Vous êtes ici :

Essai Scénic 1.3 TCe 140 : notre avis sur le nouvel essence Renault

Renault Scenic jaune 2018 action avant gauche
En 2018, le Renault Scénic à essence revoit entièrement sa gamme : exit 1.2 TCe 115 et 130, bonjour 1.3 TCe 115, 140 et 160.

Pour remplacer le vieillissant 1.2 TCe, Renault dégaine en 2018 un nouveau moteur 1.3 turbo à essence conçu avec Mercedes. Premier essai sur le Scénic 1.3 TCe, en configuration 140 ch à boîte EDC à double embrayage.

Voiture à l'essai : Renault Scenic 1.3 TCe 140 EDC

À partir de
29 700 €
60 € de malus

Page 1Essai Scénic 1.3 TCe 140 : notre avis sur le nouvel essence Renault 

Pour séduire un public de plus en plus friand de moteurs à essence, Renault n’était pas le mieux armé des constructeurs. La preuve ? Une gamme Scénic pour le moins déséquilibrée : six propositions en diesel (dCi 95, 110, 110 EDC, 110 Hybrid Assist, 130 et 160 EDC, lire notre guide d'achat)… mais seulement deux, en essence, avec un 1.2 TCe 115 ou 130 ch exclusivement associé à une boîte mécanique.

Renault Scenic jaune 2018 statique avant droit
Jusqu'alors indisponible en essence, la boîte EDC arrive enfin sur les Scénic 1.3 TCe 140 ou 160 ch. Le surcoût atteint 1 700 €.

Un déficit désormais résorbé avec l’apparition du nouveau 1.3 TCe : trois déclinaisons (115 ch, 140 ch ou 160 ch) et la possibilité d’accoupler les deux derniers niveaux de puissance à une boîte robotisée EDC à double embrayage et sept rapports.

 

Plus "techno", le Scénic à essence...

Développé en collaboration avec Daimler (il équipera notamment la future Mercedes Classe A), ce 1.3 TCe conserve quatre cylindres mais intègre de nouvelles technologies : injection directe (à pression augmentée à 250 bars), distribution à calage variable côté admission et échappement, revêtement des cylindres inspiré de la Nissan GT-R (rien que ça !).

Renault Scenic jaune 2018 boîte EDC
Moteur 1.3 TCe 140
Boîte EDC à sept rapports

A l’arrivée, de nets progrès, du moins sur le papier : le nouveau TCe 140 atteint 240 Nm de couple entre 1 500 et 3 500 tr/min (contre 205 Nm à 2 000 tr/min pour l’ancien TCe 130), et permet au Scenic BVM de parcourir le 0 à 100 km/h en 10,1 s (11,4 s pour l’ancien Scénic TCe 130). La consommation normalisée s’établit elle à 5,4 l/100 km en cycle mixte (5,8 l auparavant) et reste identique avec la boîte EDC. Un bon début !

 

Au volant du Scénic TCe 140 EDC

En convoquant quatre cylindres au lieu de trois, le TCe Renault domine ses rivaux PureTech (PSA) et Ecoboost (Ford) sur un point : celui de la douceur de fonctionnement. Le Scenic 1.3 TCe n’émet pas la moindre vibration au ralenti, ne "fourmille" pas davantage à bas régimes, et fait preuve d’une belle discrétion à l’accélération (les trois cylindres concurrents "grondent" davantage en charge).

La douceur de conduite profite aussi d’une arrivée progressive de la puissance, d’un système Stop & Start discret, et d’une boîte EDC à sept rapports qui évite soigneusement les à-coups, sauf à vouloir démarrer plus vite que ses camarades au feu vert.

Renault Scenic jaune 2018 action avant droit
Renault Scenic jaune 2018 vue embarquée
Renault Scenic jaune 2018 filé gauche

Après, bien que les relances progressent par rapport au 1.2 TCe 130, le 1.3 TCe 140 ne transfigure pas la vivacité d’un Scénic qui conserve certaines tares : des rapports de boîte longs malgré leur nombre (7 vitesses), et un poids respectable, annoncé à 1 430 kg à vide contre 1 280 kg pour un Citroën C4 Picasso PureTech 130 EAT6.

La boîte EDC7 évite au moins d’avoir à rétrograder « manuellement » lors d’un besoin de puissance, et effectue l’action promptement une fois écrasée la pédale d’accélérateur. Bonne idée : le Scénic EDC ne dispose pas de palettes de changements de rapports au volant, ni même de position « Sport » sur la finition Zen de notre modèle d’essai (les modes de conduite Multi-Sense viennent seulement de série en finition Intens).

Sur le lourd Scénic, le nouveau 1.3 TCe se signale davantage par sa douceur de conduite que sa sobriété en carburant

La consommation reste la deuxième victime de cet embonpoint, avec des valeurs en conditions réelles bien éloignées de celles annoncées : sur autoroute vallonnée lors de notre essai (certes effectué sous la pluie), le Scénic TCe 140 n’a pu descendre sous les 9 l/100 km à l’ordinateur de bord. Un résultat identique à celui repéré en milieu urbain, qui réclamera une mesure affinée lors d’un essai plus complet.

Pour le reste, le Scénic conserve ses qualités et ses défauts. A savoir son bon confort de suspension (malgré les roues de 20 pouces de série), sa tenue de route efficace (même sans roues arrière directrices), et son excellente visibilité de trois quarts avant grâce aux montants latéraux « dédoublés ».

Renault Scenic jaune 2018 travelling arrière gauche

Les passagers ne sont hélas pas autant choyés que le conducteur, et souffrent d’une habitabilité mesurée sur cette version « courte » (voir chapitre suivant). Pour une utilisation familiale, mieux vaut opter pour le Grand Scénic, 22 cm plus long, disponible avec cinq places (+ 600 €) ou sept places (+ 1 200 €), et disponible avec les nouveaux 1.3 TCe 115, 140 et 160 ch.

 

A bord du Renault Scénic 2018

Renault Scenic jaune 2018 planche de bord
Le Scénic TCe 140 est ici photographié en finition Zen, à écran 7'' et non 8,7'' implanté verticalement. Le GPS R-Link 2 (à applications connectées et compatibilité Apple CarPlay et Android Auto) reste à optionnelle (600 €).
Renault Scenic jaune 2018 console centrale
La console centrale peut coulisser vers l'arrière pour dégager deux porte-gobelets et un rangement.
Renault Scenic jaune 2018 boite à gant tiroir
La boîte à gant tiroir reste toujours aussi pratique pour y récupérer un objet depuis la place conducteur.
Renault Scenic jaune 2018 banquette
Pas trois sièges indépendants, mais une banquette en deux parties. Même reculée, elle ne dégage pas beaucoup d'espace pour les grands ados dont les genoux frotteront les tablettes...
Renault Scenic jaune 2018 coffre siège arrière rabattu
A 506 l de volume, le coffre rend 30 l à celui d'un C4 Picasso. Et le "petit côté" de la banquette 60/40 n'est pas en face du siège avant repliable : une place disparaît lors d'un transport d'objet long !
Renault Scenic jaune 2018 tablettes
Les tablettes au dos des sièges avant sont conçues pour accueillir facilement... une tablette multimédia.
Renault Scenic jaune 2018 tiroir
Trappes sous plancher, tiroir central, bacs de porte : les rangements fourmillent aussi derrière

 

Prix et concurrence Scénic 1.3 TCe 140

Selon le niveau de puissance, le Scénic 1.3 TCe exige différents surcoûts par rapport à l'ancien 1.2 TCe : 200 € d’augmentation pour le TCe 115, et 900 € sur le TCe 140 (le TCe 160 n’avait pas d’équivalent en 1.2 TCe). La boîte EDC, elle, est facturée 1 700 € sur les TCe 140 et TCe 160.

Renault Scenic jaune 2018 statique arrière gauche
Le Scenic TCe 140 coûte 900 € de plus que l'ancien TCe 130, mais le malus passe de 253 € à 60 €

Le Scenic TCe 140 EDC de notre essai est disponible en deux niveaux de finition : 29 700 € en Zen et 32 300 € en Intens (voir détails d’équipements en page 3).

Des tarifs calqués sur ceux du Citroën C4 Picasso PureTech 130 EAT6 (29 600 € en Feel et 32 550 € en Shine), qui existe toutefois en niveau d’appel Live -avec une dotation bien moindre- dès 27 550 €.

Citroën C4 Picasso bleu
Citroën C4 Picasso
Volkswagen Touran bleu
Volkswagen Touran

Le Volkswagen Touran 1.4 TSI 150 DSG démarre plus haut (32 300 € en Confortline), mais dispose d’autres arguments : 150 ch, une série spéciale Sound (32 380 €) bien dotée, et un habitacle géant qui lui permet d’offrir un volume de coffre très généreux (jusqu’à 834 l en 5 pl.) ou d’accueillir des sièges de troisième rang sans devoir étirer sa carrosserie (Renault impose le Grand Scénic et Citroën, le Grand C4 Picasso).
 


Bilan de l’essai Scénic TCe 140 EDC

Une petite douceur. Tel peut être considéré le nouveau 1.3 TCe qui, dans cette configuration 140 ch à boîte EDC, rend les trajets fluides et reposants au volant d’un Scénic toujours confortable. Par rapport à l’ancien 1.2 TCe 130, la souplesse et les relances progressent légèrement, mais le poids important du Scénic fait toujours préférer le dCi 130 pour une utilisation fréquente en charge et/ou en région à reliefs (reprises supérieures, consommation moindre). Le grand frère 1.3 TCe 160, plus puissant, pas plus gourmand et facturé 1 000 € de plus, n’a toutefois pas dit son dernier mot... A suivre.

Renault Scenic jaune 2018 travelling avant gauche

 

On aime

  • La douceur de fonctionnement
  • La boîte EDC enfin disponible en essence
  • Le confort et l’insonorisation efficaces
  • La modularité bien pensée mais…
     

On regrette

  • …l’habitacle étriqué à l’arrière et le coffre quelconque
  • La consommation à surveiller
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
shooby136

Cette couleur jaune miel est vraiment magnifique.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Scenic