Essai Volkswagen Transporter T6.1 : une sacrée référence
habillage
banniere_haut

Essai Volkswagen Transporter T6.1 : une sacrée référence

A l'image de ses autos, Volkswagen fait évoluer régulièrement son Transporter, par petites touches. Dernière évolution de l'espèce, le T6.1 affiche une qualité de fabrication et un agrément de conduite très élevés.

Par Guillaume Geneste
Publié le Mis à jour le

Dans cette version TDI 150 DSG, le Volkswagen T6.1 s'affiche à partir de 34 300 € HT. Un prix pas si élevé que cela en prenant en compte l'équipement de série.

Laurent Lacoste, LAURENT LACOSTE..

[MAJ le 26/02/2021] Le Transporter 6.1 existe désormais avec une propulsion 100 % électrique grâce au préparateur allemand ABT qui a greffé un pack batteries et un moteur électrique dans le plus célèbre des utilitaires. Retrouvez notre essai de ce Transporter taillé pour la livraison zéro émission en ville.

A LIRE. VW Transporter électrique : l'essai de la version ABTe Van

***

Extérieurement, difficile de différencier le T6.1 de son prédécesseur, le T6. Les changements esthétiques portent sur la face avant avec l’adoption d’une nouvelle calandre, de nouveaux phares, de nouveaux inserts avec incrustation du nom du modèle au niveau des répétiteurs de clignotants sur les ailes avant ainsi que de nouveaux boucliers. A l’arrière, seuls des nouveaux feux, de type LED, font leur apparition. Pas de révolution, mais le T6.1 affiche toujours des lignes respirant la robustesse, un aspect rassurant pour un utilitaire. A l’intérieur, une nouvelle planche de bord, évoquant directement les autos de la marque, fait son apparition. Autre emprunt à l’automobile : le T6.1 peut disposer de nombreux systèmes d’aide à la conduite et de sécurité : radar avant et arrière avec caméra, aide à la sortie du stationnement, maintien dans la ligne, système de conduite de la remorque, régulateur de vitesse auto-adaptatif, système multimédia de dernière génération, etc.

 

Prix Volkswagen Transporter T6.1

Le Volkswagen T6.1 fourgon est disponible en deux longueurs (4 904 et 5 304 mm) et deux hauteurs (même si la version H2 du T6.1 n’est pas encore inscrite au tarif VW). Il est aussi disponible en châssis-cabine, une offre unique sur le segment. Côté motorisation, un seul et unique bloc sous le capot : un 2.0 TDI disponible en quatre puissances : 90, 110, 150 et 198 ch. Les deux motorisations les plus puissantes sont proposées en traction, avec la transmission intégrale 4Motion et avec la boîte DSG, les deux pouvant être associées.

Prix Volkswagen T6.1 2.0 TDI 150 (HT) BVM6 DSG7
  L1H1 L2H1 L1H1 L2H1
Business Line 32 100 € 33 700 € 34 300 € 35 900 €
Business Line Plus 33 700 € 35 300 € 35 900 € 37 500 €
Edition 37 070 € Non dispo 39 270 € Non dispo

 

Au volant du Transporter T6.1

Au volant du Volkswagen Transporter T6.1 (2020)

Dès l’ouverture de la portière, la nouvelle planche de bord apparaît plus flatteuse. Elle concourt directement à l’agrément de conduite en progrès sur le T6.1 par rapport à son prédécesseur. L’ergonomie globale des commandes est bonne. Le petit volant multifonction bénéficie d’un réglage en hauteur et en profondeur. La position de conduite est très bonne, le siège conducteur comprenant de nombreux réglages ainsi que deux accoudoirs bienvenus. Le conducteur est de ce point de vue beaucoup mieux loti que ses passagers qui doivent faire avec une banquette fixe et au dossier très vertical. Au démarrage, le moteur TDI est un peu bruyant mais sait rapidement se faire plus discret.

Volkswagen Transporter T6.1 TDI 150 DSG (2020)
La version standard du VW T6.1 (L1H1) offre un volume utile de 5,8 m3. Malgré son encombrement, il est facile à prendre en main et l'association du TDI 150 avec la boîte DSG7 est une réussite.

La boîte DSG7 est douce et son association avec le moteur TDI de 150 ch est une vraie réussite. Les accélérations sont vives, tout comme les relances. Dans le même temps, le T6 sait être sobre avec une consommation moyenne sur notre essai de 8,5 l/100 km. Il est tout à fait possible de descendre sous les 8 l/100 km sur route avec le pied léger.
En ville, la boîte DSG est plaisante. Beaucoup plus que le système Stop&Start, bruyant et générant des vibrations à chaque redémarrage. Les suspensions gomment très bien les irrégularités de la route tout en parvenant à maintenir la caisse dans les virages. Le T6.1 se révèle donc très confortable et rouler longtemps à son volant est agréable. La visibilité vers l’extérieur est bonne ; en revanche, les rétroviseurs sans miroir asphérique ne permettent pas de voir correctement de trois quarts arrière. Des capteurs d’alerte de présence de véhicule dans l’angle mort seraient les bienvenus.

