Euroncap avare d’étoiles
habillage
banniere_haut

Euroncap avare d’étoiles

L'organisme européen de crash-tests vient de publier les résultats obtenus par les Kia Venga, Citroën Nemo, Nissan Cube, Seat Exeo et Toyota Verso. Seule la Toyota a eu droit aux honneurs.

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

A chaque année son tour de vis. Euroncap est encore plus sévère que l’an dernier dans ses critères de notation, et cela se ressent sur le nombre d’étoiles attribuées aux véhicules : trois étoiles pour le petit « ludospace » Citroën Nemo, dont le tort est de ne pas proposer suffisamment le correcteur de trajectoire ESP en option. De plus, Euroncap n’a pas trouvé les appuie-têtes avant convaincants lors du test du coup du lapin…
 
Concernant la Seat Exeo, qui n’est qu’une remise au goût du jour de l’ancienne Audi A4, Euroncap s’est fendu d’une note globale de quatre étoiles. Un plastique un peu trop dur pourrait susciter, d’après l’organisme de crash-tests, de vilaines lésions aux genoux ou au fémur. La Nissan Cube connait un score global identique la Seat.
 
Enfin, si la Toyota Verso a récolté cinq étoiles grâce à son excellente face avant qui protège au maximum le piéton éventuellement fauché, il n’en a pas été de même pour la Kia Venga. Celle-ci obtient quatre étoiles au global, soit un score plus qu’honorable. Cependant, Euroncap a levé un loup au moment du crash-test frontal : la ceinture de sécurité conducteur a visiblement eu tendance à se coincer dans la glissière du siège, provoquant un début de cisaillement. Même si la ceinture était encore loin de rompre, Euroncap en a tout de suite informé Kia : « Suite à cela, nous avons procédé en usine au remplacement d’un petit plastique d’attache » explique Kia France.
 
Les 180 Venga vendues en France et déjà en circulation vont pour leur part faire l’objet d’une « campagne technique, et les clients vont être appelés par les concessionnaires ». Le tout sous garantie, bien évidemment.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours