Vous êtes ici :

Essai Toyota Mirai : de l'eau dans le pot

vue avant toyota mirai 2015
Toyota a tout mis dans la technologie car, côté style, cette Mirai est assez particulière...

Après avoir bouleversé le marché automobile avec sa Prius hybride en 1997, Toyota commercialise maintenant la Mirai, première voiture à hydrogène dont les rejets se limitent à de la vapeur d'eau. Mais la France devra attendre pour goûter à ce modèle révolutionnaire.

Page 1Essai Toyota Mirai : de l'eau dans le pot 

Toyota travaille activement sur le développement d’une motorisation à pile à combustible depuis 2002. Le premier prototype, baptisé Toyota FCHV, a connu une importante évolution en 2008 avant de donner naissance à la Mirai en 2015. Cette dernière est la seule dont l’architecture a été développée exclusivement autour de cette nouvelle motorisation. Déjà disponible au Japon, la Mirai se destine uniquement aux pays européens équipés de stations à hydrogène comme le Danemark, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Belgique. Elle n’est donc pas encore prévue en France. Toyota prévoit d’en fabriquer 700 exemplaires en 2015 dans son usine de Motomachi au Japon, puis 2000 en 2016 et 3000 en 2017.

vue latérale toyota mirai 2015
En Europe, seuls des pays comme le Danemark, l'Allemagne, le Royaume-Uni et la Belgique sont actuellement équipés de stations à hydrogène.

 

Mirai, comment ça marche ?

Le principe de la pile à combustible (PAC) consiste à utiliser de l’hydrogène comme carburant pour le mélanger avec de l’oxygène afin de créer une réaction chimique qui produit de l’électricité et de l’eau. L’électricité permet d’alimenter un moteur électrique tandis que la vapeur d’eau s’évacue via l’échappement.

plein d'hydrogène sur toyota mirai 2015
Il suffit de 3 minutes pour remplir les deux bonbonnes contenant 5 kg d'hydrogène.

La pile à combustible de la Mirai pèse 56 kg et délivre une puissance de 114 kW. A titre de comparaison celle du prototype de FCHV de 2008 développait 90 kW pour 102 kg. Composée de titane, cette nouvelle PAC offre la meilleure densité énergétique du monde (3,1 kW/l contre 1,4 kW/l en 2008). La Mirai peut donc exploiter un moteur électrique de 113 kW, soit 154 ch pour un couple copieux de 335 Nm.

La Mirai reste cependant un véhicule hybride car elle dispose d’une batterie complémentaire visant à épauler la pile à combustible dans les phases d’accélération exactement comme dans une voiture hybride thermique. Cette batterie complémentaire type nickel-métal hydride se recharge grâce à l’électricité produite par la PAC et la récupération d’énergie au freinage. Mais il n’y a pas de prise de branchement extérieure.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (9)
skybu673

Encore plus affligeante est l'attitude fustigeante, hâtive et brouillonne du lecteur donneur de leçon qui n'est même pas capable de se rendre compte qu'il y a quatre pages dans cet article et que les infos soi-disant manquantes y sont présentes !!! On va oublier les lunettes et passer directement à la canne blanche et au chien, hein mon gros Fabien ??

tobi015

Avant d'ouvrir sa grande g** il est recommandé d'être sûr de son fait.

mfontanier458

L'autonomie (500 km) et le temps de recharge (3 mn) sont indiqués dans la conclusion. Mais il s'agit de données constructeurs car nous n'avons pas pu faire de plein d'hydrogène ni parcourir une longue distance.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Toyota