Essai Renault Twingo Electric : notre avis sur la citadine électrique
habillage
banniere_haut

Essai Renault Twingo Electric : notre avis sur la citadine électrique

La nouvelle Twingo à batteries démocratise l'accès à la voiture électrique avec un tarif d'accès de 15 000 €, bonus compris. Agile et silencieuse, elle renforce son statut de parfaite citadine mais voit déjà dans son rétroviseur la calandre de la Dacia Spring à prix cassé...

Publié le Mis à jour le

Six ans après son lancement, la Twingo 3 passe enfin à l'électrique. Avec le bonus 2020, son tarif est compris entre 15 586 et 19 450 €.

RENAULT Twingo Electric Vibes R 80

  • - Moteur : Electrique
  • - Puissance: 82 ch
  • - Lancement : Octobre 2020
  • - A partir de 26 450 €
  • - 7000 € de bonus.

[Mise à jour le 29/09/2021] A son lancement fin 2020, la nouvelle Twingo électrique avait pour elle l'atout prix par rapport à la concurrence. Qui s'est atténué en 2021 avec la double augmentation des tarifs dont la dernière en date en octobre (+ 300 €). On savait que cela n'allait pas durer avec le lancement en France de la nouvelle Dacia Spring électrique qui revisite les tarifs des voitures électriques, tout en proposant des prestations très honnêtes. Comment se défend la petite française rebaptisée pour l'occasion Twingo E-Tech ? Réponse dans notre comparatif.

A LIRE. Comparatif : la Dacia Spring défie Renault Twingo électrique

***

Viendra, viendra pas… Renault a longtemps tergiversé sur le lancement de la Twingo Electric, mais cette fois on y est : voici la deuxième voiture électrique du constructeur français, après la reine Zoé. Il a donc fallu attendre six ans pour que la Renault Twingo 3 s’électrifie alors qu’il n’y avait rien de bien compliqué techniquement : depuis le départ, la plateforme qu’elle partage avec la Smart Forfour EQ était prévue pour une électrification à 100 %. On comprend toutefois l’attente de Renault : il fallait « protéger » la Zoé et ne pas se précipiter sur un marché peu mature. 2020 est la bonne année : les ventes de voitures électriques décollent, boostées par le généreux bonus écologique de 7 000 € (1 000 € de moins en 2021) et autres subventions en tous genres.
 

Autonomie et recharge Twingo électrique

recharge twingo electrique

Si la Twingo Electric doit beaucoup sur le plan technique à la Smart Forfour électrique lancée dès 2016, elle s’en distingue toutefois par une batterie un peu plus puissante. Cette dernière d’une capacité utile de 22 kWh porte l’autonomie homologuée WLTP à 190 km en condition de roulage mixte et 270 km en ville. Il faut compter 15 heures pour recharger la batterie de 0 à 80 % sur une prise domestique 2,3 kW/10 A et 1 heure sur une borne haute capacité avec le chargeur Caméleon de 22 kW livré en série. Mais comme pour toute voiture électrique, la possibilité de recharger à la maison sera la règle n°1 afin d’éviter en permanence la chasse aux bornes et les déconvenues qui vont avec (stations hors-service, places occupées ou faible puissance de charge).
 

Prix Renault Twingo Electrique

Le prix est l’angle d’attaque de la nouvelle Twingo électrique : 21 350 € en Life, moins 5 764 € de bonus (et non 7 000 € car il est limité à 27 % du prix de la voiture), ce qui nous emmène dans la zone des 15 000 € ou 99 € mensuels pour une LLD sur 36 mois/22 500 km avec prime à la conversion selon Renault. Belle promesse, mais l’équipement de la Life est indigent (pas de radio, pas de climatisation). En montant à l’étage Zen, c’est mieux. Le prix reste alléchant (17 703 € avec bonus) et la dotation de série est correcte : climatisation, écran tactile, radio, banquette 50/50 et volant réglable en hauteur. 

nouvelle twingo electric

Pour une version plus huppée en équipements et plus chatoyante en présentation, il faut viser la finition Intens très appréciée du public Twingo. On notera d’ailleurs que grâce au bonus, une Twingo Electric Intens n’est pas si éloignée en tarif d’une Twingo Intens TCe 95 EDC : 18 579 € contre 17 600 €. Et en offrant un supplément d’équipements en série (caméra de recul, sièges avant chauffants et jantes alliage de 15’’),  Twingo essence et électrique sont presque à égalité en prix d’achat. A méditer pour ceux qui ne font que des petits parcours. Enfin, en haut de gamme, la série limitée Vibes (modèle d’essai en photos) retient tout l’équipement de l’Intens et y ajoute le système audio Arkamys, la sellerie mixte cuir/tissu, les surtapis et les jantes en alliage de 16 pouces.

A LIRE. Guide d'achat Renault Twingo 2021
 

Au volant

La Twingo est une pure citadine et la puissance de 82 ch de son moteur électrique est bien suffisante en ville. La petite Renault décolle avec vivacité à chaque départ de feu rouge et le silence à bord est appréciable. Mieux encore, on profite de l’absence de vibrations, celles-là même qui secouent tant la version trois cylindres à essence. Cette Twingo électrique est vraiment la reine de la ville : elle fait demi-tour dans un mouchoir de poche grâce à son rayon de braquage ultra-court, se faufile facilement grâce à son étroitesse et se manœuvre du bout des doigts avec sa direction légère. Elle réussit aussi à offrir un meilleur confort que la version thermique, pourtant notre version d’essai avec jantes de 16 pouces (au lieu 15 sur les autres versions) n’est pas favorable à cet exercice.

essai twingo electrique
Moteur à l'arrière, roues arrière motrices et batteries dans le plancher pour la Twingo électrique.

En sortant de la cité, la Twingo Electric montre une autre qualité : elle vire à plat avec agilité. Merci à la batterie de 165 kg installé dans le plancher et qui abaisse le centre de gravité de la voiture. La masse totale de la voiture reste également acceptable pour une électrique (1 111 kg) et la petite Renault n’est pas à la peine sur la route en dépit de sa puissance modeste. Jusqu’à 110 km/h, les accélérations font bonne figure. C’est moins vif ensuite, mais la Twingo arrive sans s’essouffler jusqu’à sa vitesse maxi de 135 km/h.

De toute façon, la Twingo n'est pas une reine de la route et son autonomie rappelle à la réalité de la voiture électrique avec petite batterie. N’espérez pas plus de 170 km sur la route (ce que nous vérifierons sur notre parcours dédié à l’autonomie), ce qui est suffisant pour le quotidien mais pas pour les longues escapades. Pour plus de polyvalence sur de longs trajets, la Zoé restera la référence avec son autonomie réelle de 300 km. Elle montre aussi une présentation plus soignée, des performances supérieures et un meilleur confort pour un financement finalement assez proche (voir chapitre concurrence).

test sur route renault twingo electrique
Twingo Electric
renault twingo electrique
Twingo Electric

Pour pallier son autonomie limitée, la Twingo Electric s’équipe du système Easy Connect qui localise les bornes de recharge à proximité et indique leur disponibilité. Le GPS mène ensuite vers la borne sélectionnée... où il faudra attendre un temps plus ou moins long selon la puissance de la borne. Easy Connect se double de l’application My Renault sur smartphone qui contrôle la recharge et programme la température souhaitée de l’habitacle à l’heure de départ. Cette dernière fonction permet d’actionner la ventilation de la voiture avec l’énergie du réseau électrique et donc de ne pas puiser dans la batterie dès le démarrage.
 

Dans l’habitacle

planche de bord renault twingo electrique
Comme à l'extérieur, pas de changements notables dans l'habitacle de la Twingo Electric par rapport à la version à essence. Ici la série limitée Vibes.
clé twingo electrique
Renault a même gardé la clé qui faut tourner dans le neiman. Pas très moderne pour une électrique !
twingo electrique
La commande de « boite » permet de choisir entre trois modes de freinage régénératif.
apple carplay twingo electrique
Apple Carplay et Android auto sont en série dès la finition Zen. Pratique.
easy connect dans twingo electrique
Easy Connect repère les bornes à proximité et leur disponibilité.
coffre twingo electrique
Le coffre présente le même volume et la même modularité, mais il faut embarquer les câbles.
cables twingo electrique
Si on est patient, on peut enrouler et fixer les câbles avec cette petite sangle... après chaque recharge !


Concurrence

La Twingo Electric n’est pas le premier modèle à faire descendre le tarif des voitures à batteries. Il y a un an, Volkswagen a électrifié sa citadine up! A 23 740 € avant bonus, le prix de la e-up! est un peu plus élevé que celui de la Twingo, mais le chargeur embarqué est plus puissant pour recharger rapidement la batterie et la petite Volkswagen a réussi de bons scores de consommation et d’autonomie pour une citadine. La marque indique aujourd’hui que sa e-up! est disponible selon les stocks. Idem pour la Seat Mii electric au prix comparable en tenant compte des équipements, alors que la Skoda Citigo iV a quitté le configurateur de la marque.

prise twingo electrique
calandre twingo electrique

La concurrence vient aussi de la Smart Forfour EQ, quoique ça tourne vite à l’avantage de la Twingo Electric. Avec une autonomie WLTP de seulement 116 km, la Smart se confine à son quartier et le prix est punitif : minimum 27 350 € ! C’est finalement en interne que la concurrence est la plus sérieuse avec la grande sœur Zoé. Elle est presque 10 000 € plus chère à finition comparable, mais cette différence se réduit vite : la Zoé profite pleinement du bonus de 7 000 € et les vendeurs accordent actuellement une remise commerciale de 3 500 €. D’ailleurs, sur un contrat de location avec option d’achat (sur 3 ans/30 000 km), les loyers d’une Twingo Electric Zen sont de 317 € par mois contre 352 € pour une Zoé R110 Zen qui se permet cette performance grâce à sa meilleure valeur résiduelle sur le marché de l’occasion.
 

Bilan essai Renault Twingo Electric

twingo electrique vue avant

La Twingo électrique rend plus accessible la mobilité électrique tout en proposant des prestations très honorables pour le quotidien. La vraie reine de la ville c’est elle, c’est la plus agréable des Twingo à conduire et elle n’est pas plus chère qu’une version TCe 95 ch EDC grâce à son bonus. A méditer. Mais la Twingo Electric a de la concurrence avec les autres voitures à batteries du groupe Renault. L’expérimentée Zoé offre de meilleures prestations pour un écart de prix infime en location. Plus ennuyant, la Twingo Electric prendra de plein fouet le lancement de la citadine Dacia Spring électrique au printemps 2021 : meilleure autonomie et tarif autour de 10 000 € après bonus. Finalement, la Twingo Electric aurait dû arriver plus tôt…

On aime

  • Agilité, silence et confort en ville
  • Rayon de braquage ultra-court
  • Habitabilité préservée vs la version thermique

On regrette

  • Autonomie qui limite la polyvalence
  • L’ombre de la Zoé et de la future menace Dacia
  • Finition Life à l’équipement indigent

A LIRE. Comparatif : la Dacia Spring défie Renault Twingo électrique

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
chuchede986 Le 19/10/2020 - 12:07
"Poids à vide : 1 111 à 1 168 kg" soit de 271 à 328 kg de plus qu'une Peugeot 108 ou Citroën C1 (840 kg). Est-elle vraiment moins polluante qu'une Peugeot 108 ou Citroën C1 ? Surtout quand on sait que l'ADEME a indiqué dans une de ses analyses "une étude européenne de 2016 a ainsi montré que du fait de la masse plus élevée des véhicules électriques (en moyenne + 280 kg par rapport à un modèle équivalent essence), les véhicules électriques émettent autant de particules en masse que les véhicules à motorisation thermique. Ceci est dû aux émissions de particules liées aux contacts pneus-chaussée et à la remise en suspension qui sont plus importantes". Sachant que la Cour des Comptes écrit "Comme l’indique l’ANSES, les particules en suspension représentent à ce jour l’une des classes de polluants atmosphériques les plus préoccupantes en matière de santé publique et d’impact environnemental.".
Voir tous les commentaires (1)