Fiat Stilo MW JTD 115 Dynamic Priorité au chargement
habillage
banniere_haut

Fiat Stilo MW JTD 115 Dynamic Priorité au chargement

Un an après son apparition, la berline Stilo reçoit le renfort d'une version break. Allongée de 26 cm par rapport à la version à cinq portes, la Fiat Stilo MW privilégie la facilité de chargement. g Lancement : janvier 2003 g VERSION BREAK DE LA BERLINE g MOTEUR : Diesel turbo de 115 ch g Prix : 19 800 e (estimation)

Publié le

Après les SW - pour Station Wagon ou Sport Wagon selon les marques -, Fiat crée le MW, pour Multi Wagon. Sous cette appellation, qui désigne la version break de la Stilo, se cache en fait un message commercial. Fiat prétend ainsi que sa Stilo MW est un mélange de break et de monospace. Mais il ne faut pas s'y tromper, il s'agit tout simplement d'un break, certes un peu plus haut que les autres. Cette Stilo n'a pas la modularité d'un monospace : elle offre juste une banquette coulissante, et encore en option. Quant à la position de conduite assez haute, elle ne peut justifier à elle seule une affiliation avec le monde des monospaces.

Il est donc plus pertinent d'aborder cette Stilo MW comme un véritable break. Surtout qu'elle possède les fonctions et le volume de chargement que l'on attend d'une telle carrosserie. Grâce à l'allongement de 26 cm du châssis au profit du porte- à-faux arrière, la Stilo MW émarge à 4,51 m. Le volume dégagé à l'intérieur est appréciable, avec 510 litres sous le cache-bagages et une place aux jambes préservée à l'arrière. Avec l'option banquette coulissante et inclinable, cet espace passe à 550 litres si l'on pousse la banquette vers l'avant (16 cm de latitude). Quant au volume total de chargement, il atteint 1 480 l, sièges arrière rabattus. C'est surtout la forme de la malle arrière qui séduit puisque le coffre profite d'une bonne hauteur de chargement (95,8 cm) et de passages de roue qui ne viennent pas empiéter à l'intérieur. Cet avantage a été obtenu grâce à l'adoption d'un schéma de suspension arrière revu, qui a permis de placer les amortisseurs sous le plancher.

Une autre particularité de la Stilo MW est de pouvoir aisément embarquer de longs objets (jusqu'à 2,5 m) grâce au dossier du siège passager qui peut se rabattre vers l'avant. Néanmoins, là aussi, il faudra passer par la liste des options pour en profiter. Dès l'ouverture du coffre, l'impression est bonne puisque la barre qui fait office de poignée intègre le bouton d'ouverture électrique. L'ensemble est pratique à manipuler. Pour les petits objets, il sera possible de les glisser par la lunette arrière ouvrante. Cet aménagement sera en série sur le deuxième niveau de finition, baptisé Dynamic. C'est cette version que nous avons pris en main avec la motorisation JTD de 115 ch.

A l'intérieur, l'assemblage des matériaux reste perfectible, et la qualité des plastiques n'augure pas le meilleur en termes de vieillissement. La Stilo MW JTD 115 Dynamic recevra le même équipement que la berline à cinq portes (lire encadré). Sauf que, pour le moment, Fiat Auto France prévoit que la banquette coulissante et le siège avant rabattable, qui sont de véritables avantages pour un break, seront en option, alors qu'ils sont en série sur la berline Dynamic à cinq portes. Allez comprendre !

Côté conduite, le JTD de 115 ch est toujours aussi agréable pour un Diesel. Il s'en sort bien en performances malgré le supplément de poids de 90 kg par rapport à la berline déjà lourde, soit 1 410 kg ! Le comportement routier est sans histoire, et il se caractérise par un sous-virage prévenant. Hélas, la suspension se montre trop souple pour bien maintenir la caisse, et le confort souffre de trépidations sur les irrégularités de la chaussée. On sera aussi sévère avec la direction à assistance électrique Dual Drive, qui n'offre aucun ressenti de la route. A coup sûr, une mise au point plus poussée est nécessaire. Enfin, les sièges avant issus de la berline sont aussi inconfortables, et ils ne maintiennent pas assez dans les virages.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours