Vous êtes ici :

Fin de partie pour le pseudo repreneur d'Heuliez

voir les photos
Fin de partie pour le pseudo repreneur d'Heuliez

Le dernier carrossier français Heuliez pourrait avoir trouvé un repreneur venu de Turquie. Acculé, Bernard Krief Consulting a fait savoir qu'il se retirait enfin de la partie, après avoir suscité l'ire de l'ensemble des politiques en lien avec le dossier.

Arrivé comme le messie, parti sans gloire via un simple communiqué : l'ex-repreneur du carrossier français Heuliez Bernard Krief Consulting a fait savoir qu'il se retirait de l'entreprise, de manière à laisser éventuellement la place à Brightwell, présenté comme un fonds d'investissement turc : "C'est une très bonne nouvelle, je remercie Louis Petiet d'être raisonnable" a commenté le ministre de l'industrie. S'ouvre dorénavant une période d'une quinzaine de jours d'observation, à l'issue de laquelle il sera décidé si Brightwell peut effectivement investir dans Heuliez. En difficulté depuis plusieurs années après avoir notamment perdu de gros contrats le liant à PSA, Heuliez nécessite aujourd'hui l'injection d'environ 40 millions d'euros pour se lancer dans la production d'un véhicule électrique.
Partager cet article
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
141 894 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !