Essai Seres 3 et MG ZS EV : que valent les SUV électriques chinois ?
habillage
banniere_haut

Essai Seres 3 et MG ZS EV : que valent les SUV électriques chinois ?

Cette fois, nous y sommes : les constructeurs chinois attaquent le marché français avec des modèles électriques aux tarifs agressifs. Ainsi, la marque Seres rejoint MG avec un SUV compact à batteries. Nous avons pris en main ces modèles encore inconnus pour juger de leur adaptabilité à notre marché.

Par Nicolas Valeano
Publié le Mis à jour le

Vous ne connaissez ni leur nom ni leur prix ? Normal, ces SUV chinois sont des nouveaux venus en France. À gauche le MG ZS (à partir de 29 990 €), à droite le Seres 3 (à partir de 33 700 €).

CLEMENT CHOULOT

SERES 3 Electric 163 ch Luxury

  • - Moteur : Electrique
  • - Puissance: 163 ch
  • - Lancement : Février 2021
  • - A partir de 36 840 €
  • - 7000 € de bonus.

MG MOTOR Zs Ev Electric 143 ch Luxury

  • - Moteur : Electrique
  • - Puissance: 143 ch
  • - Lancement : Mars 2020
  • - A partir de 31 990 €
  • - 7000 € de bonus.

Les marques MG et Seres appartiennent respectivement aux groupes SAIC et Dongfeng, deux puissants constructeurs automobiles chinois. Les lignes banales de leur SUV compacts électriques (autour de 4,30 m) se fondent dans le trafic, mais leurs atouts sont ailleurs. Avec des tarifs canons, autour de 30 000 € avant bonus de 7 000 €, ils proposent une technologie électrique bien au goût du jour. Ainsi, MG équipe son ZS EV d’un moteur fort de 143 ch et 353 Nm de couple associé à une batterie de 44,5 kWh, de quoi parcourir 263 km en WLTP. Le Seres 3 affiche juste 163 ch et 300 Nm. Sa batterie lithium-ion fer phosphate (présentée comme plus durable) culmine à 53,6 kWh, promettant une autonomie mixte de 301 km WLTP.

suv chinois electrique
Avec leur propulsion électrique, les deux SUV chinois profitent du bonus de 7 000 € en France. Au plan commercial, la marque MG est plus avancée que Seres.

Nos deux SUV chinois sont en finition haute avec un équipement de série complet : GPS, toit ouvrant, sièges chauffants, mais le MG ajoute un régulateur adaptatif avec conduite dans les bouchons, aide au maintien dans la voie et lecture des panneaux. Six airbags sont de série, mais sur le Seres seuls deux airbags sont inclus en entrée de gamme. Et si le MG a décroché 5 étoiles EuroNCAP, le Seres 3 n’a pas été testé. Côté réseau de distribution, Seres ne propose pour l’instant que deux points de vente en France, mais son importateur en prévoit une trentaine, pour vendre 200 autos dans un premier temps. Chez MG, le démarrage commercial est autrement plus ambitieux, avec un siège français, 60 à 80 concessions à terme et déjà 500 à 1 000 autos écoulées en 2020.

 

À conduire : du confort partout, de la vigueur chez MG

Au volant de ces deux SUV électriques, une chose est sûre : l’accent a été mis sur le confort, pas sur le dynamisme. Ils partagent des suspensions très souples, des directions sans grande précision ni feeling et une motricité qui peut être prise en défaut sur sol humide, que ce soit avec les Michelin du MG ou les pneus chinois du Seres. Dans les deux cas, la prise en main est très facile et agréable, à un détail près sur le Seres, une sélection de boîte auto à la lenteur agaçante en manœuvres. Même en mode de récupération d’énergie maximum, pas de conduite à une pédale au programme, même si le MG permet une décélération plus forte au lever de pied.

MG electrique
MG ZS EV
SUV chinois Seres 3
Seres 3

Le Seres et le MG sont tous deux très doux en ville. Mais, dès que l’on prend la route, avec 270 kg de moins sur la balance et un couple plus généreux de 353 Nm, le MG se montre nettement plus vif dans ses relances, quand le Seres semble bridé, malgré sa puissance supérieure. Si les consommations officielles sont autour de 18 kWh/100 km, nous avons relevé dans les deux cas des chiffres de l’ordre de 24 kWh/100 km dans une journée de séance photo sans éco-conduite et par 0 °C, ce qui réduirait l’autonomie à 180 km (MG) ou 220 km (Seres). Heureusement, tous deux peuvent remonter à 80 % de charge en 30 à 40 minutes sur une borne rapide CCS (câble non fourni chez Seres).

À LIRE. SUV électriques: le MG ZS défie le Peugeot e-2008

 

À vivre : MG mature, Seres brouillon

MG ZS luxury

L'écran d'info-divertissement du MG est plus petit que celui de son concurrent, mais le système est performant et bien adapté aux besoins de la clientèle européenne.

Dans le domaine de la vie à bord, l’écart se creuse largement en faveur du SUV signé MG. Il bénéficie de matériaux costauds à défaut d’être haut de gamme, assemblés avec sérieux. Mais surtout, son ergonomie est plutôt bien étudiée, avec un système d’info-divertissement moderne et réactif, facile d’usage, intégrant une navigation GPS de qualité, ainsi qu'Apple CarPlay et Android Auto.

Seres 3 suv electrique interieur
Ergonomie erratique, bel écran de bord façon BMW avec caméras à 360° et instrumentation digitale : le Seres 3 souffle le chaud et le froid. Le sélecteur rétractable rappelle les Range Rover...

Rien de tout cela à bord du Seres. Le véhicule n’offre pas la possibilité de reprendre l’écran d’un smartphone pour pallier la médiocrité de son GPS, que nous n’avons pas réussi à programmer… Sa radio n’affiche même pas les noms des stations en RDS, le bel écran tactile de 10,25” manque de sensibilité, et le système de bord est en anglais (traduction prévue). À ce tableau navrant s’ajoutent une finition moyenne et des matériaux assez basiques (y compris les garnitures de siège, trop molles), passée une première bonne impression. Enfin, l’habitabilité arrière est au bénéfice du Seres, tandis que le coffre du MG se montre beaucoup plus accueillant.
 

Bilan du match

Notre choix : MG ZS EV
Moins cher, plus performant et garanti 7 ans au lieu de 3, le MG prend le large face au Seres. Le ZS EV surprend même par sa maturité et son homogénéité pour un modèle chinois, qu’on aurait pu craindre plus loin de nos références. Le Seres 3 offre une allure plus flatteuse et une plus grande autonomie, mais il pèche sur de nombreux aspects, à commencer par une ergonomie hasardeuse et une qualité parfois douteuse. Bref, si le SUV de MG rassure, celui signé Seres donne l’impression brouillonne d’un modèle conçu et importé à la hâte. Mais le solide groupe Donfeng saura certainement corriger le tir, notamment avec le spectaculaire modèle Seres 5 attendu au printemps. L'année 2021 verra aussi arriver l'Aiways U5 en attendant peut-être un jour Byton (récemment relancé) ou Nio. C’est écrit, il faudra donc compter avec les SUV électriques chinois et leurs tarifs canons, surtout qu’ils profitent du généreux bonus écologique de 7 000 € en France, en dépit de leur production au bout de la planète.

 

MG ZS EV

MG ZS luxury
MG ZS luxury

On aime

  • Tarif imbattable
  • Performances et agrément corrects
  • Ergonomie et info-divertissement

On regrette

  • Autonomie en retrait
  • Comportement manquant d’efficacité
  • Direction sans grand feeling
     

Seres 3

SUV electrique Seres 3
SUV electrique Seres 3

On aime

  • Autonomie
  • Confort et habitabilité
  • Certains équipements (caméras 3D…)

On regrette

  • Ergonomie et fonctionnalités parfois déplorables
  • Performances moyennes
  • Qualité de fabrication et finition
  • Tarif élevé en comparaison
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
aphotoviolon Le 26/06/2022 - 22:09
Ce qui est consternant c'est d'être persuadé d'avoir raison avec le tout électrique. Quand on sait ce qu'il faut de pétrole pour extraire toutes les terres rares ( ben oui, pour l'instant les gros CAT qui creusent ils fonctionnent bien au pétrole et ne biberonnent pas du 6l au 100...) nécessaires à la fabrication des batteries, rien que ça, on commence doucement à la mettre en mode silence...les voitures électriques fonctionnent aujourd'hui qui plus est surtout grâce au charbon produisant majoritairement leur "carburant", bref, c'est tout sauf une réussite. Mais il faut à tout prix se débarrasser de la dépendance au pétrole et ses pétromonarchies de moins en moins recommandables. Quoi qu'il en coûte. Quitte à faire pire...
Rochain Le 26/06/2022 - 19:37
Ces messages sont consternants de naïveté et sont tous signés par des utilisateurs de fumantes.
ChristophedeN Le 28/01/2021 - 15:02
@b.cordeiro862 "La MG est parfaite pour un usage urbain" avec ses 1491 kg c'est beaucoup moins parfait pour les riverains. Une voiture de segment A thermique de moins de 900 kg convient tout autant et polluera beaucoup moins et donc sera moins nocive pour les riverains.
Voir tous les commentaires (8)
Actualités
Essais
Guides d’achat