Ford Puma vs Volkswagen T-Roc : premier duel statique en vidéo

voir les photos
Ford Kuga vs Volkswagen T-Roc
Le Ford Puma (bleu) c'est le nouveau SUV urbain de la gamme, il s'intercalera entre l'EcoSport et le Kuga. Le Volkswagen T-Roc (orange) est logé entre le T-Cross et le Tiguan.

Dévoilé en juin dernier, le Ford Puma sera commercialisé en janvier 2020 à partir de 22 900 € en 1.0 EcoBoost 125 mHEV. Il affronte ici le Volkswagen T-Roc dans un match statique. Style, habitabilité, modularité et motorisations, tout a été passé au crible pour départager ces deux SUV.

[Mise à jour le 11/09/19] Dans les années 1990, « la » Ford Puma, c’était un petit coupé dérivé de la Ford Fiesta 3. Trente ans plus tard, « le » Ford Puma est devenu un SUV urbain. Il est toujours dérivé de la Ford Fiesta, mais c’est maintenant la 8.

Ford Puma Mk1 (1997-2002) grise vue avant
Ford Puma Mk1 (1997-2002)
Ford Puma Mk1 (1997-2002) vue arrière grise
Ford Puma Mk1 (1997-2002)

En janvier 2020, le Puma (4,19 m) viendra s’intercaler dans la gamme SUV entre le Ford EcoSport (4,09 m) et le Ford Kuga (4,62 m).
Style athlétique, allure de SUV coupé et présentation soignée, le Puma trouvera naturellement sur son chemin le Volkswagen T-Roc (4,23 m). Ce dernier sait, lui aussi, jouer de sa plastique atypique dans la gamme VW.

Mais pour être tout à fait rigoureux, il convient de préciser que le Puma est un modèle du segment B tandis que le T-Roc appartient au segment C. Cette distinction à son importance, nous aurons l’occasion d’y revenir plus loin.
 

L’attraction du Puma, le statut du T-Roc

ford puma bleu vue avant
Le Ford Puma a une longueur de 4,19 m.

Tout en muscle, la robe du Ford Puma fait sensation. Les courbes sont fluides et parfaitement mises en valeur par de courts porte-à-faux et un long empattement. Toutefois, si l’on ôtait le badge Ford au bout du capot, le Puma pourrait passer pour un « petit » Porsche Macan ou encore un Jaguar E-Pace, à peine rétréci. Dans les deux cas, la comparaison s’avère flatteuse pour le SUV à l’ovale bleu.

Quoi qu’il en soit, il affiche des traits de caractère que l’on retrouve clairement sur son grand frère, le nouveau Ford Kuga qui arrivera en concession en mars 2020.

A LIRE. Ford Kuga 2020 : L'argus à bord du nouveau Kuga 3

Et pas de doute au niveau de la signature lumineuse, les crochets entrelacés qui animent son regard évoquent clairement ceux de la supercar Ford GT

Volkswagen T-Roc orange vue avant
Le Volkswagen T-Roc a un format de 4,23 m.

Plus statutaire, le T-Roc arbore fièrement une calandre en trapèze cernée de chrome. Ses feux diurnes high-tech en imposent. En outre, avec ses lignes géométriques, ses arêtes vives et son style trapu, le Volkswagen T-Roc a du charisme. En témoigne sa livrée bicolore parfaitement délimitée par des arches de pavillon chromées, soutenant un pavillon flottant laqué de noir.
Le Puma sera lui aussi personnalisable en employant une recette strictement identique : un toit noir, comme son petit frère l’EcoSport. Si la découpe de couleur est parfaitement maîtrisée au niveau des montants du pare-brise qui sont flottants, elle est en revanche plus artificielle au niveau de la custode, où elle prolonge le béquet de toit. Notez que l’exemplaire ici photographié ne dispose pas de cette livrée bicolore.
 