 

Dans l’habitacle du Transporter 2020

La nouvelle planche de bord s'inspire directement de celle des automobiles de la marque. Si elle fait appel à du plastique dur, plus résistant à l'usage, elle arbore un look moderne et réussi. A noter les nouveaux aérateurs et la nouvelle console centrale avec écran tactile.
La nouvelle planche de bord s'inspire directement de celle des automobiles de la marque. Si elle fait appel à du plastique dur, plus résistant à l'usage, elle arbore un look moderne et réussi. A noter les nouveaux aérateurs et la nouvelle console centrale avec écran tactile.
Des espaces de rangement sont disséminés un peu partout : sur la planche de bord, dans les portières, sur le côté du siège conducteur.
Des espaces de rangement sont disséminés un peu partout : sur la planche de bord, dans les portières, sur le côté du siège conducteur.
Le siège conducteur comprend de très nombreux réglages permettant de trouver une bonne position de conduite, quel que soit son gabarit.
Le siège conducteur comprend de très nombreux réglages permettant de trouver une bonne position de conduite, quel que soit son gabarit.
Les passagers doivent se contenter d'une banquette deux places fixe. Si la place aux jambes est bonne, le dossier très vertical peut devenir fatigant sur long parcours.
Les passagers doivent se contenter d'une banquette deux places fixe. Si la place aux jambes est bonne, le dossier très vertical peut devenir fatigant sur long parcours.
Situé sous la banquette passager, ce grand espace de rangement ferme à clé. Simple et efficace pour protéger divers objets de la convoitise de certains malfaisants.
Situé sous la banquette passager, ce grand espace de rangement ferme à clé. Simple et efficace pour protéger divers objets de la convoitise de certains malfaisants.


Concurrence du Volkswagen Transporter

Renault Trafic
C’est le fourgon compact le plus vendu en France depuis des années. Le Trafic dispose de nouvelles mécaniques avec double suralimentation depuis 2019 (95, 120, 145 et 170 ch). Il est disponible en deux longueurs et en deux hauteurs, donnant ainsi naissance à quatre fourgons de 5,2 à 8,6 m3. Son espace de chargement, de forme cubique, facilite le chargement et le déchargement. Le Renault Trafic existe aussi en plancher-cabine permettant d’accueillir de nombreuses carrosseries. Si sa planche de bord commence à accuser le poids des ans, le fourgon compact de Renault reste confortable et agréable à conduire.

Citroën Jumpy-Peugeot Expert-Opel Vivaro-Toyota Proace
La triplette PSA et le Toyota Proace sont les derniers modèles lancés dans la catégorie. Cela leur permet de disposer d’une plateforme moderne associant un confort de très haut niveau à la possibilité de disposer de nombreux équipements de sécurité et de confort. Leur agrément de conduite très élevé rend ces fourgons compacts particulièrement plaisants en toutes circonstances. Sous le capot prennent place des moteurs turbo-diesels PSA 1.5 (100 et 120 ch) et 2.0 (120, 150 et 180 ch). Les motorisations 2.0 peuvent être associées à l’excellente boîte auto EAT8. Ces modèles existent en trois longueurs de fourgon (de 4,6 à 6,1 m3) et en plancher-cabine.

Ford Transit Custom
Du point de vue esthétique, le Ford Transit Custom n’a quasiment pas évolué depuis son lancement. Le design reste néanmoins très réussi. Le fourgon compact de Ford est disponible en deux longueurs et deux hauteurs offrant ainsi des volumes utiles de 6 à 8,3 m3. En plus des classiques motorisations turbo-diesels (2.0 EcoBlue 105, 130 et 170 ch), Ford a lancé en fin d’année dernière une version hybride rechargeable du Custom associant un moteur essence à un moteur électrique (126 ch en tout). Une solution originale et qui permet de rouler en 100 % électrique sur environ 50 km.


Bilan essai Volkswagen Transporter T6.1

Volkswagen Transporter T6.1 (2020)
L'argus remercie les Pépinières du Plateau de Versailles et son responsable, Vincent Genez, pour son accueil et sa disponibilité lors de la séance photos.

Le T6.1 est et reste un véhicule attachant. En plus de son look rassurant, il sait être accueillant avec une cabine de conduite spacieuse et disposant d’une planche de bord moderne et flatteuse. Son espace de chargement de 5,8 m3 est facile d’accès grâce à ses larges portes, tant à l’arrière que latéralement. Les nombreux équipements de sécurité rassurent. Le confort est élevé, tout comme l’agrément de conduite grâce au moteur TDI 150 ch, à l’aise partout, et l’excellente boîte DSG7.


On aime

  • Polyvalence du moteur
  • Consommations moyennes
  • Confort à bord

On regrette

  • Stop&Start trop bruyant
  • Dossier banquette passagers trop vertical
  • Omniprésence du plastique dur dans l’habitacle
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
dudu1952 Le 02/03/2021 - 20:10
Plus de 30000 euro pour une vrai merde. J'ai un T6.1 de 2020, remplacement des pneus après 15000 km. 300 kg de charge (1 palette euro)et il s'affaisse de 7 cm, c'est bien on a l'impression d'etre dans un avion. Tres decu, je regrette vraiment mon ford transit
Dedel40 Le 29/06/2020 - 17:32
Peugeot Expert : à partir de 23400€ HT Renault Trafic : à partir de 24500€HT VW Transporter Van : à partir de 32100€HT Même un Mercedes VITO est beaucoup moins cher Avec 8000€HT de différence en moyenne, je ne vois pas très bien à quoi on peut le comparer
Dedel40 Le 29/06/2020 - 10:44
On compare un T6.1 avec un Renault Trafic et un Peugeot/Citroen Opel Jumpy/Expert/Vivaro alors que son prix est plus élevé que celui d'un Renault Master ou d'un Peugeot/Citroen équivalent, sans compter la politique de remises aux professionnels beaucoup moins généreuse. C'est vraiment n'importe quoi
Voir tous les commentaires (4)