Vous êtes ici :

Essai Volvo S90 D5 AWD (2016) : le nouveau porte-drapeau de Volvo

voir les photos
Disponible à partir de 53 800 € en version D5 AWD, ici à l'essai, la Volvo S90 est le nouveau vaisseau amiral du constructeur suédois.
Disponible à partir de 53 800 € en version D5 AWD, ici à l'essai, la Volvo S90 est le nouveau vaisseau amiral du constructeur suédois.

Volvo continue le renouvellement de sa gamme de référence avec la S90, une grande berline construite sur la même plateforme que le break V90 et le SUV XC90.

Voiture à l'essai : Volvo S90 D5 235ch Momentum Luxe AWD BVA8

À partir de
53 800 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai Volvo S90 D5 AWD (2016) : le nouveau porte-drapeau de Volvo 

Dévoilée en début d’année au salon de Detroit, la nouvelle Volvo S90 a des airs de limousine, surtout si la compare à la S80 dont elle occupe dorénavant la place dans le catalogue du constructeur suédois. Longue de 4,94 m, soit 2 cm de plus que le break V90 (lire notre essai Volvo V90 D5 AWD), elle séduira principalement les marchés américains et asiatiques. Une version à empattement allongé (et de plus de 5 m de long) est même prévue pour répondre à la demande de la clientèle chinoise. Aujourd’hui, la Volvo S90 est proposée avec un moteur D4 à deux roues motrices (diesel, 190 ch), un D5 AWD de 235 ch, objet de notre essai, et une gamme essence comprenant deux versions, T5 et T6 (254 ch et 320 ch) qu’on ne devrait pas souvent croiser sur nos routes.

L'arrière de la Volvo S90 est moins réussi que l'avant, avec un dessin de ses feux qui, visuellement, écrase l'ensemble. L'ouverture du couvercle est motorisée en série (550 € en entrée de gamme).
L'arrière de la Volvo S90 est moins réussi que l'avant, avec un dessin de ses feux qui, visuellement, écrase l'ensemble. L'ouverture du couvercle est motorisée en série (550 € en entrée de gamme).

 

Prix et concurrence
Volvo S90 D5 AWD 2016

Avec son diesel de pointe, ses quatre roues motrices et sa boîte de vitesses automatique à huit rapports, cette version D5 AWD est accessible à partir de 53 800 € en entrée de gamme Momentum (déjà très bien équipée, voir le chapitre « Equipements »). C’est 1 200 € de moins qu’une Mercedes Classe E 220d Executive (3e niveau de finition sur 5) développant 194 ch sur deux roues motrices.

Le cran au-dessus, Inscription, qui sera le plus vendu, demande un effort financier de 7 600 € (61 400 €) pour un niveau de raffinement qui fait un bond en avant. Sur Inscription Luxe, à 66 570 €, on touche alors à tout ce qu’on peut avoir de mieux dans la catégorie, et notamment en termes de sécurité active, Volvo étant passé maître en la matière avec ses dispositifs City Safety et IntelliSafe, qui surveillent l’environnement du véhicule, détectent la présence d’autres usagers tout en sachant les différencier, et pouvant agir seul pour éviter un accident ou en amoindrir les conséquences.

C’est sur ce point que Volvo peut se démarquer de la concurrence car, en termes de tarifs, on se trouve selon les versions dans les mêmes sphères tarifaires qu’Audi ou BMW, même si le jeu des équipements, de la puissance ou de la transmission donne souvent l’avantage à Volvo au tarif catalogue.

 


Au volant de la Volvo S90 D5 AWD 2016

Sous le capot de cette grande berline haut de gamme, un moteur quatre cylindres diesel de deux litres de cylindrée a pris place en position transversale. C’est la seule architecture mécanique disponible pour l’ensemble de la gamme 90, qui a banni les moteurs à cinq, six voire huit cylindres que l’on peut retrouver chez la concurrence avec un tarif en rapport.

Le bloc D5 développe 235 ch et un couple élevé de 480 Nm entre 1 750 tr/min et 2 250 tr/min. Gavé par deux turbos, il autorise de bonnes performances - 7 s pour accélérer de 0 à 100 km/h - mais aussi des reprises vigoureuses grâce à un nouveau système développé par Volvo. Le PowerPulse est un dispositif qui comprime de l’air dans une bombonne de 12 litres, puis le réinjecte dans le turbo basse pression au début de l’accélération. Cela réduit le temps de réponse, et donne plus de puissance à bas régime.

Sur route, l’efficacité du PowerPulse est évidente, et les presque 1 800 kg de cette grande berline se ressentent peu. Avec des suspensions et une direction axées sur le confort, la S90 se joue en douceur de tous les profils de chaussée, avec un dynamisme relatif à ses dimensions et sa catégorie. Le châssis et l’amortissement pilotés, vendus ensemble en option, offrent des modes plus sportifs, qui durcissent les suspensions. Cela permet de gagner en efficacité, mais dégrade légèrement le confort, qui reste dans tous les cas de bon niveau.

