Essai Volkswagen T-Cross TSI 95 : le petit SUV qui va à l'essentiel
habillage
banniere_haut

Essai Volkswagen T-Cross TSI 95 : le petit SUV qui va à l'essentiel

Volkswagen a un peu oublié de sourire en concevant son nouveau T-Cross. Mais à l'usage, ce petit SUV a de quoi faire grimacer la concurrence.

Publié le Mis à jour le

Le T-Cross TSI de 95 ch est l'entrée de gamme du nouveau SUV de Volkswagen.

thomas.antoine/ACE Team

VOLKSWAGEN 1.0 TSI 95 ch Lounge

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 95 ch
  • - Lancement : Février 2019
  • - A partir de 21 610 €
  • - Ni bonus ni malus

Il faut bien reconnaître que notre T-Cross d’essai ne met pas toutes les chances de son côté pour taper dans l’œil. Peinture gris clair, habitacle gris foncé, pas une touche de couleur et encore moins un toit à ton dissocié qui n’est de toute façon pas disponible sur ce nouveau T-Cross. Dans la mêlée des petits SUV qui jouent tous des partitions colorées, le Volkswagen fait un peu bande à part, même s’il existe dans une version orange que l’on verra peu. En revanche, sa conception a de quoi faire des jaloux et son tarif dans cette version Lounge TSI 95 est plutôt contenu.
 

Prix Volkswagen T-Cross TSI 95 Lounge

Le tarif du T-Cross démarre symboliquement sous les 20 000 € dans une version de base trop dépouillée que quasiment personne n’achètera. Le vrai prix de départ, c’est cette version TSI 95 Lounge à 21 610 € dont l’équipement de série est moderne (écran tactile de 8 pouces, régulateur de vitesse adaptatif, aide au maintien dans la voie) et l’aménagement permet de bien exploiter l’habitacle (banquette arrière coulissante, siège passager avant rabattable).

vw t cross tsi 95 lounge vue arrière
Le Volkswagen T-Cross Lounge est ici équipée de l'option jantes en alliage de 17 pouces type Manila (520 €).

En revanche, côté look, ce T-Cross Lounge exhibe une barrette chromée sur la calandre… et puis c’est tout. Il faut passer par les options pour les phares à LED, les jantes de 17 pouces et toute la technologie qui se généralise aujourd’hui comme le GPS, les connexions Apple Carplay et Android Auto ou encore l’accès et le démarrage mains libres. Autant d’équipements en série sur la finition Carat, plus sympa esthétiquement, mais hélas non proposée avec le TSI 95.

vw t cross tsi 95 lounge feux arrière
VW T-Cross TSI 95 Lounge
vw t cross tsi 95 lounge calandre
VW T-Cross TSI 95 Lounge


Au volant du T-Cross TSI 95

Dans le T-Cross, on est installé 10 cm plus haut que dans une Polo, une posture que beaucoup recherchent pour dominer la route. Ici, cela sert surtout à appréhender la ville plus aisément où le gabarit mini du petit Volkswagen (4,11 m, le plus compact des SUV de ville avec le Captur) fait des miracles tout comme la douceur des commandes et le silence de la mécanique. Le court rayon de braquage confirme les excellentes dispositions de ce SUV en milieu urbain. Dommage, il lui manque la boîte DSG7 si agréable en ville, disponible sur le TSI 115 mais pas sur ce TSI 95.

vw t cross vue arrière
vw t cross photo en ville

Avec 95 ch et 175 Nm de couple, le 1.0 TSI à injection directe fait ses preuves sur la Polo : docilité et vigueur dans les relances. Sous le capot du T-Cross, le moteur est moins à la fête. Il doit emmener 100 kg de plus et lutter contre un aérodynamisme moins favorable sur autoroute. Il s’en sort de manière honnête, mais il faudra apprendre la patience avec lui et ne pas avoir le pied trop lourd sur autoroute sous peine de faire une halte supplémentaire à la station-service.

essai vw t cross tsi 95

Le châssis est en phase avec le moteur puisque ses réglages privilégient la sécurité et le confort. Le T-Cross s’intercale entre l’agile Peugeot 2008 et le moelleux Citroën C3 Aircross. A défaut de dynamisme, c’est la précision et la progressivité des commandes qui agrémentent la conduite, que ce soit l’embrayage, le levier de vitesses ou la direction. Sur notre parcours routier, nous avons relevé une moyenne de 6,5 l/100 km avec une pointe basse à 5,4 l sur le réseau secondaire et une pointe haute à 7,6 l en ville.
 

Dans l’habitacle du T-Cross Lounge

intérieur vw t cross lounge
Le mobilier du T-Cross dégage un sentiment de sérieux et de solidité. Pour l'originalité, on repassera. Grands rangements dans les portières habillées d'un plastique peu flatteur.
intérieur vw t cross lounge
Le bel écran tactile de 8 pouces est en série sur Lounge. Le GPS est facturé 650 €.
Cette finition se contente d'une climatisation manuelle. Les 2 prises USB sont en série.
intérieur vw t cross lounge
La commande de boîte de vitesses à 5 rapports est souple et bien guidée.
intérieur vw t cross lounge
Les compteurs classiques sont très lisibles.
vw t cross lounge coffre
L'espace à l'arrière est la plus vaste du segment alors que le T-Cross est compact. La place centrale est inconfortable.
Banquette coulissante et siège avant rabattable : la modularité propose ce qui se fait de mieux dans la catégorie.

 

Concurrence Volkswagen T-Cross TSI 95

La corbeille des petits SUV est pleine, n’en jetez plus ! Elle va surtout se renouveler avec l’arrivée dans les prochains mois des nouveaux Peugeot 2008 et Renault Captur. Le T-Cross Lounge TSI 95 à 21 610 € ne peut pas croiser le fer avec l’autre star française, le Citroën C3 Aircross, qui démarre plus haut en puissance : minimum PureTech 110 ch en essence (lire comparatif T-Cross TSI 115 vs C3 Aircross PureTech 110).

essai vw t cross tsi 95
essai vw t cross tsi 95 lounge

En revanche, la bataille est serrée avec le cousin Seat Arona, moins modulable et moins technologique mais qui fait plus d’effort sur la présentation extérieure et le prix : 19 700 € en version TSI 95 Style. Le Kia Stonic, bien inspiré en style mais moins confortable, est aussi à considérer (21 390 €en 1.0 T-GDi 100 ch Design). Idem pour l’Opel Crossland X qui joue une carte tarif intéressante (20 750 € en 1.2 110 ch Edition) et qui présente une planche de bord à la présentation agréable.


Une version coupé en 2021

VW Nivus
Le Volkswagen Nivus (photo) tout juste dévoilé au Brésil arrivera en Europe à l'été 2021. Ce sera la version coupé du VW T-Cross

Volkswagen a dévoilé en première mondiale depuis le Brésil le Nivus. Ce SUV coupé long de 4,27 m est dérivé du T-Cross (4,11 m), il viendra s’intercaler dans la gamme loisirs du constructeur entre ce dernier et le T-Roc. Et s’il se nomme Volkswagen Nivus en Amérique du Sud, il devrait prendre l’appellation T-Sport en Europe où il sera commercialisé à l’été 2021.

A LIRE. Volkswagen Nivus : toutes les photos, toutes les infos

 

Bilan essai Volkswagen T-Cross TSI 95

vw t cross tsi 95 lounge 3/4 avant

Pour un peu plus de 20 000 €, ce petit SUV urbain est malin : gabarit court pour la ville, carrure de petit déménageur et modularité de monospace. Il y a plus fun ailleurs, mais pas avec autant d’aspects pratiques. La dotation et le sentiment de sérieux compensent un tarif un cran au-dessus de la concurrence.


On aime

  • Gabarit court, aisance en ville et visibilité
  • Habitabilité, modularité et rangements
  • Commandes douces et précises
  • Mécanique silencieuse
     

On regrette

  • Performance un peu juste sur route
  • Boîte DSG7 indisponible sur TSI 95
  • Finition Carat indisponible sur TSI 95
  • Présentation à parfaire
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours