Essai Tesla Model Y (2021) : la Model 3 des familles
habillage
banniere_haut

Essai Tesla Model Y (2021) : la Model 3 des familles

Le nouveau Model Y permet à Tesla de prendre pied sur le marché des SUV compacts électriques. Plus familial et pratique que la berline Model 3, il délivre des sensations de conduite dignes des modèles de la marque, comme nous l'avons constaté avec l'essai de la version Grande Autonomie.

Par Jacques Warnery
Publié le Mis à jour le

La Tesla Model Y est disponible depuis cet été 2021 en version Grande Autonomie au prix de 59 900 €. La déclinaison Performance arrivera en 2022.

TESLA Model Y Grande Autonomie AWD

  • - Moteur : Electrique
  • - Puissance: 351 ch
  • - Lancement : Septembre 2021
  • - A partir de 59 990 €
  • - 2000 € de bonus.

Saviez-vous qu'un million de Tesla Model 3 étaient sorties de la Gigafactory de Shanghai (Chine) et de l'usine de Fremont (États-Unis) depuis son lancement ? Disponible depuis juillet 2017 de l'autre côté de l'Atlantique et depuis février 2019 en Europe, la berline familiale américaine est le véhicule électrique particulier le plus vendu au monde, mais aussi en France. La suite de l'offensive Tesla s'appelle Model Y. Ce quatrième modèle de la marque investit le segment des SUV compacts.

Dérivé de la Model 3, il promet des capacités d'accueil bien supérieures et vise à long terme la tête des ventes chez Tesla, malgré une gamme pour le moment positionnée plus haut. Plus long de 6 cm (4,75 m), plus large de 7 cm (1,92 m) et surtout plus haut de 18 cm que la berline, le SUV Model Y porte aussi sa garde au sol de 14 à 16,7 cm. Il reprend également les batteries et les moteurs des versions haut de gamme. En attendant la tonitruante version Performance prévue début 2022, le modèle Grande Autonomie, ici à l'essai, est d'ores et déjà disponible. Les premiers exemplaires livrés aux clients proviennent des usines chinoises et américaines, en attendant que le nouveau site berlinois (Allemagne) soit opérationnel (prévu cet été 2021, le démarrage de la production a été repoussé à début 2022).

 

Prix Tesla Model Y

Le réseau de superchargeurs de 6 000 bornes en Europe est un argument de vente pour la marque Tesla. Il continue de se développer.

Si la berline Model 3 débute sa gamme à 43 800 € (Automomie Standard Plus), le prix d'accès au Model Y est plus élevé : 59 900 € en Grande Autonomie, soit 7 000 € de plus que la Model 3 à version comparable. Comme d'habitude, l'équipement fait la part belle à la technologie et à une connectivité avancée (voir tableau en page suivante). La déclinaison Performance, prévue pour le premier trimestre 2022, pointe pour sa part à 66 900 €.

Avec son prix tout juste inférieur à 60 000 €, notre version d'essai Grande Autonomie est éligible au bonus de 2 000 €… à condition bien sûr de ne pas craquer pour les quelques options proposées (ou de se les offrir après l'achat). On pense notamment à l'Autopilot amélioré (3 800 €), qui assiste le conducteur au moment de s'insérer dans une voie, d'en changer ou de sortir de l'autoroute, mais aussi lors des stationnements avec un Park Assist et des manœuvres réalisables à distance.
 

Autonomie et recharge

Impossible chez Tesla de connaître la capacité officielle des batteries, mais le Model Y Grande Autonomie annonce un rayon d'action de 538 km avec les jantes 19 pouces d'origine et 507 km avec les jantes de 20 pouces qui équipent notre modèle d'essai. Le SUV de Tesla intègre un chargeur de 11 kW adapté aux bornes publiques et autres Wallbox délivrant du courant alternatif. 

Brancher une Tesla sur le réseau de superchargeurs et suivre la charge sur son smartphone est un jeu d'enfant.

À l'instar des autres modèles de la marque, le nouveau SUV américain profite des superchargeurs Tesla payants, dont les toutes dernières bornes de génération V3 apparues début 2021 atteignent une puissance de charge de 250 kW. Le réseau, qui s'en tient essentiellement à une capacité de 150 kW, comprend aujourd'hui environ 6 000 bornes en Europe et près d'une centaine de stations en France (soit aux alentours de 900 bornes). Comme toujours chez le constructeur américain, il suffit de brancher la prise et de suivre le niveau de charge à partir de son smartphone via l'application dédiée. Enfantin. 

A LIRE. Essai Tesla Model Y : son autonomie par temps froid
 

Au volant

La position de conduite surélevée par rapport à la Model 3 évoque l'univers SUV du Model Y. Le reste rappelle l'ADN Tesla avec une ergonomie simplifiée au maximum : un Commodo de clignotant à gauche de la colonne de direction, un sélecteur de vitesse à droite… et rien d'autre ! L'absence du moindre bloc d'instrumentation devant le conducteur libère le champ de vision et amplifie cette atmosphère panoramique. Une fois le très court temps d'adaptation, la conduite devient incroyablement intuitive.

Au volant du Tesla Model Y Grande Autonomie

Cette Tesla Model Y a le chic pour mettre son conducteur à l'aise. Sur le papier, ses dimensions déjà généreuses ne lui facilitent pourtant pas les choses en ville, notamment avec 1,92 m de large. Sa vision arrière limitée par un hayon incliné proche d'une meurtrière non plus. Dans la vraie vie, c'est une autre histoire. Son gabarit devient aisé à appréhender par rapport à ses concurrentes, et son rayon de braquage réduit associé à une direction assez nette la rendraient presque agile ! Le moindre créneau ou autre manœuvre de stationnement demande certes un peu d'espace, mais les multiples caméras reliées au système Park Assist simplifient amplement la tâche.

Les roues de 20 pouces parviennent à préserver les vertèbres de toute la famille. Sans faire preuve d'un moelleux comparable à celui d'une limousine, la capacité de filtration de l'amortissement à basse vitesse apparaît plus convaincant que celui de la nouvelle Kia EV6. Comme toujours, le silence et la douceur de la propulsion électrique rendent les évolutions urbaines particulièrement agréables. En revanche, les décélérations dues à une régénération assez marquée quel que soit le mode choisi permettent certes de se passer très souvent des freins, mais demandent un peu d'habitude. Contrairement à la majorité de ses rivales, la Tesla ne propose pas de vraie fonction roue libre, et les réglages de ce fameux frein moteur ne sont disponibles qu'à l'arrêt.

Le Model Y est l'un des SUV les plus dynamiques de sa catégorie, tout en préservant un bon confort. Ses deux moteurs électriques assurent une transmission aux quatre roues.

Une fois la chose intégrée, l'étonnante facilité de conduite de l'auto devient tout aussi évidente en sortant des agglomérations. Le Model Y peut même devenir récréatif dès que la route tourne. Son agilité rapportée à sa taille, sa faculté à contenir ses mouvements de caisse et sa direction réussie dans son mode intermédiaire rappellent qu'il est possible de se faire plaisir à bord d'un SUV familial. La puissance cumulée de 351 ch des deux moteurs électriques (chiffre non officiel) procure des accélérations éclairs et sans délai pour doubler ou s'extraire des virages serrés avec panache. L'incroyable motricité procurée par le couple transmis aux quatre roues participe amplement à ce dynamisme.

Les trajets autoroutiers permettent de tester les aides à la conduite. Particulièrement simple à utiliser, l'Autopilot adapte sa vitesse et suit la trajectoire dans la file avec fluidité. Toutefois, il oblige comme toujours à conserver les mains sur le volant. Le système se désactive par un mouvement sur la direction ou sur la pédale de frein. Quand le conducteur décide de reprendre la main, les capacités de mise en vitesse impressionnent toujours autant, mais dans ce cas la batterie se vide rapidement. La valeur de consommation de 22 kWh/100 km relevée sur une journée de roulage mêlant tous types de parcours sans se priver apparaît finalement assez raisonnable.


À bord

Une fois les poignées érectiles ouvertes, l'habitacle de cette Tesla Model Y rappelle furieusement celui de la Model 3 en un peu plus grand et… plus haut ! L'atmosphère épurée et que certains jugeront austère se démarque autant de la concurrence que ce fameux écran central tactile de 15 pouces. Regroupant l'intégralité des commandes de divertissement mais aussi de réglages du véhicule comme la climatisation, il est toujours aussi facile à utiliser. Son interface intuitive et rapide, malgré l'absence des connexions Apple CarPlay ou Android Auto, permet d'éviter au conducteur de quitter la route des yeux. S'y ajoute une multitude d'aspects pratiques comme ces stations de recharge pour smartphone aisément accessibles ou les deux vastes rangements sous la console centrale.

La planche de bord très épurée peut paraître tristounette et les matériaux vraiment basiques, mais l'ergonomie de l'écran central est particulièrement bien pensée.
Malgré une sellerie assez basique au dessin insuffisamment creusé, les places arrière sont plutôt agréables.
L'immense coffre profite d'un vaste double fond et d'un espace plat, une fois les dossiers arrière rabattus.

