Essai Renault Talisman (2020) : un restylage porte-bonheur ?
habillage
banniere_haut

Essai Renault Talisman (2020) : un restylage porte-bonheur ?

Malgré son appellation pleine d'espoir, la Renault Talisman n'a pas porté chance au haut de gamme français : ses ventes restent timides. Elle dégaine aujourd'hui une version restylée qui modernise ses équipements et reconduit ses moteurs, notamment le 2.0 Blue dCi 160 EDC ici à l'essai.

Publié le Mis à jour le

A l'occasion de son restylage, la Renault Talisman 2020 est ici à l'essai en version diesel de 160 ch. Son prix débute à 37 500 € en finition Business mais les particuliers n'ont droit qu'à l'Intens à 40 100 €.

RENAULT Talisman 2.0 Blue dCi 160 EDC Intens

  • - Moteur : Diesel
  • - Puissance: 160 ch
  • - Lancement : Juin 2020
  • - A partir de 40 100 €
  • - 230 € de malus.

Lancée fin 2015 pour remplacer les discrètes Laguna et Latitude (vous l’aviez oubliée ?), la Renault Talisman n’embrasse pas une carrière beaucoup plus heureuse. En France, elle reste la plus vendue des  Renault de "luxe" (Espace et Koleos s’écoulent moins bien) mais reste loin, très loin, d’une Peugeot 508 pourtant pas réputée pour affoler les statistiques : 7 140 immatriculations pour la lionne entre janvier et fin septembre 2020, contre 2 422 Talisman. Sur cette période, même les onéreuses Audi A4 et BMW Série 3 se sont mieux vendues avec respectivement 2 583 et 2 894 unités.

Renault Talisman 2020
La Talisman restylée adopte des feux entièrement rouges et barrés de chrome.

Avant l’arrivée de la grande DS9 début 2021, la Talisman se devait donc d’évoluer. Elle le fait discrètement à l’extérieur (traitement de calandre modifiée, intérieur des optiques réaménagés, jonc chromé vertical reliant les antibrouillards avant et au sein des feux arrière), un peu plus à l’intérieur (écran tactile de 9,3’’ à interface EasyLink, compteurs à affichage numérique de 10,2’’) et davantage en matière d’aides à la conduite : assistant Trafic & Autoroute autorisant une conduite semi-autonome, feux Matrix LED adaptatifs censés transfigurer la visibilité nocturne. Partons donc le vérifier…
 

Prix Renault Talisman restylée

Pour jouir des systèmes d’assistance précités de série, il faut cocher la finition haute Initiale Paris. Elle est hélas réservée aux moteurs 1.3 TCe 160 (45 300 €) et 2.0 Blue dCi 200 (49 300 €), limitant la Talisman 2.0 Blue dCi 160 au seul niveau Intens affiché 40 100 €. Il faudra donc recourir aux options pour moderniser cette version, ou l’acquérir pour le compte d’une société qui ouvre droit au niveau Business et surtout, Business Intens (qui les inclut pour seulement 400 € de plus, voir prix et cascade d’équipements en page 3).

EasyLink Renault
Nouvel écran tactile de 9,3''
Jante Talisman restylé
Jantes 19'' du pack 4Control.

La Talisman Intens reste toutefois bien pourvue d’origine avec navigation GPS EasyLink à écran 9,3’’ et applications connectées, régulateur de vitesse adaptatif, chargeur de smartphone par induction, caméra de recul avec radars de stationnement avant et arrière, accès et démarrage par carte mains-libres et jantes en alliage de 18’’. La surmonte pneumatique de 19’’ de notre Talisman d’essai vient uniquement avec le pack 4Control à 1 500 €, qui ajoute la suspension pilotée et le fameux châssis à roues arrière directrices.
 

Au volant

Au volant de sa Talisman « 4Control », le conducteur n’imagine pas mouvoir une berline de 4,85 m de long. Les roues arrière directrices servent tantôt le diamètre de braquage en ville (10,8 m au lieu de 11,6 m, grâce aux roues arrière braquant à l’opposé des roues avant à faible allure), tantôt l’agilité en épingles en faisant pivoter la voiture pour repousser les limites du sous-virage.

Test de la nouvelle Talisman diesel
Notre avis sur la renault Talisman 2021

Pas de quoi transformer la Talisman en parfaite citadine (le Blue dCi 160 vibre un peu au redémarrage, et les roues de 19’’ gomment imparfaitement les plaques d’égout) ni en bête de course (la boîte EDC se signale davantage par sa douceur que sa folle réactivité lors d’un besoin de puissance) car en authentique routière, notre berline tricolore préfère les voyages au long cours.

Son Blue dCi 160 ronronne alors sur le sixième et dernier rapport, se contente de 6,4 l aux 100 km à 130 km/h, relance correctement après qu’un poids-lourd a occupé la file de gauche. Le tout, dans un silence de fonctionnement appréciable, à l’image du confort servi par une suspension conciliante et des sièges avant bien dessinés, à fonction massage côté conducteur (côté passager, il faut cocher la sellerie cuir à 2 500 € qui devient aussi chauffante et ventilée).

essai de la nouvelle Talisman diesel
La douce boîte à double embrayage EDC vient d'office en 2.0 Blue dCi 160. Un temps proposé en 1.7 Blue dCi 150, la boîte mécanique disparaîtra avec ce moteur fin 2020.

Un environnement idéal pour jauger le nouvel Assistant Trafic & Autoroute à 1 150 € (déjà testé sur l'Espace restylé), qui combine deux équipements convaincants : le régulateur de vitesse adaptatif (qui anticipe les réaccélérations à la mise en route du clignotant gauche, et fonctionne aussi dans les bouchons jusqu’à l’arrêt), et l’aide au centrage dans la voie, efficace par temps clair (même si elle ne mémorise pas une position voulue dans la file comme le système PSA) mais perturbée sous forte pluie qui fait légèrement osciller la trajectoire et le volant.

Matrix LED Vision renault

Les nouveaux feux Matrix LED à 1 150 € nous ont moins séduits. Leur principe ? Multiplier le nombre de diodes, pour amplifier l’éclairage sur route déserte et n’éteindre que celles qui pourraient éblouir les autres usagers roulant sur sa voie ou la voie opposée.

Elles sont hélas moins nombreuses et réactives que celles des systèmes Audi ou Mercedes, éblouissant parfois les autres voitures et ne se rallumant pas aussi rapidement une fois le « champ libre ». Précisons que ces défauts ont été relevés par temps de pluie, qui perturbait peut-être la visibilité des radars, comme celui de l’aide au maintien dans la voie. La conduite 100 % autonome n’est pas encore pour demain
 

A bord

Interieur Talisman Intens cuir sable
Sièges confortables et position facile à trouver en Talisman, dont le restylage reste discret à bord : la température s'affiche dans les molettes de ventilation et le rangement en pied de console se passe de couvercle pour une meilleure accessibilité. Sans oublier les nouveaux écrans...

 

Compteurs dalle numérique Renault
L'instrumentation numérique de 10,2'' remplace avantageusement les anciens compteurs. L'un des modes d'affichage appelle la cartographie GPS au centre.
Pages d'accueil EasyLink
Jolis graphismes et meilleure réactivité pour l'interface EasyLink dont l'écran passe de 8,7'' à 9,3''. Il se commande aussi via une molette devant la commande de boîte.
Banquette Renault Talisman
Il fait bon voyager aux places latérales, même si les appuie-tête mériteraient d'être moins verticaux. Deux prises USB viennent de série en Intens.
Coffre renault Talisman
608 l de volume avec la cave sous plancher : c'est grand ! Mais l'absence de hayon et les formes tarabiscotées empêchent d'exploiter tout l'espace.


Concurrence

En attendant la DS9, la Renault Talisman Blue dCi 160 ne compte qu’une rivale française : la Peugeot 508 BlueHDi 160 EAT8. Un peu plus performante et mieux amortie, elle est aussi bien moins habitable à l’arrière et dans le coffre même si ce dernier dispose d’un hayon plus pratique au quotidien. Elle est vendue dès 40 650 € en niveau Allure (contre 40 100 € pour la Talisman Intens), et se décline en version hybride rechargeable de 225 ch qui séduira -fiscalement- le marché des flottes. Le tarif grimpe toutefois (45 150 € minimum avant bonus), comme la consommation sur longs trajets où le diesel reste plus sobre.

Peugeot 508 Allure
Peugeot 508
Volkswagen Passat GTE
Volkswagen Passat

Même « double offre » pour la grande Volkswagen Passat : 40 020 € pour une TDI 150 DSG7 en finition de base puis… 50 820 € en GTE hybride rechargeable de 218 ch, mieux équipée mais hélas privée de bonus (un niveau Business à 47 360 € existe pour les pros). Chez Ford, la Mondeo laisse le choix entre le 2.0 EcoBlue 150 BVA8 dès 36 900 € et le 2.0 HYBRID 187 ch dès 38 900 €. Non rechargeable, cette dernière offre bien moins d’autonomie électrique que les 508 et Passat plug-in hybrid mais reste convaincante à l'usage (lire notre essai), et propose au moins cette alternative quand la Talisman se limite au 100 % thermique.
 

Bilan de l’essai Renault Talisman

Sous une robe quasi-inchangée, la Talisman éradique ses complexes technologiques : écrans plus vastes et modernes, interface plus intuitive et assistances à la conduite bien gérées séduiront les gros rouleurs. Elle loupe toutefois le virage « énergétique », en restant fidèle au diesel (160 ch minimum, le 1.7 Blue dCi 150 étant amené à disparaître dans quelques semaines…) quand la plupart des familiales multiplient les offres hybrides rechargeables. Des versions fiscalement intéressantes pour le marché des flottes d’entreprise (bonus écologique à l’achat, exonération de Taxe sur les Véhicules de Société), lesquelles absorbent la majorité des immatriculations de la Talisman berline. Dommage : sur la même plateforme technique, la Mégane E-Tech 160 dispose de cette technologie.

dimensions Renault Talisman
La Talisman reste disponible en carrosserie break, baptisée Estate et facturée 1400 euros de plus.

A LIRE. Renault Talisman 2019 : tous les nouveaux moteurs à l'essai

On aime

  • Les écrans et l’interface GPS-multimédia plus modernes
  • L’habitacle accueillant et bien insonorisé
  • Les nouvelles aides à la conduite assez bien gérées…

On regrette

  • … hélas optionnelles en niveau Intens
  • Les évolutions esthétiques trop timides
  • Pas de version hybride rechargeable au programme
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Paulo56 Le 13/10/2020 - 09:05
"WildgqRI805 personne ne parle de premium mais juste du haut de gamme chez Renault ... Pour ma part je trouve la Talisman franchement la plus belle des berlines sur le marché !" +1, et de très loin !
Paulo56 Le 13/10/2020 - 09:05
"Les problèmes de la Talisman sont, sa finition "perfectible" pour être gentil, et sa fiabilité. Si cela ne s'améliore pas, les ventes resteront confidentielles, surtout qu'il n'y a pas de version hybride" comme la 508 de chez Peugeot quoi, la fiabilité étant même encore pire que chez Renault.
micheljosiane917 Le 12/10/2020 - 16:06
Les problèmes de la Talisman sont, sa finition "perfectible" pour être gentil, et sa fiabilité. Si cela ne s'améliore pas, les ventes resteront confidentielles, surtout qu'il n'y a pas de version hybride.
Voir tous les commentaires (6)