Essai Renault Mégane Estate (2016) : notre avis sur la Mégane break
habillage
banniere_haut

Essai Renault Mégane Estate (2016) : notre avis sur la Mégane break

La nouvelle Renault Mégane se décline en version break Estate pour séduire les jeunes familles et ne pas laisser le champ libre à la Peugeot 308 SW. Voici notre essai en version essence 1.2 TCe avec boîte EDC.

Publié le Mis à jour le

Le prix de la nouvelle Mégane Estate démarre à 19 900 €. Elle est commandable et sera disponible en septembre 2016.

Six mois après les premiers tours de roues de la nouvelle Mégane 4, voici sa version Estate à l’essai. Le break est une déclinaison classique dans la gamme Mégane depuis la première génération du modèle. Sur cette Mégane 4, le style est plus inspiré qu’autrefois avec un profil un peu plus équilibré.

Renault Mégane Estate 2016.
Renault Mégane Estate 2016.
Nouvelle Mégane break.
Nouvelle Mégane break.

La poupe est aussi mieux travaillée, notamment avec la vitre de hayon qui semble se prolonger sur le côté grâce à un élément en plastique noir brillant. Les rails de toit (en série à partir de Zen) et l’élément chromé en forme de pointe sur la custode arrière rehaussent l’allure générale. L’avant et l’arrière reprennent la signature lumineuse de la berline avec allumage permanent des LED.

 

Dimensions Renault Mégane Estate 2016

La nouvelle Renault Mégane Estate atteint une longueur de 4,63 m.
La nouvelle Renault Mégane Estate atteint une longueur de 4,63 m.

Par rapport à la berline, la version Estate s’étire généreusement de 27 cm, dont 4 cm sur l’empattement. La longueur atteint 4,63 m et le coffre émarge à 521 l (avec 50 l sous le plancher). Par rapport à l’ancienne Mégane Estate, le gabarit est en hausse de 5 cm mais le coffre stagne à cause du design avec le hayon plus incliné. Rien de grave et la capacité d’emport de la nouvelle Mégane break satisfera aussi les propriétaires de Laguna Estate qui ne veulent pas opter pour la Talisman Estate pour cause de son gabarit trop encombrant.

 

Prix et concurrence Renault Mégane Estate

Notre Mégane d'essai est une finition Intens.
Notre Mégane d'essai est une finition Intens.
Le prix de la Mégane Estate est supérieur de 900 €.
Le prix de la Mégane Estate est supérieur de 900 €.

La Mégane break propose les mêmes moteurs que la berline. Son prix est supérieur de 900 € par rapport à la berline, sauf pour la version d’entrée de gamme TCe 100 Life (+ 1 700 €), car la berline profite d’un tarif agressif sur cette version (lire essai Mégane premier prix). La Mégane Estate démarre donc à 19 900 € et grimpe jusqu’à 34 900 € pour la GT dCi 165 EDC qui sera disponible qu’en décembre (voir tous les prix Mégane 4 break).

Notre modèle d’essai propose la nouvelle association entre le moteur essence 1.2 TCe de 130 ch et la boîte automatique à double embrayage EDC à 7 rapports. Avec la finition Intens, la facture s’établit à 27 800 €. C’est un peu moins cher que sa concurrente directe la Peugeot 308 SW 1.2 PureTech 130 EAT6 Allure (28 200 €) avec un niveau d’équipement supérieur (jantes en alliage de 17 pouces et caméra de recul en série). 

L’autre grande rivale est la Volkswagen Golf, dont la dernière version de SW marche mieux que les précédentes. Une Golf SW 1.4 TSI 125 DSG7 Allstar est quasiment au même prix que notre Mégane (27 760 €) avec un équipement comparable.

 

Au volant de Mégane Estate TCe EDC

La Renault Mégane 4 Estate propose sans surprise un comportement proche de celui de la berline, avec un accent mis en priorité sur le confort. C’est bienvenu pour les longs trajets, mais la conduite manque un peu de dynamisme dans les parties les plus sinueuses. La Mégane Estate se montre prévenante, c’est ce que la clientèle lui demande. Notre version ajoute de la douceur de conduite avec ce moteur essence 1.2 TCe silencieux et la boîte auto à double embrayage EDC qui lisse bien les changements de vitesses.

Il faut toutefois être doux avec l’accélérateur pour lancer la voiture, sous peine d’un à-coup malvenu de la boîte EDC.  Avec l’habitude, tout rentre dans l’ordre, sauf le Stop&Start qui tarde à redémarrer le moteur (on peut le neutraliser). Avec une puissance de 130 ch et un couple de 205 Nm disponible rapidement, le moteur TCe est à la hauteur des attentes dans la plupart des situations de conduite.

Il  ne faut toutefois pas lui en demander trop sur la route où il manque de nervosité pour doubler. Sa consommation semble, elle, assez forte pour un moteur de cette cylindrée. Nous avons relevé 7,9 l/100 km à l’ordinateur sur notre trajet d’essai (principalement route et ville). Les plus gros rouleurs auront donc intérêt à opter pour un diesel.

 

Dans l’habitacle de  Mégane Estate 2016

On achète un break pour son coffre et celui de la Mégane break ne déçoit pas. Seuil de chargement bas (59 cm), bonne largeur (110 cm entre les passages de roues) et une longueur généreuse avec la banquette rabattue (1,60 à 1,85 m selon la position des sièges avant).
On achète un break pour son coffre et celui de la Mégane break ne déçoit pas. Seuil de chargement bas (59 cm), bonne largeur (110 cm entre les passages de roues) et une longueur généreuse avec la banquette rabattue (1,60 à 1,85 m selon la position des sièges avant).
Ce volet rabattable permet de compartimenter le coffre pour éviter que les petits objets se baladent.
Ce volet rabattable permet de compartimenter le coffre pour éviter que les petits objets se baladent.
Le cache-bagages prend place sous le plancher de coffre quand celui-ci est en position haute.
Le cache-bagages prend place sous le plancher de coffre quand celui-ci est en position haute.
La présentation n'est pas aussi cossue qu'une 308. Quelques points de finition sont à améliorer.
La présentation n'est pas aussi cossue qu'une 308. Quelques points de finition sont à améliorer.
Le siège passager pliable en deux permet de charger un objet de 2,70 m de long.
Le siège passager pliable en deux permet de charger un objet de 2,70 m de long.
Les dossiers arrière sont un peu plus inclinés qu'avant (+ 2°) au profit du confort postural. Ici la sellerie de la finition Intens.
Les dossiers arrière sont un peu plus inclinés qu'avant (+ 2°) au profit du confort postural. Ici la sellerie de la finition Intens.
Avec l'empattement allongé, la place aux jambes progresse. La place centrale est inconfortable et il n'y a pas d'accoudoir.
Avec l'empattement allongé, la place aux jambes progresse. La place centrale est inconfortable et il n'y a pas d'accoudoir.

 

Bilan essai Renault Mégane Estate 2016

Plus d’un quart des berlines compactes sont des breaks en France et Renault veut aller au-delà avec sa Mégane Estate en visant 1/3 des ventes du modèle. Le design mieux inspiré qu’autrefois et l’accueil de l’habitacle (volume et aménagement) plaident en faveur de la Mégane Estate. Le surcoût raisonnable (+ 900 €) permet de se laisser tenter quand on a besoin d’un bon volume de chargement. Mais la fenêtre de tir de la Mégane Estate est étroite entre le nouveau Scénic qui arrive en fin d’année et la Peugeot 308 SW déjà bien installée sur marché.

 

On aime

- Prix et équipements
- Rapport gabarit/coffre
- Douceur de conduite

On regrette

- Consommation un peu forte
- Moteur peu nerveux
- Place centrale arrière inexploitable
 

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Dual_Shock Le 17/08/2016 - 15:59
Dans l'absolu tu as raison mais personne n'achète une Renault au prix catalogue. Tu trouves déjà la GT DCi 165 EDC sur commande avec -18% minimum alors qu'elle n'est même pas sortie. Dans moins d'un an elle sera autour des -30%. Je pense que les 2 seront à un prix extrêmement proche. Donc ok pour les 20ch de plus, mais dire qu'un TSI 110 offre un agrément proche du 1.6 DCI 165 bi turbo EDC est par contre un peu exagéré.
mantears762 Le 21/07/2016 - 13:37
sinon VW compte développer les tsi 125cv flexfuel sur la version break? non parce que si la consommation d'essence reste un soucis sur ce petit 1.2tce, si le 1.4 VW se convertit à l'éthanol (65cts le litre par endroit), je pense qu'il ne reste plus que ces yeux pour pleurer à la mégane malgré une ligne agréable.
bertrandl64231 Le 09/07/2016 - 13:56
Elle reste cependant plus chère qu'une Seat Leon ST Premium TSI 110ch DSG7 affichée à 26 000 €, et qui offre un agrément de conduite quasi identique avec un équipement comparable. L'écart se creuse encore plus avec les versions "dites sportives". Là où une Mégane Estate GT DCI 165 EDC propose 165ch pour 34 900 €, une Leon ST FR TDI 184 DSG offre 184ch pour 32 900 € ! Bref, dans la concurrence, le break Leon fait aussi bien, sinon mieux, et pour moins cher.
Voir tous les commentaires (3)