 

A bord de la Volvo S90 D5 AWD 2016

Tableau de bord Volvo S90 2016

C’est l’un des progrès les plus marquants, avec le style extérieur, constaté sur les Volvo de nouvelle génération. Le constructeur change de braquet, veut séduire davantage une clientèle premium, qui est source de forte rentabilité.  Pour ce faire, il a investi sur trois axes incontournables : la sécurité, domaine dans lequel Volvo a souvent été précurseur (voir chapitre « Prix et concurrence »), la qualité de finition, et la connectivité.

places arrière Volvo S90 2016
Idéale pour deux passagers, la banquette de la S90 est bien dessinée et reçoit un cuir de qualité dès le second niveau de finition. En revanche, le tunnel de transmission est imposant.

Ainsi, la planche de bord de la nouvelle S90 se pare de matériaux pour la plupart de bonne facture et bien assemblés, et peut recevoir, de série ou en option, un habillage complet en cuir Nappa. Des incrustations en bouleau scandinave laqué ou en aluminium sont également disponibles, et les sièges ont fait l’objet d’une conception particulière, en termes de confort mais aussi de protection en cas de choc. A bord, l’insonorisation témoigne d’une étude poussée, et le moteur diesel se fait discret. Evidemment, toutes les vitres sont électriques, la climatisation est automatique et les divers espaces de rangement sont pratiques.

ecran multimedia Volvo S90 2016

L’élément le plus impressionnant reste la grande tablette tactile de 9 pouces qui, au centre de la console centrale, permet au conducteur comme aux occupants de tout piloter.

Sensus, le système d’exploitation mis au point par Volvo, propose plusieurs niveaux de fonctionnalité, comme Sensus Navigation, qui propose un GPS Europe 3D avec alerte trafic et 8 ans de mise à jour, livré en série à partir du niveau Inscription. Sensus Pro avec Volvo On Call, propose quant à lui un dispositif hot spot pour avoir Internet en voiture, couplé à un service d’appel des secours manuel ou automatique en cas d’accident, et un repérage en temps réel du véhicule en cas de vol. A noter que le système Apple CarPlay, qui permet de gérer et d’utiliser une sélection d’applications, reste en option à 300 € sur toutes les versions.

Coffre Volvo S90 2016
Bien taillé, le coffre de la berline S90 offre un volume de chargement de 500 litres. En revanche, le dossier de la banquette ne peut pas se rabattre.

 

Bilan essai Volvo S90 D5 AWD 2016

En France, et même en Europe, si le marché des grandes berlines haut de gamme est en progression compte tenu du nombre d’acteurs actuellement grandissant, il reste trusté par les marques premiums allemandes. En approchant sa S90 de la définition luxueuse des Audi, BMW et Mercedes de référence, Volvo se donne alors des chances supplémentaires d’attirer dans ses filets une clientèle aisée et des entreprises, dont les cadres pourront prendre, d’ici la fin de l’année, le volant d’une version T8 hybride rechargeable (407 ch de puissance cumulée) leur permettant d’échapper à la taxe sur les véhicules de société pendant deux ans.

D’autres pourront également faire le choix d’un diesel d’entrée de gamme D3, d’une puissance de 150 ch, qui sera commercialisé en même temps. Mais si la S90 restera dans l’Hexagone un modèle image et peu diffusé, elle symbolise, avec l’ensemble de la gamme 90, la montée en gamme de Volvo, avec des tarifs plus élevés mais qui pour le moment restent peu plus doux que la moyenne, pour un niveau de sécurité et de technologie exemplaire.

vue avant Volvo S90 2016
vue arrière Volvo S90 2016

On aime

  • Sa montée en gamme
  • Ses prestations sur route
  • Son arsenal sécuritaire

On regrette

  • Ses prix qui s’approchent des références du segment
  • Le dessin de ses feux arrière
  • Sa banquette fixe
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
y.aquadag693

Cette nouvelle S90, est ma foie bien mieux que les e-class et companie... Pour l'exterieur on peut preferer la a6, s5 ou e-class, c'est comme on veut. Moi personellement, je trouve la s90 magnifique devant ET derriere. Mais l'interieur et la qualité ne sont pas ouverts a debat - bien au dessus des autres contendants! Des matériaux et un design exceptionnels de tout point de vue. La tenue de route et sécurité sont aussi incroyables. Je peux vous le dire, je l'ai essayée pendant un mois...

obs4584532

Pourquoi avoir fait une si belle gueule et une si jolie silhouette, si c'est pour avoir complètement délaissé la partie arrière ? C'est laid et rédhibitoire à l'achat. Il suffisait pourtant de faire simple et c'était réussi. Non, ils ont voulu mettre des feux en C grossiers et un pare-chocs proéminents d'une incroyable laideur ! Les Chinois ne savent toujours pas dessiner des belles voitures à ce que je vois...

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Volvo S90