Des habitacles digitalisés

Ford Puma planche de bord
Le Ford Puma reprend la planche de bord de la Ford Fiesta

Pour des raisons de coût de développement, le Ford Puma hérite de la planche de bord de la Ford Fiesta. Ceci explique un univers davantage proche de celui d’une berline que de celui d’un baroudeur. Dans la finition ST Line mise à notre disposition, des empiècements façon carbone et des surpiqûres rouges rehaussent l’ambiance et ajoutent une touche sportive bienvenue.

Ford Puma Instrumentation numérique de 12,3 pouces
Dalle numérique de 12,3 pouces
ford puma Ecran tactile de 8 pouces
Ecran tactile de 8 pouces

La dotation digitale est complète avec une instrumentation numérique sur une dalle de 12,3 pouces de diagonale (31,24 cm) placée devant le conducteur. C’est une taille habituellement réservée au segment supérieur. Pour preuve, le T-Roc dispose d’un équipement identique. Vient ensuite un écran tactile de 8 pouces (20,32 cm) au sommet de la console centrale.

Juste en dessous, se trouve le panneau de commande de la climatisation qui surplombe un vaste logement pour recharger son smartphone par induction. Dommage qu’entre les sièges l’espace soit réduit et, de surcroît, occupé par un levier de frein à main. Le Puma est un véhicule du segment B nous vous le disions plus haut et il repose sur une plateforme technique courte et étroite.
 

Volkswagen T-Roc planche de bord
La planche de bord du Volkswagen T-Roc mise sur la personnalisation.

A bord du Volkswagen Tiguan, tout est tracé au cordeau, les courbes se font rares. Mais ce mobilier rectiligne, spécifique - ce n’est pas celui de la Golf ni du Tiguan - donne une impression de robustesse et convient bien à la philosophie d’un SUV. Heureusement, de nombreux empiècements couleur caisse (bandeau de planche de bord, encadrement de la console centrale et bandeaux sur les contreportes) apportent de la fraîcheur et parviennent à faire oublier des matériaux durs et peu flatteurs. Passé cet écueil, le Volkswagen T-Roc offre une ergonomie parfaite.

VW T-roc dalle numérique de 12,3 pouces
Dalle numérique de 12,3 pouces
Volkswagen T-Roc Ecran tactile de 8 pouces
Ecran tactile de 8 pouces

Nous vous le disions plus haut, le T-Roc dispose du même set digital que le Ford Puma : dalle numérique de 12,3 pouces devant le conducteur et écran tactile de 8 pouces sur la console centrale. Il a, lui aussi, une interface dédiée à la climatisation avec des commandes physiques. La clientèle allemande y est très sensible et préfère contrôler l’air conditionné via des mollettes que de passer par les menus d’une interface tactile.

La vie à bord du T-Roc s’avère pratique car les rangements sont nombreux, de bonne contenance et comportent deux prises USB. Enfin, pas de perte de place entre les sièges, la commande électrique du frein de parking permet de loger deux portes-gobelets, un smartphone et un large accoudoir dissimulant un bac profond. Tout simplement parce que le T-Roc repose sur la « grande » plateforme technique MQB (Golf et Tiguan) et non sur la « petite » MQB A0 (Polo et T-Cross).
 

Un T-Roc logiquement plus spacieux

Ford Puma places arrière Didier RIC à bord
Le Ford Puma est un peu moins spacieux que le T-Roc aux places arrière. En revanche, il y dispose d'un toit vitré.

Plus compact (4,19 m de long contre 4,23 m pour le T-Roc) le Ford Puma est aussi pénalisé par une ligne de coupé SUV. Son habitabilité est donc moindre que celle de son rival du jour. Plus étroit de 10 cm en largeur aux épaules, et même de 12 cm en largeur aux coudes, le Ford Puma offre cependant un peu plus d’espace aux jambes que le T-Roc. Mais c’est parce que ses assises sont plus courtes. Sa garde au toit se limite à 88 cm quand celle du T-Roc atteint 97 cm.

Volkswagen T-Roc places arrière Didier RIC à bord
Le Volkswagen T-Roc c'est la référence question habitabilité.

Mais le Puma a une très bonne excuse : pour se faire pardonner, il dispose d’un pavillon vitré au-dessus des places arrière, qui complète celui présent à l’avant. C’est rare dans la catégorie. Les enfants apprécieront et, s’ils veulent faire la sieste, un vélum coulissant les protégera du soleil. Le T-Roc ne peut pas rivaliser, ou alors il faudra employer les grands moyens et s’offrir la version cabriolet !

A LIRE. Volkswagen T-Roc Cabriolet : notre avis sur le SUV Cabriolet de VW
 

Ford Puma : un coffre-fort piscinable ?

Avec son gabarit réduit, et ses lignes de coupé SUV, le Ford Puma laisse craindre d’une piètre capacité d’emport. Il n’en est rien. Au contraire, il fait figure de référence. Avec un volume de coffre de 456 l (402 l pour les versions « mild hybrid ») en 5 places sous tablette, il est imbattable.

Le Volkswagen T-Roc dispose de 445 l pour les versions à deux roues motrices et de 355 l pour celles à transmission intégrale. Nos deux protagonistes possèdent chacun un double fond positionnant le plancher à la hauteur du seuil. Le compartiment inférieur à une hauteur de 17 cm pour le T-Roc et de 11 cm pour le Puma. Mais ce dernier nous réserve une surprise : la Megabox.

ford Puma Megabox
Sous le plancher de son coffre, le Ford Puma dispose d'une "Megabox", un rangement profond et étanche d'une capacité de 80 litres.

C’est un compartiment profond d’un volume de 80 l qui n’a pas peur d’accueillir des objets sales puisque son revêtement caoutchouté et son bouchon de vidange, autorisent un lavage au jet. Ce bac étanche peut presque faire office de piscine ou à défaut d’évier.  Enfin, pour faciliter le chargement, la plage arrière, solidaire du hayon, n’a pas à être ôtée pour charger des objets encombrants. C’est pratique. Côté modularité, nos deux protagonistes font jeu égal avec une banquette à l’assise fixe et dont les dossiers se rabattent selon un format 2/3-1/3. La surface de chargement est quasi plane en configuration à deux places.
 

Un Puma hybridé, un T-Roc énervé

Ford Puma

Le Ford Puma laissera le choix entre deux motorisations essence EcoBoost de 125 et 155 ch qui seront aussi proposées en versions « mild hybrid ». En diesel, il s’agit d’un bloc TDCi de 120 ch. En outre, une déclinaison ST de 200 ch - déjà vue sur la Ford Fiesta - n’est pas à exclure par la suite. Des prototypes camouflés ont été surpris sur circuit. Mais, pour l’instant, Ford n’a rien officialisé.

A LIRE. Ford Puma ST : une version de 200 ch en préparation ?

Volkswagen T-Roc

Le T-Roc ratisse plus large avec quatre motorisations essence TSI de 115, 150, 190 et 300 ch (Volkswagen T-Roc R) et deux diesels TDI de 115 et 150 ch. Il laisse également le choix entre des architectures à deux ou à quatre roues motrices (4Motion). Une latitude que n’offre pas le nouveau Ford Puma qui n’est livrable qu’en 4x2. Enfin, si aucune version hybride n’est au programme, une déclinaison cabriolet viendra compléter l’offre au printemps 2020.
 

Bilan Ford Puma vs Volkswagen T-Roc

Sexy, astucieux et hybridé, le Ford Puma coche les bonnes cases pour s’imposer sur le marché des SUV urbains où il devra faire face à l’arrivée simultanée des nouveaux Peugeot 2008 et Renault Captur. Le Puma prendra son premier bain de foule lors du salon de Francfort IAA 2019, en septembre.

Facturé à partir de 22 900 € (lire les tarifs et la gamme),  le Puma est moins cher que le T-Roc dont le prix d’appel est 25 400 €. Mais ce dernier propose des prestations plus en rapport avec le segment supérieur et disposera d’une exclusive variante cabriolet. Enfin, pour pouvoir les départager, il faudra attendre les premiers essais routiers qui auront lieu dans quelques mois, pour vérifier si le Puma a bien hérité de l’agilité de la Fiesta. Affaire à suivre…

Remerciements au Domaine de Grand’Maisons à Villepreux (78).

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Ford Puma
Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen T-Roc