Fiabilité. Le top des pannes les plus fréquentes et les plus chères
habillage
banniere_haut

Fiabilité. Le top des pannes les plus fréquentes et les plus chères

Des coûts de réparation qui augmentent toujours bien plus vite que l'inflation : c'est ce que déplore CarGarantie dans sa nouvelle enquête. Une étude qui dresse aussi le bilan des problèmes automobiles les plus récurrents et les plus onéreux, en neuf comme en occasion.

Par Johann Leblanc
Publié le

Si le moteur est la source des pannes les plus coûteuses, il fait moins souvent des siennes que les systèmes d'alimentation, turbo inclus ou que l'installation électrique, voire que l'électronique (sur les modèles neufs).

551 € : d'après la nouvelle étude annuelle de CarGarantie, spécialiste des extensions de garantie, c'était le coût moyen d'une panne automobile en 2019. Les tarifs de réparation continuent donc à augmenter plus vite que l'inflation, puisque ce montant se "limitait" à 527 € l'an passé. La faute, notamment, aux fonctionnalités toujours plus complexes embarquées dans nos voitures. Mais les factures les plus élevées ne concernent pas le multimédia ou les aides à la conduite. En tête du palmarès, on retrouve encore et toujours le moteur, qui représente plus de 20 % du total, alors que la deuxième place est occupée par les différents systèmes d'alimentation, incluant ici les onéreux turbocompresseurs. Quant à la troisième marche du podium, elle est prise par les diverses boîtes de vitesse en occasion, et par l'installation électrique du véhicule en neuf. 
 

repartition cout panne occasion graphique cargarantie
Répartition du coût des pannes (en occasion). Cliquez pour agrandir.


L'électronique plus capricieuse en neuf

frequence panne occasion graphique cargarantie
Fréquence des pannes (en occasion). Cliquez pour agrandir.
frequence panne neuf graphique cargarantie
Fréquence des pannes (véhicules neufs avec extension de garantie). Cliquez pour agrandir.

Question prix de réparations, l'électronique de confort n'arrive ainsi qu'au septième rang en seconde main, et au sixième rang pour les voitures neuves (avec extension de garantie). Mais l'analyse de la fréquence des pannes, plutôt que de leur coût, donne un classement très différent. Cette fois, c'est le système d'alimentation qui fait le plus souvent des siennes, devant l'installation électrique, alors que le moteur n'est que la troisième source de problèmes, voire la quatrième en neuf. Pour ce type d'achats, il se fait même devancer, justement, par l'électronique de confort, qui confirme son caractère parfois capricieux sur les modèles les plus récents.

A VOIR. Les moteurs essence les moins fiables.
 

Plus de kilomètres parcourus avant la panne

kilometres avant panne occasion graphique cargarantie
Kilomètres parcourus en moyenne avant la panne (en occasion). Cliquez pour agrandir.


Reste à évoquer un dernier indicateur, réservé ici à l'occasion : le nombre de kilomètres qui ont pu être parcourus avant la première panne. Et ici, l'étude donne plutôt une bonne nouvelle puisqu'elle note une certaine amélioration. Le nombre d'incidents lors des 5 000 premiers kilomètres repasse en effet sous la barre des 30 %, alors que les sinistres survenus seulement après 25 000 km sont passés de 16,67 à 18,37 %. Une tendance qui se confirme si l'on regarde le nombre de jours de possession plutôt que la distance parcourue : 21,11 % des pannes ont eu lieu après plus d'un an de détention du véhicule, au lieu de seulement 19,09 % en 2018.

A VOIR. Les moteurs diesel les moins fiables.

Source : CarGarantie

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
VotrePseudo Le 20/11/2020 - 16:34
Avec largus, pour illustrer un article sur un accident on a droit à un photomontage avec une Peugeot, et pour illustrer les voitures en panne, on a droit à une DS sur un camion. Quelle belle image donne largus des voitures Françaises...
Voir tous les commentaires (2)