Vous êtes ici :

Essai Tesla Autopilot 7.0 : j'ai conduit une Tesla sans les mains

voir les photos
Julien Sarboraria au volant de la Tesla Model S Autopilot
Le système "Autopilot" est un assistant d'aide à la conduite. En aucun cas, il ne remplace le conducteur.

J'ai essayé la Tesla Model S avec sa nouvelle fonction "Autopilot", capable de prendre un virage et de dépasser une voiture sans l'aide du conducteur . Alors, bluffant ?

Voiture à l'essai : Tesla Model S 70 kWh Dual Motor 5p

À partir de
82 600 €
6 300 € de bonus

C'est la vidéo qui fait le buzz ces derniers jours. On y voit le conducteur d'une Tesla Model S assis paisiblement sur la banquette arrière pendant que la voiture roule... sans personne au volant ! Un acte dangereux et une mauvaise pub dont Tesla se serait bien passé, quelques semaines après le lancement de la fonction "Autopilot" sur sa grande berline électrique.

Tesla model S 70D avec autopilot
Les Tesla Model S commercialisées à partir d'octobre 2014 peuvent profiter de la fonction Autopilot. L'option coûte 2700 euros à l'achat de la voiture et 3300 euros pour les modèles déjà en circulation.

 

L'Autopilot de Tesla, c'est quoi ?

Disponible en option (à partir de 2 700 euros en France) sur les Tesla Model S commercialisées depuis octobre 2014, l'Autopilot est un système de pilotage automatique qui fonctionne grâce à une caméra installée derrière le rétroviseur intérieur, un radar placé dans le bouclier et une douzaine de capteurs à ultrasons disposés sur les pare-chocs.

Ordinateur de bord Tesla Model S
L'écran situé derrière le volant indique ce que voient les capteurs sur la route.

Lorsqu'il est activé, ce système "Autopilot" permet de suivre le flot de la circulation en gérant l'accélérateur et le freinage, mais également de gérer la direction en maintenant la voiture dans sa voie de circulation. Il peut même effectuer un dépassement si le conducteur active son clignotant.

Le système Autopilot peut gérer la direction et effectuer un dépassement

N'allez pas croire que cette fonction "Autopilot" transforme la Tesla Model S en voiture autonome : le conducteur doit garder les mains sur le volant, il doit activer le clignotant pour que la voiture effectue un dépassement et cela ne fonctionne pas dans toutes les situations comme j'ai pu le constater.

 

Comment activer l'Autopilot sur la Tesla Model S ?

 

Mes impressions sur le système Autopilot 7.0

Mon essai de la Tesla Model S équipée de la fonction Autopilot débute sur une autoroute. Lignes au sol bien visibles pour permettre à la caméra de scanner la route, trafic assez fluide : toutes les conditions sont réunies pour activer le système. Une pression sur un petit commodo placé à gauche du volant active le régulateur adaptatif. La voiture roule à une vitesse prédéfinie tout en gardant un intervalle de sécurité avec le véhicule en amont. Jusque là rien d'extraordinaire, de nombreuses voitures récentes étant équipées de cet équipement. Deux pressions sur le commodo active le mode "Autopilot". Un petit bip indique que la voiture est gérée par l'électronique.

Il faut avoir une confiance aveugle en l'électronique

Les premières minutes sont assez stressantes. A l'approche d'un virage, j'ai le réflexe de tourner le volant, ce qui provoque l'arrêt immédiat du système. Alors, j'essaie encore et encore en essayant d'avoir une confiance aveugle en l'électronique. Après quelques kilomètres, je finis par y arriver. Je vois le volant tourner tout seul dans la courbe sans que je n'ai besoin de faire quoi que ce soit. Ça marche !

système maintien dans la voie de circulation autopilot tesla
Le système "Autopilot" fonctionne également dans les bouchons, comme ici sur le périphérique parisien.

Je finis par rattraper une voiture. L'occasion de tester la fonction de changement de voie. Pour ce faire, il suffit d'activer le clignotant et d'attendre que le système donne son feu vert pour effectuer le dépassement. Même dans un trafic plus dense avec des motos remontant les files de voitures, le système "Autopilot" se montre imperturbable.

Les limites de la fonction Autopilot apparaissent à la sortie de l'autoroute

Ses premières limites apparaissent à la sortie de l'autoroute. L'absence de lignes au sol ou la présence de feux tricolore et de ronds-points le rende incompatible en usage urbain et périurbain. Peut-être demain, qui sait.

 

Vidéo essai Tesla Model S Autopilot

 

Bilan essai Tesla Model S Autopilot

De jour comme de nuit, dans un tarif fluide ou dense, le système "Autopilot" de Tesla s'avère très convaincant. Malgré quelques hésitations de temps à autre, je ne me suis jamais retrouvé dans une situation délicate, voire dangereuse. Ce mode trouve tout son intérêt sur l'autoroute où il faut office d'aide à la conduiteUn nouveau pas vers la voiture autonome.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (9)
azertyuiopazertyuiopazertyyy843

Pour ton information, un ordinateur peut traiter les données beaucoup de fois plus vite qu'un humain, regarde a 130kmh, il te faut +/- 100m pour t'arreter en comptant le temps de reaction du cerveau (30m parcourus environ) et le temps de freinage et de dissipation de l'energie cinetique (70m environ) donc oui un ordinateur adequat avec des capteurs adequats seront bien plus performants qu'un etre humain, sans parler de la fatigue au volant, de l'alcool, des drogues, de la distraction et autres problemes qui affectent la vigilance et la securite au volant des humains (y compris les fous du volant qui foncent a 200kmh sur les petites routes) pour conclure je te conseille vivement de te renseigner sur le domaine informatique puisque tu parle d'un sujet dont tu ne connais absolument rien, un ordinateur n'ayant jamais été connecté a internet ou ayant été vidé de son contenu apres sa derniere connexion n'est pas vulnerable face aux virus et aux hackers, sauf si ceux ci ont un acces physique a l'ordinateur en question et avant d'y arriver il faudra casser les securites qui sont concues pour tenir plusieurs jours sans casser pour eviter le piratage physique

moun133

dans l'article il est écrit le chauffeur doit garder les mains sur le volant alors que sur votre photo le chauffeur a les bras croisés, bizarre.....

automania294

Les capteurs et les caméras verront aussi bien votre mur ou votre nid de poule qu'un conducteur et les micro-processeurs ont un temps de réaction bien supérieur a un conducteur ivre ou a moitié endormi. Que cela plaise ou non les automobiles auto-pilotées sont inscrites dans l'avenir et savez vous qui les demandera ? les parents qui ont des enfants, les assureurs et toutes les personnes qui ont un interêt à ce que leur proches reviennent vivants et intacts.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Tesla Model S