Vous êtes ici :

Essai Renault Mégane RS 280 vs Peugeot 308 GTi 263 : enfin le match !

voir les photos
Renault Mégane RS rouge flamme et Peugeot 308 GTi coupe franche action avant
Lancée dès 2015 avec 270 ch, la Peugeot 308 GTi a perdu 7 chevaux fin 2018 avec l'arrivée d'un filtre à particules. A t-elle perdu du caractère, face à la nouvelle Mégane RS ? Réponse dans cet essai comparatif.

Elles sont les compactes les plus vendues en France et se chamaillent en diesel, en essence, en berline, en break... Aujourd'hui, les versions de pointe sont de sortie : Mégane RS 280 d'un côté, 308 GTi 263 de l'autre. Quelle est la meilleure sportive française ? Comparatif sur route et sur piste.

Voitures à l'essai : Peugeot 308 vs Renault Megane

Peugeot 308 GTi
38 900 €
1 373 € de malus
Renault Megane RS 280
38 100 €
7 613 € de malus

Page 1Essai Renault Mégane RS 280 vs Peugeot 308 GTi 263 : enfin le match ! 

Si vous démarrez cette lecture, c’est sûrement que vous êtes amateur de GTI en général, de Mégane RS en particulier, alors, navrés de rappeler ce que vous savez déjà : la Mégane 4 RS 280 embarque quatre roues directrices de série, puis laisse le choix entre deux types de boîte (manuelle ou EDC), deux définitions de châssis (Sport, ou Cup avec suspension affermie et différentiel autobloquant), et même deux niveaux de puissance depuis janvier 2019 et l’arrivée de la Mégane RS Trophy 300.

Cette offre variée lui permet de concurrencer chacune de ses rivales, de la polyvalente Volkswagen Golf GTI DSG à la radicale Honda Civic Type R. Pour affronter sa compatriote 308 GTi (livrée d’office avec boîte mécanique et différentiel autobloquant), notre Mégane RS vient aujourd’hui en version 280 ch BVM et châssis Cup.

Renault Mégane RS rouge flamme et Peugeot 308 GTi coupe franche statique avant sous la neige
De la neige s'est invitée sur notre séance photo. Mais les chronos et vidéos ont été réalisés par beau temps, sur le circuit de Folembray (voir page suivante).

Une rencontre très attendue entre ces deux ennemies jurées… qui se sont soigneusement évitées jusqu’alors : petit retard de la Mégane RS BVM châssis Cup début 2018, arrêt temporaire de production de la 308 GTi avant l’été (pour respecter la fameuse norme Euro6d-Temp), puis de la Mégane (idem), avant que les deux ne reviennent simultanément au catalogue. C’est enfin l’heure du match !
 

La 308 GTi perd ses chevaux

De son bref arrêt maladie, la 308 GTi est revenue greffée d’un filtre à particules. Résultat : 7 chevaux perdus (263 ch désormais), et un saut de puce en matière de couple (340 Nm, soit 10 Nm de plus). En récupérant le turbo plus sophistiqué de la récente Trophy, la Mégane RS s’est mieux sortie de l’opération et conserve identiques sa puissance et son couple : 280 ch et 390 Nm. Les émissions de CO² ne peuvent hélas en dire autant.

Renault Mégane RS rouge flamme et Peugeot 308 GTi coupe franche statique arriÚre
La nouvelle peinture Coupe franche blanc/noir de la 308 GTi est facturée 1 800 €.

En cycle NEDC corrélé, la Renault pointe en effet à 181 g/km, qui l’expose à un assassin malus de 7 613 € malgré des taxes revues à la baisse depuis le 1er janvier 2019. En face, la Peugeot 308 GTi n’expire que 148 g, correspondant à un malus de 1 373 € « seulement ». De quoi peser sur la balance budgétaire de la Mégane qui, d’emblée, ne partait pas en sa faveur.
 

Prix Mégane RS et 308 GTi 2019

A 38 100 €, la Mégane RS 280 apparaît d’abord moins onéreuse que la 308 GTi, facturée 38 900 €. La hiérarchie s’inverse toutefois rapidement, la Mégane devant recourir aux options pour récupérer la dotation livrée d‘office chez Peugeot : 1 000 € pour les jantes 19’’, 1 500 € pour la sellerie en Alcantara, à nouveau 1 500 € pour le duo châssis Cup/différentiel autobloquant. Soit 9 200 € d’écart à dotation et malus égalisés !

Renault Mégane RS rouge flamme vue embarquée
Renault Mégane RS
Peugeot 308 GTi 263 coupe franche blanc noir vue embarquée
Peugeot 308 GTi

Les usagers plus sages peuvent toujours se contenter du châssis Sport plus confortable, et de la boîte robotisée EDC dont le surcoût est entièrement gommé par le malus bien moindre (2 940 € d’écotaxe en moins pour l’EDC, facturée 1 800 €). Pour les séduire d’ailleurs, nos deux GTI saturent leurs habitacles d’équipements : navigation GPS, écran tactile compatibles Android Auto et Apple Car Play, caméra de recul, radars de stationnement AV/AR, sièges avant chauffants chez Renault et massants chez Peugeot, tout vient de série. Mais aujourd’hui, nous n’étions pas venus pour un concours de dotation de confort…

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 308
Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Megane