Le Model Y fait la différence avec la berline par ses capacités d'accueil à l'arrière. La banquette reste un peu ferme et manque encore de profondeur d'assise, mais la longueur aux jambes y est bien plus généreuse. Si le plancher plat laisse de l'espace pour les pieds du passager du milieu, la place centrale pèche toujours niveau confort. Des ports USB C sont disponibles à l'arrière.

Par rapport à la Model 3, l'ouverture à hayon du Model Y facilite le chargement d'objets encombrants. L'absence de cache-bagages permet à Tesla d'annoncer une contenance optimiste de 854 l sous pavillon, mais il reste encore énormément de volume sous les dossiers des sièges arrière. En outre, deux compartiments logés sous le plancher permettent d'accueillir quelques petits objets en plus des câbles de charge. Les dossiers des sièges arrière se rabattent et libèrent un très vaste espace de chargement plat pour jouer les déménageurs au besoin. Un coffre supplémentaire à l'avant accueille jusqu'à 117 l de bagages.
 

Concurrence

La Tesla Model Y retrouve une concurrence de plus en plus nombreuse chez les SUV familiaux électriques. L'offre des deux constructeurs coréens comprend les cousins Hyundai Ioniq 5 et Kia EV6. 

A LIRE. La Kia EV6 GT défie la Tesla Model Y Performance

La Ford Mustang Mach-E AWD met en avant sa grande batterie de 99 kWh pour parcourir jusqu'à 540 km sans recharge. Elle est néanmoins un peu plus chère (à partir de 65 500 €) et légèrement moins performante (0 à 100 km/h en 5,8 s). Enfin, la bataille aura lieu avec Audi, qui vient de lancer son Q4 affiché plus cher (65 400 €) en version 50 quattro S line avec un gabarit plus compact.

Retrouvez le bilan, les équipements et la fiche technique en page suivante...

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Le Realiste Le 05/11/2021 - 10:59
Pas très belle cette modèle Y, tesla nous refait le coup de la pompe à vélo comme à l'époque la seat Leon transformée en seat ALtea, tesla a voulu.encore faire des économies...bref cela donne pas grand chose de terrible..juste une voiture avec un gain de place pour transporter les meubles ikea ou But....et on se demande ou on logera les personnes lorsque les 6 et 7eme places arriveront.....en espérant que cela ne soit pas du made in china......je trouve deja l'avant de ma TM3 perf pas jolie mais avec la Y c'est le ponpon, il y a des designers chez tesla??
martinez123 Le 30/09/2021 - 05:55
Bonjour, monsieur / madame, je vous envoie ce témoignage après qu'un service a fait de moi un gentleman alors que je cherchais un prêt d'argent. Grâce à Mme Susanne Sturny, j'ai retrouvé le sourire. C'est grâce à lui que j'ai reçu un prêt de 5 000 £ et que deux de mes collègues ont également reçu des prêts de la Dame sans difficulté à un taux de 3%. Je vous conseille de ne tromper personne si vous souhaitez vraiment demander un prêt en espèces pour votre projet ou pour un autre. Je poste ce message parce que Mme Susanne Sturny se sentait bien pour ce prêt. C'est par l'intermédiaire d'une amie que j'ai rencontré cette femme honnête et sincère qui m'a généreusement accordé ce prêt. Je vous conseille de contacter et de satisfaire tous les services que vous demandez. Voici votre adresse email Adresse e-mail: susannesturny@gmail.com
ChristophedeN Le 16/09/2021 - 19:18
@Ducatevo "Ensuite, en ville, les vitesses moyennes sont très faibles, donc moins d'abrasion. L'abrasion augmente avec la vitesse !!!" tout FAUX. C'est sur autoroute que l'abrasion est la plus faible : faible utilisation des freins, vitesse constante et virages à grand rayon. Et c'est aux vitesses les plus faibles que l'abrasion est la plus forte : forte utilisation des freins, variations de vitesse incessantes et virages à petit rayon. Ce n'est pas un hasard si on fait plus de km avec un train de pneus en faisant uniquement de l'autoroute qu'en roulant uniquement en ville, idem avec les freins d'ailleurs. C'est ce que confirme le Guidebook de l'AEE et tous les manufacturiers de pneus et de freins. Manifestement la physique cela vous dépasse, vous auriez été capable de mettre en équation les phénomènes vous auriez vu votre bourde, c'est lors des changements d'allure que l'on a besoin de mobiliser le plus de forces de frottements pneu / bitume pour accélérer ou ralentir le véhicule et c'est bien ces forces de frottement qui sont à l'origine de l'usure des pneus et de la route donc des particules.
Voir tous les commentaires (23)