Féminisation accélérée chez les constructeurs
habillage
banniere_haut

Féminisation accélérée chez les constructeurs

La présence des femmes dans l'entreprise est une valeur d'avenir cardinale. BMW a annoncé, à son tour, qu'il va accentuer ses efforts en ce sens.

Par Joseph Gicquel
Publié le Mis à jour le

Photo web BMW

Il ne se passe plus une semaine sans qu’un constructeur annonce un programme de féminisation de ses effectifs ou son accentuation.
 
“Les Elles de l’Auto”, l’association qui veut faire la promotion des femmes dans le secteur automobile, avait marqué le dernier Mondial avec la signature de sa charte par plusieurs constructeurs : Mercedes Benz France, PSA Peugeot Citroën, Renault, Groupe Volkswagen France, ainsi que des groupes de distribution automobile.
 
Le Groupe Volkswagen France a même créé, cet été, un groupe de travail baptisé “Les Elles de Groupe Volkswagen France”. Renault a mis en place un programme ambitieux dans le même but. Seat s’est distingué à sa façon en confiant le volants à des pilotes en Supercopa et Europacup.
 
BMW vient Photo web BMWd’indiquer qu’il entend faire passer le taux de féminisation de ses équipes de 13 % à 15 % d’ici à 2020. Il ambitionne également de hisser celui des femmes cadres de 8,7 % actuellement à 15 %-17 %. Cette progression implique de doubler le nombre de femmes cadres.
 
 

Motivation autant économique que civique

 
Ce souci des marques n’est pas que philanthropique ou civique. Il répond à la progression du nombre de femmes prescriptrices de l’achat automobile dans les ménages ou acheteuses elles-mêmes.
 
Les constructeurs les ciblent même sur le terrain de l’entretien et de la réparation comme Renault Minute vient de le faire avec le concours d’un distributeur de la parfumerie.

Par ailleurs, BMW Group a mis en place un programme pour l’emploi des seniors (plus de 50 ans), serpent de mer de la problématique des retraites dans toutes les économies européennes, et, singulièrement, en France. Renault vient de susciter des remous en mettant en retraite anticipée, au titre de la "pénibilité", 3000 de ses salariés. 
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours