Vous êtes ici :

Essai Volkswagen Tiguan TSI 125 Trendline : le test du Tiguan 1er prix

voir les photos
Volkswagen Tiguan 2017 Trendline orange vue avant gauche
Le Volkwagen Tiguan TSI 125 Trendline est le moins cher de la gamme. Son petit moteur à essence et sa finition de base lui permettent de démarrer au prix de 25 540 €.

Cher, le nouveau Tiguan ? Oui... à moins d'opter pour cette version à essence 1.4 TSI 125 : à 25 540 €, elle s'affiche 4 000 € de moins que les Tiguan TDI 115 et TSI 150, mais s'associe uniquement au premier niveau d'équipement Trendline. Bonne affaire ou attrape-touriste ?

Voiture à l'essai : Volkswagen Tiguan 1.4 TSI 125 Trendline

À partir de
25 540 €
250 € de malus

Page 1Essai Volkswagen Tiguan TSI 125 Trendline : le test du Tiguan 1er prix 

A la rédaction de L’argus, tous nos essais du Tiguan s’achèvent sur la même conclusion : cette nouvelle génération du SUV Volkswagen demeure talentueuse, mais aussi… onéreuse. En version intermédiaire TDI 150, le Tiguan pointe ainsi à 35 540 € dans une finition Confortline dénuée de navigation GPS. Les rivaux se frottent les mains : à équipement égalisé, un Peugeot 3008 BlueHDi 150 s’affiche 2 800 € moins cher et un Renault Kadjar dCi 130, 5 000 € de moins !

Volkswagen Tiguan 2017 Trendline orange vue de face
Volkswagen Tiguan 2017 Trendline orange profil droit

Disponible depuis l’été 2016, le Tiguan TSI 125 devient l’exception qui confirme la règle. A 25 540 €, il fait économiser l’étonnant pactole de 4 000 € par rapport à la version supérieure (TSI 150, certes dotée d’une technologie à désactivation de cylindres), comme face au premier diesel, le TDI de 115 ch. Pour rentabiliser le surcoût de ce dernier, il faudrait ainsi parcourir plus de 143 000 km compte tenu de l'écart de consommation normalisée.

 

Un Volkswagen Tiguan à tout prix ?

A 25 540 €, le Tiguan TSI 125 Trendline impose logiquement des sacrifices : barres de toit, jantes en alliage et feux antibrouillard sont restés sur l’établi. Même punition, à bord, pour la climatisation automatique, l’écran tactile de 8 pouces et la banquette coulissante. Quant à la colonne des options, elle refuse de laisser le Tiguan Trendline s’équiper des agréables toit ouvrant panoramique, affichage tête-haute et compteurs 100% numériques…

Cela dit, le Tiguan Trendline sait aussi surprendre, avec des équipements rarement offerts de série sur une version d’appel. Citons le freinage d’urgence automatique en ville avec détection piéton, et l’aide au maintien dans la voie active, qui agit sur la direction si le conducteur sort de sa trajectoire sur voies rapides.

Volkswagen Tiguan 2017 Trendline orange gros plan sur le phare et la jante
Volkswagen Tiguan 2017 Trendline climatisation automatique

Pour garantir une revente aisée, nous vous conseillons tout de même d’opter pour les jantes en alliage (420 €), la navigation GPS à écran tactile (avec compatibilité Android Auto et Apple CarPlay pour 1 400 €), les radars de stationnement avant et arrière (545 €) ou la pratique clef mains-libres (420 €)… d’ailleurs tous présents sur notre Tiguan d’essai.

 

Au volant du Tiguan TSI 125

Dans cette version « abordable », le Tiguan balaie nos à-prioris au chapitre budgétaire… et continue de nous surprendre à l’épreuve de la route. Son meilleur allié ? Le petit 1.4 TSI de 125 ch, timide mais pas poussif. En ville, il fait preuve d’une belle souplesse dès 2 000 tr/min et s’arrache vivement du feu vert s’il le faut. Sur autoroute, il conserve sa dignité dans les longues rampes et ronronne à moins de 3 000 tr/min au bénéfice de la discrétion.

Volkswagen Tiguan 2017 Trendline orange vue de face dans un virage

L’agréable commande de boîte achève de convaincre car, sans surprises, le Tiguan TSI 125 doit aussi puiser dans ses ressources dans les situations autres : les dépassements sur route imposent de descendre au moins deux rapports, comme les insertions sur voies rapides quand famille et bagages voyagent avec le pilote.

Certes timide quand le Tiguan roule chargé, le TSI 125 reste un agréable compagnon au quotidien

Ce tempérament paisible sied toutefois au nouveau Tiguan, dont les suspensions préfèrent absorber les bosses que contenir le roulis, notamment en finition Trendline qui interdit l’amortissement piloté à trois modes (option à 1 180 € sur les finitions supérieures). Autre regret : l’indisponibilité de la boîte robotisée DSG à double-embrayage sur ce moteur, qui aurait encore adouci la conduite sans pénaliser la consommation.

Volkswagen Tiguan 2017 Trendline orange vue arrière droite

A ce sujet, le Tiguan TSI 125 s’est stabilisé à 8,4 l/100 km lors de notre essai, qui a alterné à parts égales les parcours urbains, routiers, et autoroutiers. Une valeur logique, qui pourra descendre sous les 7 l à vitesse stabilisée sur voies rapides, comme tutoyer les 10 l en conduite énergique, ou sur autoroute si le vent souffle de face. Pour rappel, le Tiguan TSI 125 est annoncé à 6 l/100 km en cycle mixte d’homologation, et 137 g de CO2/km. Il imposera donc un malus de 250 € pour une immatriculation avant le 31 décembre 2016, et 300 € ensuite…

 

A bord du Tiguan Trendline

Identiques aux finitions supérieures, les matériaux respirent la qualité et restent ajustés avec soin.Le Tiguan Trendline se passe toutefois de tapis de sol, de tiroirs sous les sièges et d'éclairage au niveau des pieds et des miroirs de courtoisie.

Identiques aux finitions supérieures, les matériaux respirent la qualité et restent ajustés avec soin. Le Tiguan Trendline se passe toutefois de tapis de sol, de tiroirs sous les sièges et d'éclairage au niveau des pieds et des miroirs de courtoisie.

Volkswagen Tiguan 2017 Trendline navigation GPS
De série, le Tiguan Trendline vient avec un écran central de 5''. Cette navigation GPS à écran tactile de 8'' est facturée 1420 €.
Volkswagen Tiguan 2017 Trendline écran applications
Cette option comprend aussi la compatibilité Apple CarPlay et Android Auto, et l'accès aux applis connectées durant 3 ans.
Volkswagen Tiguan 2017 Trendline banquette arrière
Le Tiguan Trendline offre toujours un bel espace à l'arrière, mais sa banquette fixe ne permet pas de faire varier le volume de coffre de 520 l à 615 l.
Volkswagen Tiguan 2017 Trendline coffre avec siège arrière rabattu
La modularité pâtit aussi de l'absence du siège avant passager repliable, et du plancher de coffre amovible qui forme un espace plat, dossiers rabattus.
Volkswagen Tiguan 2017 Trendline levier de vitesses
La commande de boîte à six rapports reste agréable à manier. Une aubaine, car elle est la seule disponible...
Volkswagen Tiguan 2017 rangements entre les sièges
Le Tiguan dégage de vastes rangements entre les sièges et dans les contre-portes. Pratique, au quotidien.



Concurrence du Tiguan TSI 125 Trendline

Si le Tiguan se place généralement plus cher que ses rivaux, ce n’est pas le cas de cette version d’appel facturée 25 540 €. Ainsi, son ennemi juré Peugeot 3008 démarre à 25 900 € en déclinaison PureTech 130 Access, soit… 60 € de plus que le Tiguan en tenant compte de son malus.

Peugeot 3008 avant
Peugeot 3008 avant
Peugeot 3008 arrière
Peugeot 3008 arrière

Cette proximité demeure en matière de dotation de série (pas de freinage d’urgence auto et alerte de franchissement de ligne non active chez Peugeot, mais lecture des panneaux et feux de jour à LED en plus), mais le 3008 PureTech 130 offre davantage d’associations : quatre niveaux de finition, boîte mécanique ou automatique à six rapports.

Seat Ateca au centre, puis de gauche à droite : Renault Kadjar, Nissan Qashqai, Hyundai Tucson et Kia Sportage
Seat Ateca au centre, puis de gauche à droite : Renault Kadjar, Nissan Qashqai, Hyundai Tucson et Kia Sportage

Même remarque pour les autres SUV compacts à essence, systématiquement disponibles avec plusieurs niveaux d’équipement (Kia Sportage et Hyundai Tucson GDi 132 dès 23 000 €, Ford Kuga EcoBoost 120 dès 22 650 €), et plusieurs types de boîte : Renault Kadjar TCe 130 BVM ou EDC dès 24 100 €, Nissan Qashqai DIG-T 115 BVM ou X-Tronic dès 22 450 €. Seule exception : le cousin Seat Ateca, qui fait confiance à un petit 1.0 TSI 115 à trois cylindres facturé 21 990 € en unique finition Référence.

 

Bilan de l’essai Volkswagen Tiguan TSI 125

Avec son prix vraiment « cassé » par rapport à celui des autres versions, le Tiguan TSI 125 Trendline semblait seulement faire clignoter un prix d’appel. Ses prestations n’ont finalement rien de repoussantes pour les utilisateurs urbains et péri-urbains, dont les trajets avec famille et bagages restent l’exception. Seule obligation, pour soigner l’agrément au quotidien et faciliter la revanche : ne pas hésiter à recourir aux options pour enrichir la dotation inégale de cette unique finition Trendline.

Volkswagen Tiguan 2017 Trendline orange profil droit
Cette teinte orange Habanero est facturée 990 €, contre 650 € pour une peinture métallisée classique

 

On aime

  • Le prix très inférieur aux TSI 150 et TDI 115 (- 4 000 € !)
  • Le moteur souple et discret
  • L’espace intérieur généreux…

On regrette

  •  …mais moins modulable en finition Trendline
  • Les relances timides en charge
  • Pas de finition supérieure ou de boîte DSG disponible
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (4)
TIGUAN 33

Apres un an au volant de ce tiguan trendline tsi 125, toujours aussi satisfait. La consommation sur autoroute est de 7,2L à l'ordinateur de bord, et sur départementale en dessous des 7 litres. J'avais pris pour seule option la roue de secours avec le plancher modulable. Le li assist est très efficace, et peut éviter une sortie de route ou d'être plaqué sur un camion par grand vent sur autoroute... Vraiment une très bonne voiture qui totalise maintenant 27 000 kms, il m'aurait fallu plus de 200 000 kms pour rentabiliser l'achat de la même voiture en diesel (consommation, assurance et entretien + prix d'achat supérieur de 4500 euros)

jr95520

Moi j'aimerai le comparatif avec le tsi 150cv et les vrais consommations surtout sur autoroute cà plus de 8l avec le 125cv il y a de quoi avoir peur .merci pour la réponse. Et bonne année.

brunodu13342

Son design est quand même franchement insipide... que ce soit vu de l'avant ou de l'arrière. Plutôt en régression sur ce point par rapport à l'ancêtre. Les qualités routières sont nettement en-deça du nouveau 3008 d'après la presse spécialisée (en même temps le match Peugeot/VAG, sur ce plan, ne s'est jamais démenti). Que lui reste-t-il à ce SUV couteux? un blason (malgré les tricheries du constructeur sur les moteurs diesels et les BV), et une revente. Franchement le Seat Ateca séduit plus, tant qu'à rester chez VAG.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen Tiguan