Dans les mêmes conditions, l’EV60 220 ch avait échoué à 234 km en moyenne (260 km à l’aller et 208 km au retour). À l’arrivée : juste 13 km d’autonomie glanés à 130 km/h… qui devraient peu chambouler le déroulé d’un long trajet.

Détaillés dans notre première vidéo d’essai, les chargeurs embarqués restent au nombre de deux sur la Mégane Evolution ER. Il y a le Super Charge (7,4 kW maxi pour un ravitaillement en 9 h 15 sur Wallbox) et l'Optimum Charge (22 kW pour raccourcir le plein à 3 h 15 sur borne publique de cette puissance) facturé 2 000 € de plus. Sur borne rapide en courant continu, ces deux versions de Mégane avalent jusqu’à 130 kW de puissance. Ce que nous avons vérifié sur les prises Ionity (350 kW), Total (300 kW) et même Tesla (250 kW) après des temps de recharge rapide décevants lors de notre essai de Mégane E-Tech 220 ch.

Media Image
Image

Si la Mégane EV40 plafonne à 85 kW de puissance de charge maxi, cette EV60 culmine à 130 kW sur borne rapide en courant continu.

Mathieu Sentis

Media Image
Image

Le pic de 130 kW ne dure hélas que quelques secondes. Entre 15 et 80 % de charge sur borne Ionity ou Tesla, nous avons attendu 35 minutes.

Mathieu Sentis

Cette fois, nous avons pris soin d'indiquer les arrêts aux bornes dans la navigation Google Maps (via le planificateur de trajet) pour enclencher le préconditionnement de la batterie. Malgré une chute moins brutale autour de 30 % de niveau de charge, la puissance maxi a de nouveau rapidement décru : 127 kW à 15 % mais plus que 104 kW à 25 %, 86 kW à 40 %, 73 kW à 50 %, avant une baisse progressive jusqu’à 41 kW à 80 %. À l’arrivée ? Trente-cinq minutes d’attente entre 15 % et 80 % de chargement, et autant pour rejoindre les 100 %. Une Volkswagen ID.5 s’est récemment contentée de 29 minutes de branchement, malgré une pile bien plus généreuse (77 kWh au lieu de 60), un niveau de charge inférieur au départ (5 % au lieu de 15 %) et un pic de puissance à peine supérieur sur le papier (135 kW). Sur ce point, Renault dispose donc d’une marge de progression…

Au volant

Un peu à la traîne en matière de rapidité de ravitaillement, la Mégane se rattrape sur d’autres points. Au tempérament placide d’une Volkswagen ID.3, la française oppose une conduite plus enjouée, à peine entachée par son modeste niveau de puissance. Les reprises « éclair »  de la version 220 ch n’ont évidemment plus cours, mais cette version 130 ch ne semble jamais sous-motorisée et garantit des relances suffisantes sur route, malgré une batterie 102 kg plus lourde que celle de la Mégane EV40 de même puissance. La disponibilité immédiate des 250 Nm de couple participe à la sensation de vivacité à plus basse vitesse et suffit toujours à faire patiner les roues avant en sortie de rond-point sur route grasse.

Media Image
Image

Avec 250 Nm de couple disponibles immédiatement, le moteur électrique de 130 ch reste vif au démarrage.

Etienne Rovillé

Dans ces conditions de faible adhérence, la Mégane E-Tech a aussi montré un train arrière particulièrement volage en entrée de virage ou au soulagement d’accélérateur en appui. Plus surprenant qu’inquiétant, l’antidérapage ESP rattrapant la manœuvre sans nécessiter d’hasardeux contre-braquages... Hausser le rythme reste plus indiqué sur sol sec, où la Mégane révèle une belle agilité (direction très directe, train avant accrocheur, train arrière fidèle) et des mouvements de caisse toujours contenus, sans que la suspension ne génère d’inconfort sur les bosses. Le compromis entre dynamisme et moelleux est ici bien réglé et un rien meilleur qu’avec les pneus de 20 pouces à flancs bas, qui « battent » davantage sur les déformations à basse vitesse. Les palettes modulant la récupération d’énergie à la décélération achèvent de convaincre (quatre niveaux, de la roue libre à une régénération plus marquée sans aller jusqu’à l’arrêt). Mais gare au ressenti de la pédale de frein, dont la course évolue au gré des modes retenus.

En ville, on apprécie aussi le gabarit contenu (4,20 m de long seulement, soit 3 cm de moins que le SUV urbain Captur !), le court diamètre de braquage et la caméra de recul de série. On déplore en revanche la piètre visibilité vers l’arrière, handicapée par la lunette riquiqui. Prudence donc au changement de file. Les embouteillages urbains, eux, sont facilement évitables avec les systèmes de navigation intégrée, puisque Waze s’ajoute désormais à Google Maps dans le catalogue intégré de l’intuitive interface Android Automotive. Il est même possible de combiner les deux systèmes (Google Maps sur l’instrumentation numérique + Waze sur l’écran central !)… avec quelques surprises à la clef comme détaillé au chapitre « À bord ».

Media Image
Image

Le moteur de 130 ch assure le 80 à 120 km/h en 7,1 s. Il est expédié en 4,4 s en version 220 ch.

Etienne Rovillé

Media Image
Image

À 130 km/h, l'écart d'autonomie est pourtant faible : 247 km en 130 ch, 234 km en 220 ch.

Etienne Rovillé

Évoquées en début d’article en matière d’autonomie, les longues étapes autoroutières se déroulent sans fatigue grâce aux sièges confortables, à l'insonorisation efficace (malgré quelques bruits d’air au-delà de 120 km/h) ou encore aux aides à la conduite optionnelles, pertinentes et faciles à désactiver. Et puis, avec 240 km d’autonomie maximale à 130 km/h, les recommandations de pause toutes les deux heures seront mieux que respectées !

À bord de la Mégane Evolution ER

Media Image
Image

L'ambiance reste cossue à bord avec de nombreux garnissages en tissu, mais aussi des matériaux bien choisis et assemblés.

Etienne Rovillé

Media Image
Image

Waze fait désormais partie des applis intégrées et s'affiche en plein écran sur la dalle tactile de 12 pouces. Mais pas au niveau des compteurs, contrairement à Google Maps.

Media Image
Image

Les deux applis peuvent donc fonctionner de concert et parfois, elles ne sont pas d'accord sur le chemin le plus fluide ! Dans ce cas, mieux vaut couper le guidage vocal...

Media Image
Image

En plus d'une interface rapide et intuitive, la Mégane conserve de pratiques commandes physiques pour les fonctions de ventilation (température, débit...).

Media Image
Image

De quoi servir l'ergonomie, juste entachée par la présence de trois Commodo à droite du volant. Il n'est pas rare d'enclencher l'essuie-glace plutôt que la marche arrière !

Media Image
Image

Pour une auto de 4,20 m de long, les places arrière latérales se montrent accueillantes malgré des vitrages assez hauts.

Media Image
Image

Même remarque pour le coffre, qui émarge à 389 l de volume en cinq places. Des rangements existent sous le plancher.

Concurrence et prix Mégane EV60 130 ch

Rattachée à une unique finition (la fameuse Evolution ER, vous suivez ou bien ?), la Mégane E-Tech EV60 130 ch Super Charge débute à 43 000 € avant bonus de 5 000 € (la prime passe à 7 000 € pour les ménages aux revenus modestes). C’est 400 € de moins qu’une Citroën ë-C4 Shine mieux dotée, mais cette dernière annonce seulement 353 km d'autonomie WLTP contre 470 km pour la Mégane, en attendant l’évolution moteur de 156 ch et batterie de 54 kWh inaugurée par le SUV urbain DS 3 E-Tense ici à l’essai (41 700 € minimum). La Volkswagen ID.3 de 204 ch démarre logiquement plus haut (46 100 € avant bonus) mais culmine à 424 km d’autonomie. Passée de 53 490 € à 44 990 € depuis le 13 janvier dernier, la Tesla Model 3 Autonomie Standard récupère son droit au bonus et retombe sous la barre des 40 000 € une fois celui-ci déduit. Imbattable, même si son gabarit bien supérieur (4,69 m de long) ne peut convenir à tous les citadins. 

Finalement, c’est en interne que la Mégane Evolution ER trouvera sa concurrence la plus féroce. Si cette version conviendra assurément au marché des flottes visé en priorité, elle pourra faire douter l'acheteur particulier : 1 500 € seulement séparent cette EV60 130 ch ER de l’EV60 220 ch Techno. Au-delà d’une puissance bien supérieure qui décuple son dynamisme, cette dernière se montre plus attrayante esthétiquement (jantes en alliage de 20 pouces, feux arrière à LED, boucliers à lame F1, choix de teintes bien plus important) et un peu mieux dotée (sellerie mixte tissu-similicuir, éclairage d'ambiance, cinq modes de conduite, recharge par induction…). Cependant, quelle que soit la finition retenue, les équipements « électriquement » intéressants demeurent hélas en supplément. Comptez 2 000 € pour le chargeur 22 kW au lieu de 7,4 kW, 600 € pour la pompe à chaleur et 300 € pour le câble de recharge pour prise domestique. 

Media Image
Image

Mégane Evolution ER

Etienne Rovillé

Media Image
Image

Mégane Techno

Thomas Antoine/Ace Team

Bilan du test Mégane Evolution ER

  • Certes affichée 1 500 € de moins que l’EV60 220 ch Techno, la Mégane EV60 130 ch Evolution ER impose des concessions en matière d’équipement (un peu), de design (beaucoup) et de performances (même si elles restent suffisantes). Hélas, le faible gain en matière de consommation ne suffit toujours pas à la transformer en autoroutière patentée : moins de 250 km d’autonomie à 130 km/h et des charges rapides toujours pas très… rapides. Dès lors, quitte à débourser près de 40 000 € bonus déduit, autant s’offrir la Mégane 220 ch Techno, moins quelconque à conduire, à vivre et à regarder.

Fiche technique Mégane E-Tech électrique EV60 130 ch
Dimensions et poids
Longueur 4,20 m
Largeur sans rétroviseurs 1,77 m
Hauteur 1,51 m
Empattement 2,69 m
Volume du coffre 389 à 1 245 l
Pneus sur modèle d'essai 195/60 R18
Poids à vide 1 624 kg
Puissance et performances
Type de moteur électrique synchrone à rotor bobiné
Puissance 130 ch
Couple 250 Nm
Transmission aux roues avant
Boîte de vitesses réducteur, 1 rapport
0 à 100 km/h 10,4 s
Vitesse maximale 150 km/h
Batterie, autonomie et consommation
Type de batterie lithium-ion NMC
Capacité utile de la batterie 60 kWh
Puissance du chargeur AC-DC 7,4 kW-130 kW (22 kW-130 kW si Optimum Charge)
Consommation mixte WLTP 15,8 kWh/100 km
Autonomie mixte WLTP 470 km
Temps de charge indicatif de 0 à 100 %
Prise domestique 2,3 kW (10 A) 30 h 30
Prise renforcée 3,7 kW (16 A) 18 h
Wallbox 7,4 kW (32 A) 9 h 15
Borne 11 kW (16 A) 18 h (6 h 15 si Optimum Charge)
Borne 22 kW (32 A) 9 h 15 (3 h 15 si Optimum Charge)
Borne DC > 130 kW 1 h 15 (35 min de 15 à 80 %)
Bonus et garantie
Bonus 2023 5 000 €
Puissance fiscale 4 CV
Garantie voiture 2 ans - km illimité
Garantie batterie 8 ans - 160 000 km
Pays de production France

Équipements de série Mégane Evolution ER

  • Peinture opaque blanc Glacier
  • Clef mains libres et poignées de porte avant érectiles
  • Feux à LED avec clignotants dynamiques
  • Sellerie en tissu recyclé. Volant Soft Touch
  • Climatisation et essuie-glaces automatiques
  • Commutation automatique feux de route/de croisement
  • Siège conducteur réglable en hauteur
  • Radars et caméra de recul
  • Correction de sortie de voie. Freinage automatique d'urgence. Détection de fatigue
  • Reconnaissance des panneaux de signalisation. Alerte de survitesse et de distance de sécurité
  • Rétroviseurs rabattables électriquement + éclairage d'accueil
  • Instrumentation numérique de 12 pouces
  • Écran central de 12 pouces à applications connectées
  • Android Auto et Apple CarPlay
  • Navigation et info trafic via Google Maps et Waze
  • Système audio Arkamis Auditorium 6 haut-parleurs. 4 prises USB-C
  • Sellerie en tissu recyclé
  • Enjoliveurs de 18 pouces Aerodesign

Options

  • Peinture gris Shiste ou noir Étoilé : 650 €
  • Jantes en alliage de 18 pouces et pneus 4 saisons : 600 €
  • Pompe à chaleur : 600 €
  • Câble de recharge pour prise domestique : 300 €
  • Pack Winter Confort avec sièges avant et volant cuir chauffants : 450 €
  • Pack City avec rétros à mémoire, radars de stationnement avant et latéraux : 650 €
  • Pack City & Advanced Driving Assist avec contenu du pack City, avertisseur d’angle mort et à l’ouverture des portes arrière, régulateur de vitesse adaptatif et centrage actif dans la voie : 650 €
Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
ChristophedeN Le 20/01/2023 - 08:49
@Pierre17 Gare TGV de St Pierre des Corps avec accès direct à l'A10, nord du Mans avec sortie par l'échangeur 8 de l'A11 --> 118 km. 118 * 2 = 236 km --> en-dessous de 0. Vous pourrez noter que je parle de TGV donc train, donc horaires de départ et d'arrivée. Si je mets 5 minutes de plus, je ne suis pas à l'heure ni pour mon RdV ni pour reprendre mon train. Donc nuit sur place, je ne vois pas où est l'économie. TGV fabriqué en France. Vos panneaux solaires ne vous ont rien coûté ? Ou alors vous oubliez de nous dire que vous revendez toute leur production avec prix bonifié, donc c'est l'ensemble des consommateurs qui vous payent grâce à la CSPE (1,2 c€/kWh).
Pierre17 Le 19/01/2023 - 11:08
Chr de N .Via michelin relié St pierre des corps au Mans en 101 km x 2 soit 202 km. Il vous reste plus de 10% dans votre batterie. De plus il est maintenant ringard de rouler a 130 km/h. Faites comme moi et de plus en plus de conducteur responsable, roulez à 110 et vous ferez des économies en perdant 5 mn. Enfin on peut toujours préférez des véhicules fabriqués par des chinois et pleurer contre la mondialisation, le chômage et l âge de la retraite. Cherchez l erreur, surtout que le Megane e tech est une superbe voiture. Avec mes panneaux photovoltaiques assemblés en France, je circule gratuitement , mais chut.....
ChristophedeN Le 19/01/2023 - 10:16
@Dunaze Vous perdez votre temps (je ne peux pas dire votre salive), je ne me revendique pas écolo. Par contre je considère que la santé (la mienne mais aussi celle de nos enfants) et que l'habitabilité de la planète (surtout pour nos enfants) sont importantes.
Voir tous les commentaires (12)