Europe. L'arrêt du thermique envisagé pour 2035
habillage
banniere_haut

Europe. L'arrêt du thermique envisagé pour 2035

L'Union Européenne réfléchit à une nouvelle réglementation automobile qui serait tellement contraignante sur le CO2 qu'elle mènerait inéluctablement à l'arrêt des véhicules à moteurs thermiques dès 2035. Ce serait cinq ans plus tôt que ce qui est prévu en France.

Par MaxK
Publié le Mis à jour le

Les véhicules thermiques neufs pourraient être interdits en Europe en 2035.

Nissan

En décembre dernier, durant le dernier Conseil européen de l'année 2020, les chefs d'États de l'Union Européenne s'étaient accordés pour envisager la fin de la vente de véhicules neufs à moteurs thermiques pour 2035. Cela doit passer par une évolution de la réglementation. Évolution qui sera examinée par la Commission européenne en juin prochain. Pascal Canfin, député européen (LREM)  et Président de la commission environnement du Parlement européen, en a révélé davantage à ce sujet au cours d'une audition devant des députés français.
 

L'électrique, seule possibilité de facto

recharge électrique
Le 100 % électrique pourrait être la seule solution viable pour 2035.

Fin 2020, les dirigeants de l'Europe des 27 annonçaient vouloir faire passer l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030 de 40 % à 55 % par rapport au niveau de 1990. Selon Pascal Canfin, le Parlement européen vise maintenant 60 %. « La proposition de la Commission consistera à ce que, en 2035, il ne soit plus possible de commercialiser d’autres véhicules que les véhicules électriques parce que le standard de CO2 sera tellement strict que, en l’état actuel des technologies et des anticipations sur les technologies thermiques essence et diesel, les motorisations ne pourront pas être ''compliantes'' (anglicisme signifiant "conformes", NDLR) avec le nouveau standard », a expliqué le député.

drapeau européen
La Commission européenne planchera sur une évolution réglementaire en juin 2021, avec des objectifs CO2 revus à la hausse.
Pascal Canfin
Pascal Canfin, eurodéputé LREM et Président de la commission environnement du Parlement européen.

À LIRE. Projet de loi "climat et résilience". Quid de l'automobile ?
 

Cinq ans plus tôt que le projet français

Au-delà de l'automobile, cet objectif européen doit passer par une multitude de règlements dont l'application passera par de nouvelles lois nationales. « Quand on agrège tous les sujets, quand on relie tous les points, le Green Deal c’est systémique. C’est de la finance, c’est de la fiscalité, du commerce, de la biodiversité, du climat, du plastique, tout est concerné. Cet agenda va percuter toutes les législations des États membres à très grande échelle, à très grande vitesse », dixit Pascal Canfin. En France, la trajectoire actuelle vise à interdire les voitures thermiques neuves en 2040. Cette accélération européenne pourrait donc avancer l'échéance de cinq ans. Le Royaume-Uni prévoit déjà de passer au tout électrique dès 2035.
 

moteur thermique
Le moteur à énergie fossile, bientôt lui-même un fossile.


Via autoactu.com

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
ChristophedeN Le 15/03/2021 - 08:29
@Tesener "ces produits qui n'intéressent que les urbains", non, non, ce qui intéresse les urbains c'est la réduction du trafic automobile, de la pollution et du bruit. Remplacer une thermique par une électrique ne résolvant aucun des problèmes, cela ne peut pas les intéresser. En fait ce sont les autodépendants qui ont intérêt à faire croire que cela résout les problèmes. Vous savez tous ceux qui habitent dans des pavillons en périphérie des villes dans des zones non desservies, et non desservables, par les transports en commun et qui sont trop éloignés pour pouvoir utiliser un vélo.
Tesener Le 12/03/2021 - 21:03
C'est à de pareilles orientations stupides qu'on mesure le dogmatisme obtus de ce Canffin, l’œil rivé sur le CO2 devant sa fenêtre, en faisant mine d'oublier celui qui sera généré ailleurs pour faire ces produits qui n'intéressent que les urbains, et sans avoir de solutions pour les vrais besoins de mobilité de l'ensemble de la population. A-t-il même le permis de conduire? Ces gens sont des nuisibles, et j'espère, sans en être malheureusement sûr, qu'il ne sévira plus d'ici là.
ChristophedeN Le 11/03/2021 - 18:57
@sprinteur "Le remplacement des convecteurs "grille-pains" par une pompe à chaleur dans une maison permet d'alimenter tous les VE de la rue." si vous gagnez autant en remplaçant des convecteurs électriques par une PAC, c'est que la maison est une passoire thermique. Donc il faut d'abord isoler et après on en reparle. La réalité c'est quand dans une maison passive, la PAC air/air seule possible pour remplacer des convecteurs n'amène pas une réduction significative du fait que en-dessous de 7° C son COP réduit, température en-dessous de laquelle on commence à chauffer. Et le bilan carbone d'une PAC c'est comme le bilan carbone d'une VE à la fabrication.
Voir tous les commentaires (14)