Vous êtes ici :

Essai Seat Arona 1.6 TDI 95 : notre avis sur l'Arona diesel

Seat Arona Xcellence blanc travelling avant gauche
Le Seat Arona 1.6 TDI 95 démarre au prix de 19 100 €, soit 2 600 € de plus que le 1.0 TSI 95 à essence.

Cerné de toutes parts, le diesel devient réservé aux gros rouleurs. C'est du moins ce que confirme le récent Seat Arona TDI 95, sobre... mais sonore SUV urbain.

Voiture à l'essai : Seat Arona 1.6 TDI 95

À partir de
19 100 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Seat Arona 1.6 TDI 95 : notre avis sur l'Arona diesel 

Vous vous souvenez, vous, de cette pub télé Volkswagen ? Rappel du décor : milieu des années 70, salon d’un pavillon branché, apéritif entre trois amis. Le premier annonce fièrement être content de son auto, puis interroge le second : « Et toi, tu as quoi comme voiture ? ». Qui répond lentement, à voix basse et honteuse : « Je roule en diesel... ». Mines déconfites des deux autres, fuyant le regard du malheureux…

Diffusée sur les écrans en 2002, en pleine euphorie du TDI, cette géniale réclame faisait sourire. Elle ne le ferait plus : prix du gazole en hausse, éviction programmée du diesel dans les grandes villes et nocivité redoutée annoncent le retour de cette gênante scène lors des apéritifs. Au premier degré.
 

Prix Seat Arona diesel

Le choix du diesel sonne donc à nouveau comme un besoin et, malgré un gabarit qui ne le destine pas exactement aux longues virées autoroutières, le SUV urbain Seat Arona conserve deux TDI en boutique : ce 1.6 95 ch, disponible en BVM5 ou DSG7, et le 1.6 115 ch, limité à la BVM6 :

  Référence Style Xcellence
1.6 TDI 95 BVM5 19 100 € 21 545 € 23 895 €
1.6 TDI 95 DSG7 - 22 875 € 25 225 €
1.6 TDI 115 BVM6 - 22 265 € 24 615 €

Plus que le prix facial de l’Arona diesel (compétitif face aux autres SUV urbains, voir plus bas le chapitre concurrence), c’est le surcoût réclamé par rapport aux versions à essence qui complique son destin : l’Arona TDI 95 pointe 2 600 € au-delà du TSI 95, tout comme le TDI 115 face au TSI 115. De quoi handicaper leur seuil de rentabilité…
 

Au volant de l’Arona TDI 95

Amateurs de contradictions, nous débutons notre essai d’Arona diesel en ville… d’où nous sortons agréablement surpris : honnête répondant dès 1 500 tr/min, vibrations contenues près du régime de ralenti, commandes de boîte et d’embrayage suffisamment douces pour rendre la version à boîte DSG superflue. Et un système Stop & Start bien géré, qui coupe le moteur un peu avant l’arrêt et le redémarre sans soubresaut.

Seat Arona Xcellence blanc vue embarquée

Voilà qui complète à merveille les autres qualités urbaines de l’Arona, mêlant position de conduite possiblement haute, direction légère et, dès le second niveau de finition Style, un écran central tactile de 8’’ compatible Android Auto et Apple CarPlay, idéal pour dupliquer les applications anti-bouchons. Avec une caméra de recul livrée plus tôt de série (seule la finition Xcellence l’embarque d’office), l’Arona eût été le SUV citadin parfait !

Malgré 130 kg de plus que l'Arona TSI 95, le TDI 95 offre des relances tout aussi correctes

Cette première impression positive se prolonge sur route où, malgré un surpoids de 130 kg par rapport à l’Arona TSI 95, le TDI 95 offre des performances tout aussi correctes. Merci au couple supérieur du 1.6 TDI à quatre cylindres (250 Nm, contre 170 Nm pour l’essence 1.0 à trois cylindres), qui évite de trop solliciter la mécanique et tempère ainsi la consommation : à peine 5,0 l/100 km relevés à doux rythme sur route (encore limitée à 90 km/h lors de notre essai…), et guère plus de 5,8 l à 130 km/h sur autoroute.

Seat Arona Xcellence blanc travelling arrière gauche

Sur ce dernier parcours hélas, l’Arona TDI laisse apparaître son défaut principal : le « raffut » de son moteur. Déjà peu discret à l’accélération, l’Arona diesel le reste à vitesse stabilisée, notamment autour de 2 000 tr/min (soit 110 km/h en cinquième) où la résonnance devient lassante dans l‘habitacle. Sur ce point, une nette différence avec l’Arona à essence, au trois cylindres aussi feutré qu’un chat sur la moquette…
 

A bord de l'Arona Xcellence

Seat Arona Xcellence blanc planche de bord
Ici photographié en niveau haut de gamme Xcellence à 23 895 €, l'Arona présente bien. L'ambiance devient moins chaleureuse en niveau inférieur Style : bandeau gris plutôt que blanc, pas de chromes ni d'accoudoir, clim' manuelle.
Seat Arona Xcellence blanc ecran GPS
Bien équipé (clef mains-libres, clim' bizone), l'Arona Xcellence vient d'office avec la navigation GPS...
Seat Arona Xcellence blanc ecran Full Link
...superflue car dès le niveau Style, l'écran tactile de 8'' est compatible Apple CarPlay et Android Auto.
Seat Arona Xcellence blanc banquette
Si les places latérales accueillent correctement deux adultes, la centrale est plus ferme et gênée par un tunnel de servitude au plancher. Comme souvent...
Seat Arona Xcellence blanc coffre
400 l de volume en cinq places, un plancher à deux positions pour former un espace plat dossiers rabattus : l'Arona ne fait pas regretter l'absence de banquette coulissante.


Concurrence Seat Arona TDI 95

Certes boudés par le public, les versions diesels des SUV urbains n’ont pas déserté les catalogues. Face à l’Arona TDI 95 (de 19 100 € et 23 895 €), Peugeot oppose toujours son dynamique mais onéreux 2008 1.6 BlueHDi 100 (de 21 500 € à 25 450 €), Renault son pratique et confortable Captur dCi 90 (de 20 000 € à 24 000 €).

Peugeot 2008 et Citroën C3 Aircross
Peugeot 2008 et Citroën C3 Aircross
Opel Mokka X et Renault Captur
Opel Mokka X et Renault Captur

Les cousins Citroën C3 Aircross et Opel Crossland X viennent même d’accueillir le nouveau 1.5 BlueHDi 100 BVM6, en lieu et place de l’ancien 1.6 BVM5. Leur dotation moderne et leur modularité soignée ne font pas flamber leurs tarifs : entre 19 150 € et 23 350 € pour le Citroën, et entre 21 700 € et 24 400 € pour l’Opel plus généreux en matière d’équipements de série.
 

Bilan de l’essai Seat Arona 1.6 TDI 95

L’Arona TDI 95 reste un Arona : bon rapport habitabilité/encombrement, confort correct, grande facilité de conduite, dotation moderne dès la finition Style. Et une puissance modeste mais suffisante pour mouvoir ce léger SUV urbain. Il ne partage hélas pas la quiétude de la version à essence TSI 95, en se montrant plus bruyant à vitesse stabilisée… et surtout bien plus cher. Pour espérer rentabiliser ses 2 600 € de surcoût, il faudrait parcourir plus de 160 000 km en tenant compte de l’écart entre les consommations normalisées, et le prix du sans-plomb et du gazole (encore appelé à se resserrer). Illusoire.

Seat Arona Xcellence blanc profil droit

 

On aime

  • Les performances correctes
  • La consommation raisonnable
  • Le rapport prix/équipements bien placé dans la catégorie

On regrette

  • Le manque de discrétion du TDI sur voies rapides
  • Le surcoût important face au TSI 95
  • L'ambiance intérieure austère en Référence et Style
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Bruno du 13

Le TSI consomme peu et est moins bruyant, moins polluant, pourquoi aller faire de la réclame pour du TDI...

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Seat Arona